mercredi 9 avril 2014

Valls ou la gauche authentique

Voila bien longtemps que la gauche, devenue gôche, a totalement perdu de vue (voire perverti) ses idéaux de promettre la dignité à tous ceux qui voudraient se sortir les doigts, pour ne devenir qu'un simple ramassis de conservateurs défendant les intérêts d'une nouvelle classe d'aristocrates biberonnant à la dépense publique (classe qui comprend beaucoup de fonctionnaires mais qui n'est pas LES fonctionnaires).

Le maintien de cette rente odieuse s'est fait sur le dos du massacre et du pillage organisé des travailleurs du privé, aux salaires réduits par l'ultra ponction pour les plus productifs, et condamnés au chômage et à l'assistanat pour les moins productifs.

Et comme ça ne suffisait toujours pas, le paiement de ces rentes s'est fait aussi grâce à la dette... Ou comment la gôche qui fait croire qu'elle lutte contre la finance, l'usure et l'inflation de l'immobilier, en réalité l'organise, alors que cette émission permanente de quasi monnaie en dette publique, et l'effondrement des taux induit par l'effondrement de la croissance du fait de l'explosion de la rente, est certes gérée par cet intermédiaire appelé finance, mais in fine, sert à payer les rentes.

Or cette dette, ne flotte pas dans l'air, et finit par être la créance de quelqu'un. Les banques ont un actif ET un passif. Et c'est là que ça devient hallucinant. Comme je l'ai déjà expliqué, la moitié des 20% les plus riches de France sont justement de ces rentiers nouveaux aristos protégés par la gôche. Qui donc peut, mieux qu'eux, avoir la capacité d'épargne pour prêter son argent à l'État, alors que l'épargne financière des français est de l'ordre de la dette publique de la France ?

Vous allez dire qu'une fois encore je m'emballe sur un blabla de politique. Peut-être...

En tous cas, ce qu'a fait Valls hier, c'est faire un énorme doigt à Terra Nova, alors que les municipales ont montré le potentiel électoral réel de la stratégie de social traitre intégral qu'ils prônaient. Ce que Valls a dit hier, par ce qu'il a dit, et surtout ce qu'il n'a pas dit, c'est que la clientèle de la gauche, ce n'est pas ce tamponne papier branle musard de 50 ans à la CNAM qui touche 2000€ par mois, dans son pavillon à 500 000€ payé 200 000 (+ maison secondaire). Non le cœur de la gauche, ce sont tous ces innombrables sacrifiés du privé qui en prennent plein la gueule depuis 30 ans pour payer le tribut aux nouveaux aristocrates.

Je me prends à espérer...

En tous cas 50 milliards, c'est presque petit bras, au vu du niveau de la gabegie publique.

Quant à Marine Le Pen, elle va aller s'exploser sur le mur de la réalité, non pas pour ses positionnements sur l'immigration, au contraire, mais parce qu'elle était vent debout contre cette baisse de dépense de 50 milliards.

Maintenant, est-ce que Hollande et sa garde rapprochée qu'il a imposée à Valls vont agir dans son sens ? J'ai espoir que oui. Le status quo est intenable...

Quant à l'Europe, si elle peut au moins servir à nous obliger à rétablir la justice, ce serait enfin une réussite à mettre à son actif...

Précision :

Part de la dépense publique dans le PIB (on est à 57% désormais d'un PIB de 2000 milliards)

50 milliards, ça revient à faire baisser la part de la dépense publique de 2%... C'est pas encore la révolution... Mais c'est un début... Un point d'inflexion... Et j'affirme qu'il est largement possible de rendre le même service public qu'aujourd'hui, pour 10% de points de PIB en moins, pour peu que le service public redevienne le service public et non le service des nouveaux aristocrates...

39 commentaires:

  1. Tonio des fonctionnaires dans des baraques à 500 000 euros payé 200 000, y'en a de moins en moins, la bulle éclate (ou se dégonfle, peut-être pas assez vite pour toi, mais on y arrive). C'est peut être même cela qui les fait réagir...ils voient que les primos ne suivent plus, que les finances publics sont rapés si les transactions chutent en valeur. Et comme mosco, sapin and co et la majorité des français n'ont que de l'immo en patrimoine...ça va faire tâche au moment de financer sa dépendance. Le mur des réalités en pleine tronche. Tout le monde en est conscient, peu de personnes se bougent, anticipent...mais on dirait que les directives : il faut sauver (ou maintenir à flot) le bateau France le temps que l'on quitte vraiment tous le navire (cf la fusion Lafarge/Holcim) ont étés données et ça se fera dans une lente destruction des rentes des fonctionnaires territoriaux car ça sera plus facile à faire passer. Ce n'est pas de leur faute mais celle de l'Etat, et le boulot sera fait par la droite virant toute l'ancienne clientèle de gauche dans les mairies, CG, communauté d'agglo (mais pas trop forte pour ne pas créer un choc récessif trop dur pour le privé). Bref la France est cuite, ce n'est plus une question d'année mais de trimestre, comme le faisait remarquer Berruyer.
    Je ne comprend pas ta raison d'espérer, sauf assurer le servage quelques trimestres de plus...

    RépondreSupprimer
  2. Mais qu'est-ce qui vous arrive Tonio ??
    Le discour est bon et correspond à ce que les gens raisonnables (comme vous je n'en doute pas) ont envie d'entendre. Comme d'habitude.

    Mais qu'est-ce qui vous arrive ?? VOUS LE CROYEZ SINCERE ??? Vous croyez qu'il va faire ce qu'il a promi ?

    Les bras m'en tombent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a suffit de changer de "nain" pour que Tonio se laisse prendre par le même pipeau "communicationnel"...

      Rappelons qui est M. Valls : ancien responsable de la communication du PS, ancien responsable de la communication du premier ministre Jospin, ancien responsable de la communication du candidat Hollande ("mon ennemi c'est la finance" : c'est lui !). Bref c'est un professionnel de la communication.

      Rappelons l'efficacité des moyens employés : d'abord ils organisent des focus groups pour détecter les attentes du public jusqu'aux expressions employées par le public pour décrire ces attentes (ex : "nettoyer au karcher"). Ensuite ils rédigent leurs discours à partir de ces éléments de langage. Notons que les agences qui font ce travail pour les politiques (Euro-RSCG pour Valls) sont les mêmes qui travaillent pour les multinationales : étonnant ?
      Tout cela est très efficace et coute très cher (qui paye ? les agences type Euro-RSCG facturent elles les prestations aux politiques aux mêmes tarifs que pour les multinationales ? Si non : pourquoi ? Qui paye ?!)

      Finalement le seul problème c'est que le discours n'est pas connecté à la politique. ex : "Mon ennemi c'est la finance".

      Tonio, laissez tomber l’exégèse des discours politiques, seuls les actes sont signifiants.
      M. Hollande est il l'ennemi de la finance ?

      f.

      Supprimer
  3. Tu me fais penser à un cancéreux en phase terminal qui se raccroche à Jacques Crozemarie pour lui sauver la vie.

    Adolpho Ramirez dit El Blanco, a part d'obtenir une decision du conseil d'État illegale en 4h chrono ou faire péter les PV de 22 euros ...

    RépondreSupprimer
  4. Bjr Tonio,

    Ce qui est impressionnant finalement , avec toi, Tonio, c' est qu' à chaque fois, tu penses le mec qui cause , sincère.
    C'est tout à ton honneur de ne pas voir d'emblée le mal. Mais, assieds toi, prends du recul, réfléchis deux secondes.
    T' y crois vraiment ???
    Ah ah ah ah .
    Franchement, mmmm ???

    RépondreSupprimer
  5. Ils sont très forts. La problématique c'est : comment gérer la misère pour empêcher tout mouvement de fond qui pourrait faire couler le projet babélien. On va lâcher un peu de pression d'un côté pour continuer à passer les saloperies comme le marché transatlantique et le morcellement de l'europe. Les régions françaises n'en ont plus pour longtemps.

    RépondreSupprimer
  6. Chez moi 50 milliards d'économie sur une dépense de 1140 milliards (57% de 2000).
    Cela représente 4,38% de baisse.
    Quant au discours de Valls, les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent.
    C'était les mêmes affirmations et autre défonçage de portes ouvertes dont on nous rabâche les oreilles depuis 30 ans.
    Le seul truc qui m'a sauté aux yeux (ou plutôt aux oreilles) c'est la suppression de la moitié des régions histoire de transformer un peu plus la France en plusieurs fédérations soumises à l'Europe.
    La suppression des conseils généraux (pardon, départementaux) je n'y crois pas une seconde.
    La simplification administrative des demandes de constructions est aussi une plaisanterie.
    Bref, un discours entendu. Ménageant la chèvre et le choux (comme d'hab) et qui pour le coup, va se prendre le mur des réalités bien en face :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Notez également que les 50 milliards d'euro sont économisés sur ce qui fait (faisait) la puissance de la France notamment nos moyens diplomatiques qui sont "défoncés", l'armée réduite comme jamais, bientôt la défense nucléaire et cerise sur le gâteau le prochain renoncement de la France à son poste au conseil de sécurité des Nations Unies.
      Bah, y a déjà les USA, à quoi bon disposer d'une diplomatie française et d'une armée ?
      Un pays colonisé a t'il besoin de toutes ces dépenses ? Surtout qu'il faut faire des économies pour rembourser nos "dettes" à la finance...

      Je précise que je n'ai que de l'amitié pour le peuple américain qui hélas a vu ses institutions confisquées par les multinationales...

      f.

      Supprimer
  7. Tu en veux de la gauche authentique :

    http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/0203416045471-le-patrimoine-de-manuel-valls-s-eleve-a-370-000-euros-661692.php

    Le gars, il est né en 2006 à 44 ans, il gagne depuis au moins 2 ans entre 7 700 et 12 000 euros par mois et possède 108,71 euros sur son compte courant.

    http://www.journaldunet.com/economie/magazine/le-salaire-des-politiques-et-des-elus/ministre.shtml

    Et il réussit l'exploit d'avoir un crédit perso de 70 000 euros.

    Cette déclaration est du pur foutage de gueule.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais bien entendu c'est du foutage de gueule. Comme Cahuzac, Fabius, Benguigi, Hollande (son petit ISF évité avec sa SCI avec Royal, la sous estimation grotesque de la barraque), Sapin (ses terres qui ont... la même valeur entre 1997 et aujourd'hui) etc.

      ILS SE FOUTENT TOUS DE NOUS.

      Mieux même : ils nous conchient. Littéralement, ils nous chient dessus. Ils ne se cachent même plus. Car avec de la gêne, y'aurait moins de plaisir.

      Mais bon, pour le reste, on connaît notre Tonio !

      Tu t'emballes joyeusement à la moindre "nouveauté" ! Ca fait longtemps que je te suis.... Bayrou, Borloo, les printemps arabes.
      ;-)

      Je ne t'en veux pas. Ca fait partie de ta personnalité.

      Pour moi le pari est facile : dans quelques mois.... tu seras bien revenu de Valls.

      Comme d'ailleurs la plupart des Français.

      Supprimer
  8. Le discours de Valls vole haut, très haut ; là où vont les baudruches.

    RépondreSupprimer
  9. c'est triste de croire valls maire de evry la prochaine étape croire en juppé. Plus c'est gros plus c'est crédible. Je dois reconnaitre que le virage front de gauche marxiste vers le faux libérale servira au moins à animer les rues de toute ville au lieu des gentils petit catho.

    RépondreSupprimer
  10. Et dire qu'y en a qui croit aux beaux discours, aux formles magiques, aux remèdes miracles, bref en résumé c'est de la pure croyance dans de la manoeuvre stratégique politicienne !

    A crédulité quand tu nous tiens...

    Avant on croyait aux curetons, qu'on a laché quand on a compris qu'il était impossible qu'ils soient plus sains que le commun des mortels, et donc incapable de montrer l'exemple !

    Maintenant on a reporter cette foi aveugle dans la belle apparence, la belle parole, le beau CV tout beau tout neuf de polytocards aux dents qui rayent le parquets tellement leurs ambitions avides nécessitent pour se concrétiser que du mensonge, de l'illusion !

    Cahuzac nous l'a dit, droit dans les yeux, devant l'assemblée nationale, devant des millions de témoins audiovisuels...

    A continuer à croire, on nourrit chaque jour un peu plus son désespoir !

    A crédulité quand tu nous tiens...

    Croyez en vous ! avant de croire au messie...

    RépondreSupprimer
  11. Et pendant que nos socialistes (élus, je le rappelle) jouent aux c***, l'Allemagne n'émet plus de dette, et même l'Italie pourrait nous donner des leçons, étant déjà repassée sous la barre des 3% de déficit en 2013.

    Mais bien sûr, tous nos problèmes, "célafotaleuro".

    RépondreSupprimer
  12. "Plusieurs motifs excitaient les Gaulois: (notamment) cette FACILITÉ DES HOMMES À CROIRE CE QU'ILS DÉSIRENT".

    Jules César, il y a 2000 ans.

    Valls, ministre de la communication, a été très efficace: baisse de l'immigration, baisse de la criminalité, baisse des cambriolages et on ne voit plus l'ombre d'un Rom dans les métros (sauf cette amie qui a été agressée par 2 jeunes roumaines la semaine dernière).

    Valls, premier ministre de la communication, fera encore plus beaucoup mieux chouette: ce sera la semaine des 4 jeudis, promis, juré.

    La facilité des hommes à croire ce qu'ils désirent...

    RépondreSupprimer
  13. Tonio,
    Il ne te viens pas à l'idée que son discours est purement électoraliste?

    Dans moins de 2 mois les européennes, il est donc logique d'allumer un contre-feu.
    Après, il sera toujours temps, comme son illustre ancêtre M'itrand, de se raviser!

    Je me rappelle des discours de Mitterrand aux sidérurgistes juste avant les présidentielles de 81.

    Quelle merveille!
    Le changement c’était lui, fini les licenciements, vive la reprise et longue vie à la justice sociale, "mort aux nantis".
    ...Eux aussi ont voulu y croire.
    ...On allait voir ce qu'on allait voir!
    On a vu. Et le résultat est toujours d'actualité.*

    Donc, recommence plutôt à croire au Père Noël.
    ..Là au moins, tu auras des cadeaux.

    Bien à toi,

    Haro sur la base.

    *http://www.lutte-ouvriere-journal.org/?act=artl&num=2124&id=40

    RépondreSupprimer
  14. Le seul ressort de Valls est d'utiliser le ressenti des Français contre les politiques.

    Apparemment ça a bien marché pour toi.

    Mais permet de moi de me demander si tu es vraiment si utile que ça à la société, si ton travail compte autant.

    RépondreSupprimer
  15. "Chacun voit ce que tu parais, peu perçoivent ce que tu es" Machiavel

    RépondreSupprimer
  16. Ce discours de Vals me fait penser au discours de Juppé premier ministre en 1995 ou toute l'assemblée et les médias lui avaient fait une standing ovation:on connait la suite.Hollande se croit très malin et essaye de continuer d'enfumer,il n'a pas encore compris dans quel état est le pays.La France doit emprunter déja un montant record en 2014,il va falloir y rajouter l'explosion de déficits retraite,sécu,budget,collectivités.La gestion de la dette française se passera mal en 2014

    RépondreSupprimer
  17. Ah c'est sûr, c'est la gauche "authentique" !

    Harlem Désir, le repris de justice, l'incompétent, le dérisoire, le gauchiste, la caution à la peau café, est viré du PS... mais recasé secrétaire d'etat ! Valls cautionne ?

    Et il est remplacé par un autre repris de justice, Cambadélis, lui aussi hyper libéral et pas du tout doctrinaire...

    Le mépris d'Hollande dans toute sa splendeur. Il nous chie dessus littéralement.

    RépondreSupprimer
  18. J'entends votre scepticisme. Et vu le nombre de fois où je me suis fait avoir, désormais, je suis plutôt vacciné.

    Mais je maintiens : "le status quo est intenable"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ..C'est pour ça qu'il vont tomber.
      Ils ne savent plus que mentir.

      Mais,.. depuis la mort de Jean Jaures, savent-ils encore faire autre chose?

      Haro sur la base.

      Supprimer
    2. Mais qué "Status quo" ? Le status quo c'est quand aucune des parties ne perd plus de soldats.

      Or n'avez pas l'impression que dans le rang du petit peuple, le niveau faibli alors que, à l'inverse, dans le rang des élites on s'enrichit ??

      PhiliP

      Supprimer
  19. On peut discuter de l'intention qui motive la déflation annoncée des goinfres (conviction de réelle justice et recomposition politique ? ou bien a minima par pure nécessité : sacrifier l'accessoire pour conserver l'essentiel ?), une chose est sûre, les goinfres vont déflater.

    C'est le début de l'inflexion...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. http://www.boursier.com/actualites/economie/emploi-pres-d-un-sans-domicile-fixe-sur-quatre-travaille-23604.html?sitemap

      Supprimer
    2. Sauf que partout dans le monde, les gros grossissent et les maigres maigrissent.

      D'ailleurs, c'est la meilleur façon d'avoir une économie compétitive : Quelques gros riches qui peuvent investir et faire une guerre des prix et une ribambelle d’esclaves pressurisés au maximum.

      Enfin esclave, non, l'esclave est beaucoup plus performant quand il croit qu'il est libre et qu'il doit tout à son maître.

      Et accessoirement, si il pense qu'il est trop payé et que tous les régimes sont en déficits, c'est pas plus mal.

      Et pour ceux qui comprennent un peu l'économie, quelques bons crédits calmeront ses envies de manifester.

      Supprimer
  20. Tonio,
    Pour te dire : Lundi, j' ai déjeuner avec un député de l' UMP qui est maire de la commune où je suis patron ( d'où mon importance à ses yeux ). C'était la première fois et lui est maire depuis, pffffuit, je sais pas 3 mandats .
    J'ai eu l' impression de lui apprendre des trucs toutes les fois que j' ouvrais la bouche. Surréaliste.
    Et c' est un gars sympa franchement...
    Alors que les politiques sachent ce qui se passent et ce qu' il faut faire, MDR !!!
    Ne te fais aucune illusion. Nos mondes sont très très différents

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ouai, mais toi t'es un petit patron.........

      Supprimer
  21. http://www.lepoint.fr/politique/harlem-desir-va-entrer-au-gouvernement-09-04-2014-1811391_20.php
    LOL

    RépondreSupprimer
  22. Mercredi 9 avril 2014 :

    Elections européennes : selon un sondage, le Front National talonne l'UMP.

    D'après un sondage TNS Sofres-Sopra pour RTL et Le Nouvel Observateur, les listes du Front national (24%) talonneraient celles de l'UMP (25%), largement devant celles du Parti socialiste et du PRG (19%)....

    Et il reste encore six semaines de campagne. Au FN, on rêve d'arriver en tête.

    Suivraient ensuite à distance raisonnable, les listes UDI-MoDem (9%), orphelines de leur chef de file Jean-Louis Borloo, qui a mis fin à ses mandats politiques pour des raisons de santé et celles d'Europe Écologie-les-Verts (9%).

    Le Front de gauche suit, deux points derrière (7%).

    L'étude indique également que les électeurs comptent profiter massivement (71%) de cette échéance électorale pour manifester leur mécontentement au gouvernement... Comme aux municipales.

    Ils sont également une majorité à considérer que l'Europe aggrave les effets de la crise économique (59%) plus qu'elle ne protège le pays (24%).

    http://www.latribune.fr/blogs/la-tribune-des-europeennes/20140409trib000824450/europeennes-selon-un-sondage-le-front-national-talonne-l-ump.html

    RépondreSupprimer
  23. C'est pas goldman sach qui nous avait proposé comme solution de divisé les regions par deux supprimer les département et baisser les salaires de 30% pour résoudre tous nos problèmes en France? (bon c'est sur que valls anoncant une baisse des salaire de 30% ça fait moins glamour).

    RépondreSupprimer
  24. C'est quoi cette distinction foireuse privé/publique, cette guerre pricrocholine. Une annonce une palingénésie? Vraiment?

    L'artisanat, les pme, tpe, auto entrepreneur. Combien de ces structures dépendent de la dépense publique, des contrats publique,s de la dépense domestique des fonctionnaires? Vous allez créer de l'emploi en baissant les charges ( et les salaires ), dans un pays où les loyers ne baissent pas, en claquant la tronche de la dépense publique? Vous allez créer de l'emploi en maintenant le poids de la dette, grâce à l'augmentation des dépenses publiques, avec des prélèvements incapacitants, dans une pays où la proportion de création réelle de richesse baisse tous les trimestres? La France à du mauvais muscle, elle s'est bodybuilder, le statuquo est fini, et toutes les cellules des mauvais muscles vont devoir mourir. Et ces cellules, ce sont des gens, des familles. Alors, on les butes ou on déclare une guerre pour qu'ils crèvent sur un champs de bataille?

    Un peu amateur Tonio, touchez à la rente, ne libéra pas plus de richesse, ça flinguera juste un peu les inégalités, en détruisant de la fausse valeur, qui permet dans des conditions de plus en plus intenables, à des millions de cellules de ne pas tout à fait crever la gueule ouverte.

    Nous sommes dans une impasse, qui dépasse ces catégories et qui touche à la civilisation même dans laquelle nous visons. Ce qui vient, c'est l'horreur, et cet excitation que vous avez, elle l'est lorsque en fin de compte, que vous allez pouvoir pénard continuer votre petite vie Tonio. C'est terrible de devoir affronter un système qui est fort, qui est légitime, n'est-ce pas? L'on est faible que dans son tord.

    RépondreSupprimer
  25. De toute façon maintenant c'est la guerre...... pas la guerre des possédants contre les sous hommes........ mais la guerres de tous.... contre tous........ pour les possédants.........

    RépondreSupprimer
  26. Non mais les gars, on s’emballe pas.

    Déjà, commençons par clarifier le « 50 milliards ». Ils ont dit 50 milliards sur 3 ans.
    Donc on ne sait pas s’il faudra 3 ans pour obtenir 50 milliards d’économies annuelles, ou si en fait il veut dire 50 milliards / 3 ans, donc 16.7 par an.
    Connaissant les bestiaux, il s’agit probablement de la 2e option.

    Donc sachant que :
    1/ Pour eux, faire des économies, ça veut dire ne pas suivre la pente naturelle des dépenses
    2/ L’inflation est de 1%
    3/ Les dépenses publiques sont de 1200 milliards
    Ça veut déjà dire que 12 milliards viennent de ce « phénomène »

    Par ailleurs :
    1/ On a 2000 milliards de dettes qui coutent 50 milliards par an, soit 2.5% d’intérêt en moyenne
    2/ Je crois que la dette de la France a une duration de 7 ans donc il faut faire rouler 285 milliards chaque année et souscrire en plus 80 milliards (correspondant au déficit de l’année en cours)
    En se focalisant juste sur le roulement de la dette (et en admettant que la dette qui s’éteint soit à 2.5% ce qui est une hypothèse optimiste), on va remplacer 285 milliards à 2.5% par 285 milliards à 1.3% (j’imagine en gros 50% à 10 ans, 25% à 5 ans, 25% à 2 ans, ça ne doit pas être trop loin de la réalité).
    Résultat des courses, 3.4 milliards d’économisés par la baisse providentielle des taux d’intérêt.

    Conclusion 15.4 milliards d’ « économies » sans avoir commencé le début d’une économie.

    Il reste 1.3 milliard à trouver réellement… sur 1200.

    Ni vu ni connu j’tembrouille.

    RépondreSupprimer
  27. http://lachute.over-blog.com/2014/04/baisse-des-depenses-publiques.html

    RépondreSupprimer
  28. Harlem Désir... aux Affaires européennes !

    Non seulement c'est une insulte. Il s'agit de recaser ce clown, lui offrir un job quoi, enfin un salaire fictif... Mais Valls aurait pu le mettre aux anciens combattants.

    Non au lieu de cela... on le fout sur l'Europe !

    Comment on dit "fuck you" en Allemand, et dans toutes les autres langues européennes.

    C'est du Hollandisme révolutionnaire dans toute sa splendeur : le mépris absolu, "je te pisse à la raie", "je te marche sur la gueule", "c'est moi le meilleur", "j'emmerde la terre entière", "je fais ce que je veux car j'ai le pouvoir et je suis un pyschopathe doublé d'un mafieux".

    En gros. En substance.

    En tout cas le clown de SOS Racisme, le repris de justice, va toucher son salaire, aura une retraite etc.

    Mission accomplie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est surtout que comme ils vont se prendre une branlée mémorable aux européennes, ça fera une excuse pour le dégager définitivement. Rien de révolutionnaire donc, mais parfaitement hollandiste.

      Supprimer
  29. Leurs mensonges sont tellement énormes... plus c'est gros plus ça passe !

    De toute façon si la france craque et que la revolution ou guerre civile pointe son nez, ils vont nous enfumer encore plus, trouver un bouc émissaire pour justifier une bonne guerre qui permettra à ceux qui tirent les ficelles de brouiller les pistes et obliger de remettre les compteurs à zéro : du genre, allez brave peuple de france sachons tourner la page mais avec toujours les mêmes au pouvoir.

    Dans l'histoire de France, une bonne partie des guerres ont été faites à des moments ou c'était la débacle à l'intérieur du pays d'où l'intérêt à chaque fois de détourner le peuple vers l'extérieur. Hier la prusse, demain la russie ? l'iran ?

    Ils nous baladent comme de braves petits toutous en laisse...

    Redevenons des loups pour regagner notre liberté mais par pour nous entretuer, ça leur ferait trop plaisir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui, ils vont dénoncer les banquiers. Et comme d'un seul homme les pauvres mecs qui n'ont rien fait à l'agence du coin vont se faire pendre. Et les banquiers CENTRAUX, les vrais pyromanes, seront célébrés. il n'y a qu'à voir Draghi, porté aux nues par tout ce que l'Europe compte de traitres...

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.