dimanche 2 mars 2014

Visiblement, les ukrainiens n'ont qu'une motivation toute relative pour aller mourir pour BHL, Soros, le plan d'ajustement structurel du FMI et Babel

Crimée: les militaires ukrainiens quittent leurs unités
Ria Novosti, 02/03/2014 (en Français texte en français )
→ lien
Les militaires ukrainiens quittent leurs unités déployés en Crimée et démissionnent massivement, rapporte dimanche un correspondant de RIA Novosti.

Les unités, le matériel et les arsenaux délaissés passent aux mains des forces d'autodéfense qui assurent l'ordre et la sécurité dans la région.



Défection du navire amiral de la flotte ukrainienne
Le Monde, 02/03/2014 (en Français texte en français )
→ lien
Selon la chaîne d'information continue russe RT, la frégate Hetman-Sahaydachniy, le navire amiral de la flotte ukrainienne aurait fait défection samedi 1er mars, en refusant de suivre les ordres du gouvernement de Kiev, et aurait hissé le drapeau russe après une patrouille dans le golfe d'Aden.



"La Crimée, c'est la Russie" proclament des civils à Simféropol
Notre temps, 02/03/2014 (en Français texte en français )
→ lien
"La Crimée, c'est la Russie", proclament toujours dimanche des civils pro-russes

En revanche, des civils membres de groupes d'autodéfense pro-russes improvisés se disant investis d'une mission de "maintien de l'ordre public" continuaient d'être présents à proximité de l'immense bâtisse abritant l'Assemblée de la République autonome de Crimée, en plein centre de Simféropol, la capitale.



Ukraine : des manifestations prorusses dans l'Est
Le Monde, 02/03/2014 (en Français texte en français )
→ lien
Dans plusieurs villes de l'est de l'Ukraine, des dizaines de milliers de manifestants prorusses se sont rassemblés, samedi 1er mars, pour montrer leur colère après la nomination du nouveau pouvoir ukrainien.



L'Ukraine rappelle l'ensemble de ses réservistes
Le Monde, 02/03/2014 (en Français texte en français )
→ lien
L'Ukraine va mobiliser ses réservistes afin d'assurer la sécurité et l'intégrité de son territoire
Je serais curieux de savoir quel pourcentage va réellement se rendre dans les casernes...

et a appelé l'Otan à l'aide



Ukraine : "Nous sommes au bord du désastre"
JDD, 02/03/2014 (en Français texte en français )
→ lien
L'Ukraine se "trouve au bord du désastre", à la suite de la "déclaration de guerre" de la Russie, a déclaré dimanche le Premier ministre Arseni Iatseniouk.

Le corps des gardes-frontières russes a déclaré dimanche qu'environ 675.000 Ukrainiens auraient passé la frontière en janvier et en février afin de fuir la situation politique dans leur pays, a rapporté l'agence Itar-Tass.

13 commentaires:

  1. La situation est beaucoup moins tendue que ce qui en a l'air en Crimée (dans les villes tout du moins).
    Je n'accorderai pas crédit au premier article de RIA Novosti au vu de ce que je peux lire sur les médias ukrainiens.
    Les militaires ukrainiens sont relativement "calmes". Il n'y a pas d'affrontements pour le moment, seulement quelques mouvements pour "bloquer" (médias ukrainiens) ou "sécuriser" (médias russes) certaines bases. Certains commandos russes viennent essayer de prendre le contrôle de certains points, parfois ils le peuvent, parfois ils ne le peuvent pas mais il n'y a pas de combats.

    J'ai également un doute sur les déplacements de population ukrainienne, ça laisse des traces 675 000 personnes qui se déplacent, même s'il ne faut surement pas négliger la part de population qui a pu passer en Russie.

    Il y a eu beaucoup de manifestations pro-russes hier. Dans tous l'est il devait clairement y en avoir près de 100 000. Mais aujourd'hui il y a de nombreuses manifestations contre "l'invasion" (à l'ouest mais aussi dans des villes comme Dnipropetrovsk) ce qui n'enlève rien au fait que la population locale soutient probablement la Russie également.

    Si tu vas sur les sites russes on te dit que le chef du Parlement de Crimée affirme que la Crimée va gérer ça toute seule, que le pouvoir central doit s'occuper de ses affaires etc. Si tu vas sur les sites ukrainiens, on te dit qu'il a dit que les russes sont intervenus sur la base de fausses informations. Il a dit les deux.

    Les mesures de réservistes, c'est du papier, de la prudence. Si c'était Svoboda qui était au pouvoir, il y aurait déjà eu des affrontements et la situation aurait dégénéré. De toute manière, plutôt que l'armée c'est surtout les milices d'autodéfense (des deux bords) qui sont importantes pour le moment. Selon certains rapports, quelques centaines de personnes se sont volontairement engagées à Kiev... (Merci le réseau d'ONG et d'associations qui ont lavé le cerveau).

    La Russie, veut juste s'assurer que la Crimée sera suffisamment autonome et proche de ses intérêts stratégiques. L'idée que la base de sa flotte en Mer Noire passe sous la coupe d'un état central pro-européen lui déplaît beaucoup. Elle se devait de montrer qu'elle n'allait pas laisser faire cela. Le reste n'est que rhétorique diplomatique vaine.

    Juste en rab :
    - Le pouvoir central est en train de nommer des oligarques locaux à l'est et au sud pour les intéresser à la stabilisation de la situation.
    - La purge continue dans les services de police, militaire, justice et renseignement.
    - Sur la genèse de tout ça, je pense qu'il faut chercher la cause première dans une manipulation astucieuse d'un réseau juste pas croyable d'associations pro-UE qui ont fait monter les espérances de la population alors même que ceux qui les finançaient savaient très bien que Ianoukovitch reporterait sa décision.

    RépondreSupprimer
  2. http://www.atlantico.fr/decryptage/pourquoi-extreme-droite-francaise-aime-tant-poutine-benoit-rayski-997720.html

    Que personne ne se sente visé ici ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le juif qui a écrit récemment un article de soutien communautaire à BHL d'une mauvaise foi absolue et affligeante ?

      Euh en fait, tu sais quoi, je vais même pas lire...

      Supprimer
    2. Je comprends , c'est dérangeant...

      Supprimer
    3. resumé de l'article :
      -l'extrême droite en France pas bien
      -L'extreme droite en Ukraine est inexistante (svoboda a juste fait 10% en 2012 et + de 30% en galicie, commémore des wafen ss de la divsion das reich, mais c'est anedoctique :) )
      - Les américains sont nos amis et ne nous veulent que du bien, il faut donc être anty poutine.
      Doivent avoir besoin de colons juifs en Israël pour en arrivé a soutenir la révolution ukrainienne les sionistes.

      Supprimer
    4. N' importe quoi ce "résumé ".......... C'est fou ce que des gens peuvent travestir les faits pour alimenter leur propagande . Allez je mets le passage qui résume cet article :

      "Non, il s’agit d’autre chose : de la haine de l’Amérique. Une haine chevillée au corps et à l’âme. Elle s’inscrit dans une configuration où les Etats-Unis représentent le diable : l’argent, Wall Street, la puissance destructrice de l’américanisation des esprits, la réussite économique. En un mot, tout ce qui peut détruire, « vassaliser » disent-ils, l’identité même de la nation française. Dans leur langage, l’Amérique c’est l’ « Empire » "

      Supprimer
  3. D'après mes sources, l'Ukraine attendrait sa livraison de missiles S300 par Moscou...

    RépondreSupprimer
  4. Pour le moment il n'y a pas grand-chose à dire sur le sujet.

    Quand la France a envoyé Fabius et BHL, j'ai dit a mes proches l'Ukraine est foutue.

    Poutine a pris une sacrée longueur d'avance comme d'AB. Souvenez-vous l'histoire avec la Syrie, c'est pas si loin. Fabius n'a aucune mesure de son impuissance et de son ridicule. L'EU a d'autres préoccupations et la FRance avec Hollande, c'est comment-dire, AU SECOUR… Sauve qui peut.

    Arrêtons le Bla-bla, c'est pas beau et ça ne sert à rien et une confrontation avec la Russie ridicule et contreproductive.

    La France s'enfonce dans la faillite : Financière, économique, politique, sociale, culturelle… alors les militaires, ils peuvent aller se rhabiller…

    RépondreSupprimer
  5. Août 2008 , jo de Pékin et guerre en Géorgie entre Poutine et le président géorgien agent de la CIA.
    Résultat : partition du pays et poutine renforcé.

    Février 2014, jo de Sotchi et révolution ukrainienne contre un gouvernement corrompu et aussi incompétent que le notre.

    Suis je le seul à trouver une similitude dans le timing ?

    D'ailleurs le gouvernement ukrainien venait de signer de gros contrat avec la shell et chevron sur le gaz de schistes. Si le gouvernement était bien corrompu c'est qu'il y avait bien des corrupteurs, non ? A votre avis, comment ces pétroliers ont ils obtenus les contrats ukrainiens ?

    Et tout ceci avec les encouragements de l'UE et des ricains avec la CIA agitatrice des naïfs ukrainiens.

    Pour moi tout est clair et net.

    RépondreSupprimer
  6. Il semble que le sentiment de nationalité russe en Ukraine ne soit pas forcement en rapport avec l'usage de la langue russe. On voit par exemple que pour les régions du sud majoritairement russophone mais dont les mêmes sont aussi de langue maternelle majoritairement ukrainophone (et oui c'est pas si simple...) le sentiment de nationalité russe n'est que de 7 a 21%. Et de 21 à 38% dans les régions de l'extreme est.

    D'après ce document qui à l'air sérieux :
    http://www.diploweb.com/IMG/pdf/Atlas_de_l_Ukraine_Francois_de_Jabrun_CID_15e_promotion_www.diploweb.com.pdf

    RépondreSupprimer
  7. -10% sur l'indice boursier russe RTSI ce matin.

    Si les évènements perdurent, les capitaux vont commencer à sortir massivement du pays, rappelant aux russes qu'à part du pétrole, du gaz et des armes, ils ne produisent rien.

    Normalement, ca va vite calmer les ardeurs russe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On voit ainsi les "banquiers" à l'oeuvre avec leurs tactiques habituelles de déstabilisation économique sur les bourses et les cours de change. S'attendre également à une attaque concertée sur le Rouble.

      Mais, petit détail : Le Patron de Gazprom, peut d'un clic de souris couper TOUS les approvisionnements en gaz de l'Allemagne (entre autres pays).

      Un seul clic de souris de la salle de contrôle Gazprom à Moscou...et "couic" l'industrie Allemande. "couic" l'industrie Polonaise ou Hongroise. "couic" "couic" "couic"

      Normalement, ça va vite calmer les ardeurs des Européens et de leurs patrons, les "banquiers apatrides".

      Supprimer
  8. La presse est stupéfiante de veulerie !

    Regardez le titre et le chapo d'un article du Figaro !!!!

    "Obama étudie fébrilement ses options face à l'agressivité du Kremlin
    Le pouvoir américain a sous-estimé le vertige de la toute-puissance qui habite Poutine."

    http://tinyurl.com/ndfzogf

    "vertige de la toute-puissance".... ??? ils sont complètement hystériques.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.