lundi 14 avril 2014

Friggit : la grande divergence

Prix immobilier - Evolution 1200 - 2014
CGEDD, 09/04/2014 (en Français texte en français )
→ lien


Le montant global des ventes en vert est revenu sur sa tendance historique. Mais avec des prix qui ont explosé et un nombre de ventes qui s'est effondré (à 65% du volume normal).

15 commentaires:

  1. C'est pour moi totalement incompréhensible, les prix sont stratosphériques mais j'ai encore pleins de collègues qui achètent... Certes dans des coins pourris mais dans ce cas qui achète en plein centre ville ? (je suis à Lyon).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pareil pour moi, ... suis à Lyon ... et je vois des personnes qui s'engagent pour des somems faramineuses, et qui sont ravis de s'endetter comem pas possible pour acheter un bien médiocre (dernier exemple en date, un couple, 4 enfants, lui informaticien chez entreprise de travail temporaire, même pas cadre, elle institutrice => prêts à acheter pour 500 000 un appart sur Lyon) ... et pour eux, c'est le moment d'acheter, ils foncent comme pas possibles, on dirait des lapins après un coup de fusil...
      N'empêche , à bientôt 38 ans, toujours locataire, je commence à m'inquiéter devant l'absence de baisse ... ça devient dur de justifier à ma femme pourquoi ne pas acheter et s'endetter .... je me sens de plus en plus pris au piège.

      Supprimer
  2. Ils achètent pour sécuriser leur argent et avoir un toit pour leurs vieux jours. Le hold-up de Chypre a marqué les esprits.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, à condition de rembourser le crédit jusqu'au bout... Et pour leurs vieux jours leur maison sera surement trop grande et coûteuse à entretenir... Et loin de tout pour la plupart !

      Supprimer
    2. Coluche : "Maison Merlin, cage à lapins, au bout de 15 ans, les ruines sont à toi."
      Et en plus ta maison en plastique ne sera plus aux nouvelles normes dans 15 ans.

      Supprimer
  3. oui mais ils achètent dans des coins pourris >enfin pourris par la tranquillité . Tous le monde (née) pas une chance pour la France.

    RépondreSupprimer
  4. l'immo étant indissociable du crédit il faudrait adapter la courbe des prix en fonction du taux (ce qu'a fait berruyer je crois), la courbe noire serait moins impressionnante je pense;
    gollum30

    RépondreSupprimer
  5. Oui c'est désespérant. Mais c'est justement le propre d'une belle bulle : les bears, même hardcore, perdent espoir et en viennent à douter. De la simple logique et arithmétique.

    Toutefois, n'oublions pas la chute des ventes. Ca c'est factuel. Donc dire que "tout le monde" achète est faux.

    Certaines personnes achètent :
    -les déjà proprios (pour acheter plus grand)
    -certains vieux (qui transforment un grand appart, en 1 petit appart bien placé + 1 maison dans le sud)
    -les fonctionnaires et autres mafieux protégés
    -les actifs, dans le privé, bien friqués

    Pour tous les autres...

    De toute façon, nous serons tondus. C'est notre fonction objective.

    Gardez votre cash et mettez les voile. Quittez ce pays. Et faites tout pour précipiter la faillite de l'état.

    C'est seulement avec le Grand Appauvrissement Collectif que l'immobilier redeviendra un marché "normal".

    Le fonctionnaire aujourd'hui, pour ne prendre que cet exemple, est TOTALEMENT immune :
    -au chômage (donc baisse brutale de son revenu)
    -à la baisse du crédit (zéro risque, donc les banques lui prêtent)

    Pourquoi voulez vous qu'il arrête d'acheter ? Les taux sont historiquement bas en plus. Donc il achète. Il peut réaliser son rêver : propriétaire.

    En revanche, avec la mise en faillite de l'état, tous ces acheteurs jouissant de "faux" pouvoir d'achat disparaitront. Les autres catégories seront affectées également. Et avec eux, les prix baisseront.

    Terminus tout le monde descend.

    Tant qu'on ne fermera pas le robinet à pognon "public" (celui qu'on nous vole, et qu'on vole au futur via l'endettement) il y aura (quelques) acheteurs, et les prix continueront de monter.

    RépondreSupprimer
  6. Il y a 15 ans et avant, tu prenais un crédit pour 15 ans et tu revenais sur la marché de la conso après ...

    Depuis 2000-2002, c'est 25-30 ans, à partir de 2015-2017 et pendant 10-15 ans, plus personne ne sortira de son crédit.

    Rembourser un crédit, c'est détruire de l'argent. Peu de création de nouveaux crédits + crédit sans fin = forte baisse du PIB.

    Bonne nouvelle tout de même, ça réduira notre déficit extérieur.

    RépondreSupprimer
  7. C'est vrai que c'est desesperant d'attendre surtout que si sarko avait laisse faire la bulle aurait creve en 2008. Maintenant on se retrouve au meme point que quelques annees plus tot sauf que cette fois y a plus de pognon pour soutenir la bulle du coup cette fois devrait etre la bonne. Les quelques retours que je peux avoir de notaires ou banquiers sur montpellier c est que le marche est au point mort. Apres tout c est un marche comme un autre et on ne rentre pas sur celui ci en phase haute. Il faut avoir la foi !

    RépondreSupprimer
  8. parler de l'immobilier avec les collègues du boulot en étant baissier c'est difficile certains répondent même de façon agressive (comme si on leur voulait du mal)
    ça devient complètement passionnel cette histoire
    avec en plus des magizines immo jusque dans les boulangeries!
    la machine de propagande est puissante mais il y a des opportunités sur Toulouse (bien sur pas la ville) mais dans la proche campagne (+- 20km à 30km du centre certains prix baissent ) et les apparts vides à la location se voient bien ça devient beaucoup plus facile de louer c'est déja ça
    après pour l'achat il faut un apport sinon c'est pas la peine car ne jamais oublier que les prix d'achat sont le capital à mettre sur la table pour acheter mais comme ils ne comprennent pas les intérèts le prix d'achat est notablement plus élevé pour ceux qui n'achètent pas cash!
    grolandais 31 (qui n'a même plus envie d'acheter)

    RépondreSupprimer
  9. Ce qui compte, c'est la tendance. Or croyez ce que vous voulez, mais le rebond est en cours, et les courbes de Frigit d'ailleurs le montrent déjà.
    Le fait est que les primos qui arrivent sur le marché en ce moment ont toujours connu des prix hauts depuis plus de 10 ans, et c'est à peu près la période de recul que l'on utilise en observation la plupart du temps pour nos propres prospections d'avenir. Au delà, c'est déjà la préhistoire. Et par chez moi, ce ne sont pas les fonctionnaires ou les cadres sup qui achètent mais bien des jeunes couples avec 2 SMICS dès leur 2 CDI obtenus.
    Et le matraquage du genre l'immo c'est du solide à fait des ravages qu'il sera difficile d'effacer.
    C'est le mensonge autoréalisateur dans toute sa splendeur, dommage qu'il n'ont réussi à l'appliquer qu'à l'immo et pas à l'économie ou l'industrie en général ( du genre : "l'industrie c'est du solide, investisser tant qu'il est encore temps, il n'y en aura pas pour tout le monde et vous risquer de laisser partir un train sans jamais pouvoir remonter dedans"). C'est ce qu'ont fait les Bosch, avec du coup des résultats diamétralement opposés en terme de vrai création de richesse et de durabilité du modèle économique .

    RépondreSupprimer
  10. Préparez les parachutes...

    RépondreSupprimer
  11. la preuve que la loi de l'offre et la demande n'existe pas ! par contre un rapport de force sur les prix existe avec moins d'acheteurs, moins riches qui payent plus cher, normal, Aristote l'avait déjà décrit.
    la baisse peut venir mais si il y a des signes de pétage de bulle financière et vu le niveau de liquidités les institutionnels risquent d'acheter tout ce qui est dispo, ce qui fera peut être baisser les prix mais réduira l'offre à qui peut lâcher le pognon vite, sans emprunt, comme aux USA.

    RépondreSupprimer
  12. Vous parlez de baisse par rapport au volume normal mais qu'est ce que la normale?
    En suite, comprarer des prix avec des volumes le tout sur la même echelle, bravo pour la logique. Enfin si vous n'êtes pas propriétaire passé 40 ans et que vous n'avez pas d'argent de coté vous êtes mort.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.