mardi 4 mars 2014

Ukraine, une révolution populaire

Ukraine: trois villes veulent intégrer la république de Crimée
Ria Novosti, 04/03/2014 (en Français texte en français )
→ lien
Les représentants des villes de Kherson, d'Odessa, et de Nikolaïev (sud de l'Ukraine) ont annoncé aux autorités de Crimée leur intention d'adhérer à cette république ukrainienne autonome, a annoncé à RIA Novosti Sergueï Tsekov, vice-président du Conseil suprême criméen (parlement).


Agrandir le plan

Et là, on n'est plus franchement en Crimée... Ni même dans l'est.


Crimée: trois régiments de l'armée ukrainienne font défection
Ria Novosti, 04/03/2014 (en Français texte en français )
→ lien
Trois régiments d'artillerie antiaérienne des Forces armées ukrainiennes sont passés mardi sous l'autorité du gouvernement de la république autonome de Crimée



It Begins: Gazprom Warns European Gas "Supply Disruptions" Possible
ZeroHedge, 04/03/2014 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien



Et avec cette affaire de la Crimée, la guerre larvée des (fausses) monnaies s'affiche en plein jour :

Ukraine: la Russie pourrait renoncer au dollar en cas de sanctions US
Ria Novosti, 04/03/2014 (en Hollandais)
→ lien
En cas de sanctions américaines, la Russie serait contrainte de renoncer au dollar au profit d'autres devises, a déclaré mardi dans une interview à RIA Novosti le conseiller du président russe Sergueï Glaziev.

"Nous serons contraints de nous réfugier vers d'autres devises, de créer notre propre système de paiement. Nous avons d'excellentes relations économiques et commerciales avec nos partenaires à l'est et au sud, et nous trouverons non seulement un moyen de réduire à néant notre dépendance financière envers les USA, mais en plus nous sortirons gagnants de ces sanctions", a déclaré M. Glaziev.



Sanctions contre Moscou: risque de non-remboursement des prêts aux banques US
Ria Novosti, 04/03/2014 (en Français texte en français )
→ lien
Les éventuelles sanctions américaines contre les structures publiques russes pousseront Moscou à suspendre le remboursement des prêts contractés auprès des banques US, a déclaré mardi le conseiller du président russe Sergueï Glaziev.

8 commentaires:

  1. Au départ j'avoue j'ai eu peur d'une 3ème guerre mondiale.
    Mais quand l'amiral a prêté allégeance aux Russes, j'ai pensé que les occidentaux serait coincés.
    Maintenant, j'ai même l'espoir qu'il sorte quelque chose de bon de cette situation.


    Choppé sur 20 minutes :
    La Russie réduira «à zéro» sa dépendance économique vis-à-vis des USA en cas de sanctions
    «Nous trouverons un moyen non seulement de réduire notre dépendance financière des Etats-Unis, mais nous tirerons de ces sanctions un gros profit», a déclaré Sergueï Glaziev, un conseiller du Kremlin, à l'agence publique Ria Novosti. «Les tentatives de prendre des sanctions contre la Russie mèneront au krach du système financier américain et à la fin de la domination des Etats-Unis dans le système financier mondial», a-t-il ajouté.



    Vu la tournure que prends les choses, avec cette crise, non seulement Poutine est en train de s'affirmer comme l'homme qu'on intimide pas, ni qu'on enfume. Mais en plus, les occidentaux vont devoir se déballonner.
    Et ça aura des conséquences.

    Pour l'instant rien n'est joué. Je n'ai pas de doute que Hollande finisse grand charlot de l'histoire. Mais les USA ont plus d'une carte dans leur manche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tous cas, ce que ça dit, c'est que l'ouest a perdu son hégémonie culturelle. Sa pseudo démocratie, sa "liberté", ça n'enfume plus grand monde...

      Je trouve cette image là très parlante : image

      Supprimer
  2. Techniquement, ce serait plutôt une contre-révolution, non ?

    RépondreSupprimer
  3. Ce qui est sidérant c'est l'unanimisme... Même... José Bové.

    Okay d'accord, qui se souvient de Bové ? ;-)

    Mais quand même... le soit disant paysan alter machin... le type est en fait une vraie crapule, l'apparatchik parfait.

    http://tinyurl.com/qd43jz9

    Pour le reste, contrairement à toi, je n'ai jamais cru à la WWIII.

    Nous n'en avons plus les moyens.

    Un système qui repose sur des coups fourrés, la CIA (dont avec des budgets moindres), les femens et ... BHL... est à bout de souffle.

    Les USA poursuivent leur politique agressive, bien entendu, mais avec des moyens du "pauvre".

    En outre, un Système est "quand même" (dédicace Manolo) tributaire de ses hommes. De ses chefs.

    Et les chefs... Oblabla.... Hollande... Cameron... Des petits fonctionnaires. Même Bush à côté avait plus de gueule.

    Obama c'est Jimmy Carter en noir.

    Et si bien entendu on ne fera pas l'erreur de croire que c'est le président US "élu" qui dirige tout, il demeure malgré tout une pièce importante. Et là, ça ne le fait tout simplement pas.

    Obama est un clown.

    Depuis qu'il s'est couché comme une bouse sur la Syrie, il n'a plus aucune crédibilité. Quant à ses "alliés"... Hollande... là il est inutile de s'étendre. ;-)

    Bref, toute cette affaire est du vent.

    L'Ukraine est de facto "séparée". Poutine a gagné.

    Ce n'est pas la fin du conflit. Juste une bataille. L'Empire gagnera peut-être la prochaine manche, mais pas aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
  4. "Pour le reste, contrairement à toi, je n'ai jamais cru à la WWIII."

    A ce niveau là, ce n'est plus de l'orgueil. Mais bien plus, de la bêtise crasse.
    A moins que tu es une boule de cristal très performante. Mais dans ce cas, tu ne serais plus dans la croyance, mais dans le savoir.

    Car l'homme n'est point une machine.
    Il fait parfois(souvent) des choses irrationnels,....l'histoire en foisonne .

    ..A fortiori, quand des prétentieux sans jugeote, l'acculent à la falaise!

    ...Et encore, je ne parle là, que d'homme sain d'esprit"!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Respire un coup, ça va bien se passer.

      Je n'ai jamais dit qu'il n'y aurait jamais de WWIII, juste qu'elle ne débuterait pas aujourd'hui, et pas au sujet de l'Ukraine. C'est tout.

      Il s'agit d'une simple bataille, dans une guerre sourde, au long cours. C'est une continuation de la guerre froide.

      Mais on remarque "quand même" un point commun, un fil rouge depuis 1945... le temps des conflagrations générales est terminé. On fait la guerre par procuration, en asymétrie, par des moyens alternatifs.

      Mais l'échange de missiles balistiques nucléaires, et les vagues de milliers de blindés déferlant sur une plaine, ce n'est tout simplement plus dans l'air du temps.

      Il est tentant de se faire peur, ça réchauffe en hiver et ça permet de rigoler un bon coup, mais ça ne colle plus à la réalité.

      Pour une raison très simple : l'idéologie a quitté les puissants (j'insiste : les puissants).

      Je ne dis pas qu'un cinglé musulman extrémiste quelque part ne serait ravi d'envoyer un nuke... Mais USA, Russie, Chine, Europe, Inde... il n'y a plus d'idéologie. Poutine, Obama, Pékin, Delhi ne sont plus prêts à mourir pour une idée.

      Hitler, Staline, Mao si.

      Mais c'était avant.

      La volonté de puissance demeure (elle est éternelle), mais aujourd'hui, on pratique la guerre éco, la guerre culturelle, la guerre démographique, la guerre armée de basse intensité... très efficaces, et sans doute davantage que la guerre armée générale.

      Ca fonctionne comme cela depuis 1945, et cela fonctionnera encore comme cela pendant un certain temps encore.

      Supprimer
  5. Avis de tempête.

    Putine! l
    L'argumentaire"sortir du dollar" est une bombe atomico-commercialo-financiro-politico-stratégiquement dégoupillée!!!!!!

    Les derniers qui ont joué au "je vais me retirer du dollars" sont Saddam Hussein et Mouammar Kadhafi !

    ...Mais maintenant, la Grande Russie retrouvé est un tout autre morceau!

    Ps: A mettre en parallèle avec la déclaration chinoise sur "le besoin de penser à l’après dollars" faisant suite à la dernière crise "plafonesque usa",.... qualifié d'irresponsable.

    RépondreSupprimer
  6. Les USA nous renvoient l'ascenseur : la 308 promue voiture de l'esclave de l'année : http://
    www.largus.fr/geneve/2014/la-peugeot-308-elue-voiture-de-lannee-2014-3791379.html

    Pendant que l'extrême-droite joue les arbitres en Ukraine : http://www.voltairenet.org/article182424.html

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.