vendredi 25 avril 2014

Entretien de Francois Asselineau avec les étudiants de l’École Supérieure de Journalisme (ESJ)

L'interview en soi est passionnante. Mais surtout, en plus du fond, il faut voir la forme... Faut l'entendre causer le bonhomme... On dirait du De Gaulle... Ça a une autre gueule que le dégueulis médiocre des traitres au pouvoir...

C'est un signe d'ailleurs...

Le niveau de qualité des personnes dans la dissidence est sans commune mesure avec celui de ceux au pouvoir. L'Empire babélien n'arrive plus à recruter que des vendus, des cupides, des demi dingues et des idiots... Il n'y a plus personne d'à peu près décent et honnête pour rentrer dans leur plan totalitaire de trahison intégrale du petit peuple, et qui passe par la destruction à tous les niveaux de la France...

Entretien de Francois Asselineau avec les étudiants de l’École Supérieure de Journalisme (ESJ)
UPR, 20/04/2014 (en Français texte en français )
→ lien


J'en profite au passage pour vous signaler que l'UPR en est à 4740 membres (à jour de leur cotisation annuelle)...

4740, qui sont à resituer sur le graphique que j'avais publié en mai 2013 :

7 commentaires:

  1. Le graphique ne montre pas le ralentissement à la fin de l'été 2013, mais globalement l'UPR progresse bien. Il faudra qu'Asselineau et Dupont-Aignan acceptent de travailler ensemble car pendant ce temps là, les trahisons continuent. Alstom bientot vendus à ces pourris responsable de Fukushima.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dupont-Aignan ne propose pas de sortir de l'UE, il faut le rappeler combien de fois ? Jamais l'UPR ne négociera sur cette base qui est l'élément fondateur de ce parti. Fuyez donc les partis leurres qui proposent tous une "autre Europe". La liberté ne passe que par la sortie de l'UE.

      Supprimer
    2. Je suis convaincu que cela reste une erreur fondamentale, ET de la part d'Asselineau, ET de la part de Dupont-Aignan. Asselineau est un excellent conférencier, sa grille de lecture est l'une des meilleures du moment, mais il n'a pas la carrure d'un politique. De plus il n'a aucun poids médiatique alors que NDA commence à être connu. L'UKIP n'a pas choisi le parti de NDA comme partenaire aux européennes pour rien. Il y a également des atomes crochus à chercher du côté du M5S de Grillo. Ca nous évite les populismes fous tendance Ligue du Nord, le FN, les sbires d'Orban en Hongrie, Vlaams Belang, etc., qui sont tous, quoi qu'on en dise, les complémentaires parfaits du système.

      NDA et Asselineau ont tous les deux des qualités et se complètent très bien. L'intérêt de la nation passe avant leurs querelles d'égos, c'est ça aussi devenir un homme d'Etat. Ils doivent travailler ensemble, c'est aussi simple que ça. Pas d'alternative. Et ils ont également besoin de se rapprocher de Chevènement. Et en ce qui concerne la politique intérieure, de se rapprocher des anti-pédagogistes constructifs (Michel Delord par exemple, pas Brighelli).

      A noter que de son côté, NDA a Claude Rochet : http://claude-rochet.fr/

      Supprimer
  2. Je suis peut-être naïf mais je pense que NDA est honnête. La seule vraie casserole qu'il a aux fesses ayant d'avoir été membre d'une organisation pro-américaine.
    Asselineau veut sortir d'une façon claire et directe. C'est tout à son honneur.
    Dupont-Aignan veut faire éclater en douceur la super-structure de l'ue en rapatriant les pouvoirs vers les nations.
    Les deux visions me paraissent bonnes. Les deux hommes ont leurs qualités propres. Asselineau est extrêmement compétent et cultivé, mais piètre débateur. Il doit progresser.
    Si en 2017 on avait un second tour entre ces deux hommes, la France serait sauvée. Peut importe le chemin choisi, ils ont tous deux compris qu'il fallait sortir de ce bourbier. Je pense même que Dupont-Aignan pourrait se rallier à l'UPR si ce dernier continue sa belle progression et que DLR stagne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense aussi NDA sincère; il aurait pu rester à l'UMP et bouffer à tous les rateliers comme la clique du parti précedemment cité; il s'est barré pour marcher dans le désert tout seul; je le pense honnête (ce qui ne veut pas dire que je souscris à ses idées, mais je lui reconnait une certaine cohérence)

      Supprimer
  3. Perso, aux prochaines élections européennes de juin, sous réserve qu'il y ait des bulletins de vote UPR, je vais voter UPR. C'est çà ou l'abstention.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout aussi clair pour moi... et depuis longtemps déjà!
      MASTER T

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.