mercredi 7 mai 2014

Dessertine aux experts

Faut écouter le père Dessertine aux experts d'aujourd'hui, au sujet de Piketty et des inégalités... Très très intéressant. A noter que ça fait aussi des années que je décris ce qu'il explique...

Dommage qu'il n'aille pas au bout de son raisonnement... A savoir que cette émission monétaire effrénée qui gonfle le prix des actifs, fournit les faux profits et alimente l'explosion des revenus des ultra riches, sert à financer les déficits publics. C'est à dire les sur revenus de la bureaucratie, et les rentes de tous les petits rentiers de gôche qui défilent derrière les drapeaux rouges...

CGT, Warren Buffet, même combat...

Les Experts
BEM Business, Les Experts Nicolas Doze, 07/05/2014 (en Français texte en français )
→ lien 

3 commentaires:

  1. Voilà comment on verrouille un système, voilà comment on verrouille un continent.
    Vous le sentez, mon Occident too big to fail ?

    De son côté le GEAB est furax, il sent que l'Europe échappe à l'Europe (en même temps, certains Eurocrates semblent ne pas être passés loin) : http://www.leap2020.eu/GEAB-84-est-disponible--L-Europe-entrainee-dans-une-division-du-monde-entre-debiteurs-et-crediteurs-les-solutions_a16016.html

    Preuve qu'on dit beaucoup de conneries sur l'Europe, et qu'à moins de connaître les coulisses on a bien des chances de se faire berner par les apparences.

    Il n'empêche, pour le moment c'est la French American Foundation qui a la main : son poulain Vals est au pouvoir. Et c'est l'OTAN qui a la main avec l'Ukraine.

    Ca merdouille avec les islamistes ? on fait rempiler les méchants cocos !

    Le pire c'est qu'ils ont toujours un métro d'avance, parce que nos élites compradore ont renoncé à penser la France et l'Europe comme un projet en soi. De Gaulle reviens, ils sont devenus complètement cons !

    RépondreSupprimer
  2. Ta conclusion lapidaire "CGT, Warren Buffet, même combat..." est pertinente.

    Pour des besoins politiques, et à cause de la profonde bêtise du populo, les élites ont vendu depuis 2008 un discours qui semble paradoxal : "les bailouts concernent les banques, tout ça c'est virtuel, cela ne vous concerne pas, il n'y a pas de planche à billets, la preuve est qu'il n'y a pas d'inflation".

    Et cela a fonctionné du feu de dieu.

    Or c'est totalement faux ! En bailoutant les banques, puis les états... on a bien entendu agit sur toute la pyramide y compris le milieu et le bas.

    Cet argent fut bien réel, cet endettement stupéfiant... a irrigué toute la pyramide.

    -le mec au guichet de la banque a gardé son emploi
    -il a pu continuer à consommer
    -il a pu continuer à payer des impôts et taxes
    -ces derniers servant à payer les fonctionnaires parasites
    -eux-mêmes ont pu continuer à acheter des voitures, consommer etc.

    La boucle est bouclée.

    Mais il est plus commode et plus efficace d'enfumer les gens en parlant de l'horrible "austérité".

    Elle n'existe pas.

    En 2008-2012, le système aurait dû s'écrouler : les banques, les marchés immo, puis les états.

    La dépression salvatrice, la destruction créatrice, épisode normal de respiration du système capitaliste, aurait dû faire son oeuvre.

    Ce ne fut pas le cas (à part quelques millions de chômeurs "quand même" en plus).

    Donc : nous en avons tous profité. Même ceux au bas de l'échelle.

    Nous vivons toujours, globalement, dans notre rêve.

    Nous avons gagné quelques années.... La chute sera bien entendu d'autant plus sévère.

    RépondreSupprimer
  3. Dessertine est un pur produit du système. C'est bien pour cela qu'il a droit à un strapontin dans un paquet d'émissions mainstream du "système"...

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.