vendredi 4 avril 2014

Zemmour : Manuel Valls dans le piège de François Hollande

Manuel Valls dans le piège de François Hollande
RTL, 04/04/2014 (en Français texte en français )

5 commentaires:

  1. Sauf qu'à l'époque il y avait le septennat ce qui laissa le temps à Mitterrand de manœuvrer. Le temps restant à Hollande ne lui sert pas ce qui invalide l'hypothèse Zemmour. La suite logique c'est Valls jusqu'au bout, donc l'explosion de la gauche et un duel entre droites, sans doute avec un PS recomposé à la va vite en spectateur, c'est le prochain film des élections présidentielles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce coup-ci j'adhère à la lecture d'Eric Zemmour pour avoir moi-même déjà pronostiqué sur une cohabitation d'avec Copé et ce fameux deuxième tour face à Marine. Et le choix de Valls va au delà de sa propre élimination, car dans l'objectif d'une cohabitation il faut, sans risquer d'être démasqué, et oui, il faut que les frémissements de la Berezina des municipales soient confirmés aux européennes et amplifiées aux départementales + Sénat + Région. Le pompon donc à ce vilain petit canard boiteux de socialo de droite qu'est Valls !!
      Vu comme ça, on comprend mieux le machiavélisme du petit père Hollande !

      Supprimer
  2. La logique veut que Valls y perde beaucoup en étant premier ministre.
    Une autre possibilité est qu'il en sorte grandi en provoquant un clash en dénonçant l'orientation économique intenable que lui impose Hollande et en démissionnant avec pertes et fracas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En démissionnant, il se grille aussi !

      Supprimer
    2. Les années m'ont appris qu'en politique tout est possible. Qui vivra verra.

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.