mercredi 23 avril 2014

Babel contre le reste du monde

   Centrafrique: des proches de soldats français dénoncent une armée de bouts de ficelle (BFM TV)
Conditions de vie spartiates, manques logistiques qui nuisent à leur sécurité... Sur le terrain, la colère des militaires français monte.
Beaucoup se plaignent également de ne pas disposer de moustiquaire. Résultat, depuis le début de l'opération Sangaris, 56 soldats auraient attrapé le paludisme, affirme France Info.

   David Cameron dans la tourmente pour avoir qualifié son pays de "chrétien" (E&R)

   Fukushima Manager Admits Water Woes "Out Of Control", Refutes Lies By PM Abe (ZH)

   10 maisons fabriquées en 24 heures grâce à l’impression 3D (via E&R)

   La plume de Manuel Valls est membre du Crif (Panamza via E&R)

   Flood Of Students Demanding Loan Forgiveness Forces Administration Scramble (ZH)
As WSJ reports, enrollment in student debt forgiveness plans have surged nearly 40% in just six months, to include at least 1.3 million Americans owing around $72 billion.

   Bundy Ranch (h16)
Ce consentement est tout sauf une simple formule rhétorique puisqu’il fonde véritablement le principe même de la démocratie (le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple). Dès lors qu’un nombre d’individus ne consent plus à un impôt, s’en explique et est prêt à se battre pour le refuser, sans qu’on puisse qualifier le restes de ses activités comme ouvertement criminelles et néfastes au reste de la société, il devient délicat de continuer à parler de consentement, tout comme il est plus compliqué de faire croire à l’équité de la ponction opérée.
Là où beaucoup de citoyens américains se contentent de tolérer le gouvernement comme un moindre mal, le citoyen français est bien plus souvent qu’à son tour considéré comme la piétaille à la merci des administrations.
De la même façon que les Bonnets Rouges ont été décriés par une presse très mal à l’aise avec un mouvement qui ne s’inscrivait pas dans les schémas traditionnels, de la même façon que les participants aux Manifs Pour Tous ont subi un traitement de choix par les forces de l’ordre et le pouvoir en place qui ne pouvait laisser la sédition s’installer, on peut imaginer que le Ranch Bundy déclenchera une belle tornade de caricatures et d’approximations dans la presse française si jamais elle venait à s’en occuper.

   Impérialisme - 2014 s'annonce comme une année de vérité pour les États-Unis (Paul Craig Roberts)
Une des deux choses suivantes est probable : soit le dollar américain sera abandonné, entrainant l'effondrement de sa valeur et mettant ainsi fin à l'état de superpuissance de Washington et à la menace qu'il représente pour la paix mondiale, soit Washington mènera ses marionnettes en conflit militaire avec la Russie et la Chine. Le résultat d'une telle guerre serait beaucoup plus dévastateur que l'effondrement du dollar américain.

   Quatre morts dans une fusillade à Slaviansk dans l'est de l'Ukraine (Romandie)
   Ukraine: les autorités versent 80.000 USD pour la capture de militants pro-russes (Ria Novosti)
   Kiev refuse de réprimer les radicaux: les accords de Genève menacés (Lavrov) (Ria Novosti)
   Here Come The Boots On The Ground: US Troops Heading To Eastern Europe (ZH)
600 U.S. TROOPS HEADING TO EUROPE FOR EXERCISES: PENTAGON
   The Truce Is Over: Ukraine President Urges Restart Of Military Action (ZH)
UKRAINE'S TURCHYNOV URGES RESTART OF ANTI-TERRORIST OPERATION
   Ukraine: un député pro-européen assassiné dans l'est (Ria Novosti)
   USA/RUSSIE: Les doctrines influent sur l’Ukraine (via le blog à Lupus)
Il y a un risque de conflit, et l’on va dans cette direction si l’on n’accepte pas l’idée d’une fédéralisation de l’Ukraine.
L’Allemagne ne peut guère ne plus acheter de gaz russe, alors qu’elle est reliée à la Russie par le gazoduc North Stream.
L’Europe a beaucoup à perdre
   Le projet Manhattan du 21ème siècle: l'arme fatale de Washington contre la Russie est financière (Express.be)
Les États-Unis sont peut-être sur le point de déployer une arme d’un nouveau genre contre la Russie : leur contrôle sur le système bancaire mondial, étayé par leur réseau d’alliances et l’accord résigné des pays neutres, affirme Ambrose Evans-Pritchard dans le Telegraph. Il n’hésite pas à parler de « bombe à neutron financière » pour qualifier cet instrument de guerre économique qu’il a surnommé le « Projet Manhattan du 21ème siècle » (le nom de code du projet qui a abouti au développement de la première bombe atomique aux Etats-Unis).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.