mercredi 2 avril 2014

Être contre l'immigration, c'est être raciste. Or être raciste, c'est illégal... Je vous laisse conclure...

On les voit venir gros comme une maison les traitres mondialistes qui ont prévu de faire disparaître la France comme un pet dans le vent de l'histoire...

La parole raciste se banalise, surtout contre les Roms et les musulmans
01/04/2014 (en Français texte en français )
→ lien
Ils sont aussi plus nombreux à considérer que l’intégration des immigrés fonctionne mal (63%, +7 points par rapport à 2012)



La parole raciste de plus en plus banale, selon la CNCDH
France Info, 01/04/2014 (en Français texte en français )
→ lien
A la question : Y a-t-il trop d'immigrés ? 74% des Français répondent par l'affirmative... C'est cinq points de plus qu'en 2012, 27 points de plus qu'en 2009.

74% !

Mais bon voila, leur religion est en faillite absolue. Interdire toute contestation de l'immigration obligatoire de peuplement, ça reviendrait juste à interdire aux gens d'ouvrir les yeux et de regarder le vrai monde... Cette dernière tentative grotesque d'aliénation mentale finira de les achever...


En attendant, on a Valls qui débarque à Matignon. Au vu de ses positions social-libérales, de ses piques lancées de ci de là sur l'immigration de peuplement, grand admirateur de Clémenceau (le seul de gauche à l'époque qui était contre la colonisation), on se prend à espérer qu'on aie enfin un pouvoir qui arrête de trahir en permanence ouvertement le petit peuple ouvrieux de France...

Je vais lui laisser sa petite chance à Valls... Mais pas longtemps... J'attends de voir...

En attendant, sans surprise, les trotskystes mondialistes à faux nez qui se présentent comme écolos sortent du gouvernement, non pas pour des raisons écologiques bien sûr, mais parce qu'ils doivent sentir que la porte se ferme pour les babéliens idéologues du Grand Déracinement festiviste (écologiste le déracinement, cela va sans dire...).

16 commentaires:

  1. Si Valls s'oppose un peu à l'immigration musulmane ce sera surtout en tant que vice 1er ministre israelien, pas en tant qu'amoureux que de la France. Ce qu'il prend d'un coté à l'un il le vendra à l'autre au décuple.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle formule !

      Ça ne sera pas exactement à Israël mais pas loin.

      Supprimer
    2. tu as raison karim

      Supprimer
  2. Normal, il suffit d'ouvrir les yeux.
    Trop d'immigrés prennent notre tolérance pour une faiblesse, tout simplement.

    Surtout les fous de Dieu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Notre tolérance EST une faiblesse...

      Supprimer
    2. LA tolérance EST une faiblesse.

      Supprimer
    3. La tolérance est une vertu.
      Sinon, ce nouveau story telling autour de la culpabilisation de toute critique contre l'immigration a pour but de stimuler le vote FN au détriment de l'UMP.
      Ca demeure la stratégie de communication de Hollande.
      La nomination de Valls : idem.
      Voter pour n'importe lequel des candidats de la télévision UMPSFN revient à dire : par ce vote je valide la domination de la télécratie (et de ses "sponsors").
      f.

      Supprimer
    4. "Voter pour n'importe lequel des candidats de la télévision UMPSFN"

      Ah ok, suis-je bête. Votons alors pour le FdG ! LOL

      Les "tolérants" sont des faibles qui ont peur de s'impliquer pour sauver les leurs et la nation. (pour continuer la chaîne)

      Supprimer
  3. C'est vrai que le racisme s'est banalisé. L'autre jour j'entendais encore des CPF se moquer des "babtou" ... comme si on comprenais pas de quoi il causaient.
    Il y a aussi le racisme du gouvernement envers une grande partie du peuple qui ne pense pas comme eux qui s'est banalisé. Exemple avec Taubananira qui a surjoué les victimes (alors qu'elle s'en prends directement au peuple en relâchant les criminels). Idem avec l'affaire Dieudo, plus le droit de rire.

    RépondreSupprimer
  4. Fail dans le titre : "Or", et non pas "Hors".

    RépondreSupprimer
  5. Tu l'as vu celle là Tonio ?:
    http://www.upr.fr/actualite/europe/president-republique-federale-dallemagne-met-en-garde-president-confederation-suisse-contre-grand-danger-democratie-directe

    RépondreSupprimer
  6. Bon courage à eux. S'ils veulent faire disparaitre la France (l'authentique, pas celle du grand n'importe-quoi actuel), ils n'y arriveront pas. Il faudra non seulement compter sur les Français sur place qui en ont plus que marre, mais aussi sur un certain nombre de Français qui sont partis, mais qui restent attachés à leur pays - à notre pays, la France. Je fais partie du second groupe. On ne vit plus en France, mais on garde un oeil sur ce qui s'y passe: Mme Taubira qui reste garde des Sceaux, c'est la preuve que soit François 16 n'a rien compris, soit qu'il se moque ouvertement du peuple ( ou les 2 en même temps, option probable).

    Pour Yannick Lecitoyen: je ne pense pas que Valls fera quoi que ce soit de significatif pour aller contre le flot incéssant de l'immigration maghrébo-musulmane. Pour le PS, musulmans = électeurs dans la poche. Regarde la politique de logements sociaux sur Paris, mairie PS depuis plus de 10 ans, notamment dans les arrondissements de l'Ouest, c'est flagrant. Quant à Israël, merci de ne pas tout mélanger. Le Valls, personne ne le connait ici (j'habite Jéru), et on s'en fout, mais alors, vraiment. Plusieurs couples d'amis israeliens qui ont visités la France, pensant trouver à Paris un environnement romantique, ont été attristés par le grand n'importe-quoi qu'ils y ont vu, et espèrent un renouveau pour la France. Comme Tonio, comme moi. Comme vous, sans-doute.

    RépondreSupprimer
  7. Valls c'est l'homme des naturalisations massives, Tonio. Tu t'illusionnes encore une fois...

    RépondreSupprimer
  8. Valls est un mondialiste sioniste qui fera tout pour parachever le délitement de la France. Son totalitarisme babélien s'est manifesté à l'occasion de l'affaire Dieudonné, il est l'une des pires menaces pour les libertés publiques et la "démocratie" dans notre pays.

    Retiens bien ça, Tonio.

    RépondreSupprimer
  9. Tonio, tu es un indécrottable optimiste : donner une chance à Valls est risible. On a assez la preuve qu'il gesticule et est aussi inefficace que Sarko le fut, mais avec un discours de socialaud gerbant. Au contraire, Valls est le dernier clou du cercueil.

    Ensuite, imaginer que les écolos soviétoïdes se barrent parce qu'ils sentent venir quelque chose est leur imputer une clairvoyance qu'ils n'ont pas. Au contraire, ils s'imaginent être de malins stratèges politiques en se retirant pour mieux se positionner au européennes et aux prochaines élections. Bref, de la politicaillerie à mille lieues des vrais enjeux.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.