mercredi 23 avril 2014

Bruno Bertez : Avril 2014: Elections Européennes, un enjeu considérable !

Moi, mon choix est fait, je vote UPR. Mais votez ce que vous voulez, du moment que vous votez contre Babel...

En tous cas, ceux qui voteront pour la continuation de l'instauration de la démocrature et de notre disparition sont soit des cons, soit des traitres.

Géopolitique Friction du Mercredi 23 Avril 2014: Elections Européennes, un enjeu considérable! Par Bruno Bertez
Le blog à Lupus, Bruno Bertez, 23/04/2014 (en Français texte en français )
→ lien


Avez-vous remarqué la campagne d’intoxication concertée pour donner le sentiment que les problèmes sont résolus ou en passe de l’être? Le positif est monté en épingle, le négatif est nul et non avenu, il n’a pas le droit de cité dans les médias.



C’est flagrant et cela en est consternant. L’astuce consiste à mettre en avant de minuscules améliorations tendancielles qui ont pour origine le report de la consolidation budgétaire et la pause dans l’austérité et à escamoter ce qui est négatif: le niveau de chômage, les ratios de prélèvement obligatoires et les ratios de dettes.

On imprime un climat, une ambiance, un sentiment, afin de manipuler les élections européennes. Le message est: "Nous sommes sur la bonne voie, les sacrifices ont payé"!

Ces élections sont fondamentales car c’est l’ordre du monde voulu par les États-Unis qui est en jeu. Si les Eurosceptiques faisaient un gros score, alors le processus d’intégration européenne voulu par les USA et sous leur coupe, et selon leur schéma, serait interrompu. Il y a une coalition gigantesque, coûte que coûte, pour forcer la réticence des peuples. et tous les moyens sont et seront bons, ce n’est que le début.

Il y a unité complète entre l’économique, le financier, le géopolitique en ce moment. L’enjeu c’est vraiment l’ordre du monde, à ceux qui en doutent, nous renvoyons aux analyses sur ce qui se passe du côté de l’extension de l’Otan, l’Ukraine et la tentative en cours de mise au pas de la Russie, avant celle de la Chine.





Nous sommes dans le maelstrom constructiviste des néocons américains. Honte aux Français qui ne le dénoncent pas. Honte aux héritiers de de Gaulle et aux pseudo-souverainistes.

2 commentaires:

  1. Je suis curieux de voir le résultat, mais de mon point de vue, je pense que la plupart des gens (du moins ceux que je vois) ne comprennent strictement rien à "l'Europe" en général, et encore moins aux enjeux qu'elle représente.
    Je ne serais pas étonné qu'il votent comme des veaux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hâte de voir le mépris du vieux con, ancien branleur. Sachant pertinemment ce que je vais voter. Et ça sa vaut une vache.

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.