mardi 27 mai 2014

L'argument qui tue de la gôgôche pour défendre ses rentes

Argument que j'entends souvent, de toute cette caste parasitaire parfaitement représentée par le tamponne-papier syndiqué à la retraite qui touche 2000€ par mois de retraite pour n'avoir strictement rien produit de sa vie...

"Oui mais nous, avec l'argent qu'on touche, on consomme, on fait tourner l'économie."

Comme si les gens dont ils prennent l'argent (c'est à dire le travail) n'étaient pas capables de dépenser aussi, mais pour eux-mêmes, l'argent qu'ils se font extorquer...

Il y a eu un précédent à l'utilisation de ce type d'argumentaire dans l'histoire.

C'était les aristocrates, avant la révolution...

51 commentaires:

  1. "Oui mais nous, avec l'argent qu'on touche, on consomme, on fait tourner l'économie."
    Mais laquelle ?
    - Mondiale ... Oui surement.
    - L'économie produite par des robots (taxés symboliquement) .... A coup sur.
    - L'économie qui produit tellement de dividende qu'il est impossible de la réinjecté, qui finit par pourrir sous terre; c'est bien de cette économie dont vous parlez.

    RépondreSupprimer
  2. Le vrai argument c'est plutôt : "vous avez qu'à vous battre pour avoir les même avantages".
    La, c'est plus pertinent je trouve.
    Ou l'autre argument c'est "c'est la course au moins disant si on accepte de diminuer nos prétentions, alors tout le monde perdra parce qu'on devra tous diminuer a tour de rôle, on résiste pour les autres aussi".
    Et la aussi c'est pertinent, puisque "vrai", selon comment on considère l'économie.

    Il ne faut pas oublier l'historique réel de luttes sociales, même si ça n'a plus rien à voir avec le monde actuel, mais a une époque il y avait une vraie exploitation et c'était légitime de demander retraites, sécu, chômage, congés payés.

    Selon moi, la seule chose qui rends cette logique obsolète, c'est le pic pétrolier. Sinon, ils ont raison de lutter pour des mécanismes de répartition "forcés par l'état". Parce que si on laisse faire, ça donne les inégalités des USA, avec un pareto a 99/1 au lieu de 80/20.

    Sans compter qu'avec la robotisation on ne peut plus répartir comme avant au mérite : a l'extrême, plus personne ne bosse sauf les machines, il faut donc donner a ceux qui ne font rien ... on ne peut pas répartir uniquement au mérite, sinon, c'est "injuste" même si c'est équitable.

    C'est un vrai défi éthique à l'heure de la surpopulation et des immigrés de bouche que la France et ses allocs est une chance pour eux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "il faut donc donner a ceux qui ne font rien ..."
      D’où le revenu universel payé par le système Ford (ce brave homme payait les ouvriers mis au chomdu par ses robots).
      J'ai personnellement vu une usine ou 2000 ouvriers travaillaient remplacer par une entièrement automatisé résultat: Neuf personnes en 3X8 (logistique non incluse).

      Supprimer

  3. bonjour ,

    mef avec cette logique car cet argument s'applique à beaucoup de monde , et en particulier à ceux qui n'ont pas les moyens matériels d'assumer un enfant au standard actuel , qui n'ont jamais rien produit , et qui pourtant font un enfant qui sera assumé indirectement par la collectivité productive qu'elle soit humaine (1%) et/ou mécanique (99 %) . Un exemple parmi d'autres ,au hasard bien entendu , à prendre du coté de l'assemblée nationale ... jeune , très jeune .

    la bonne manière d'aborder le problème , est comme le mentionne Yoananda , une répartition plus équitable des richesses produites par les machines (99 % de la richesse produite aujourd'hui , voir jancovici pour la démonstration ) , tout en évitant le gaspillage et la surpopulation . Rien qu'en France il y a environ 30 millions de personnes en trop !

    RépondreSupprimer
  4. Pas d'accord.
    L'aristocratie, malgré tous ses défauts allait donner son sang et même sa vie pour défendre la France et le Roi. Et la plupart des nobliaux étaient pauvres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pfff !
      Ils allaient défendre leurs intérêts, point final.

      Supprimer
  5. Tiens le Nain, y'a un essayiste du Figaro qui pense presque exactement comme toi au sujet du Grand Babel putassier 'constructeur' de l'homme nouveau http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2014/05/27/31001-20140527ARTFIG00120-reforme-territoriale-un-pas-de-plus-vers-un-monde-sans-passe.php

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bel article, il y a encore des journalistes courageux. Aurait-il écrit la même chose si la réforme avait été faite sous gouvernement UMP ? (car l'UMP l'aurait fait, c'est certain). SI oui, bravo.

      Par opposition, un article de la Tribune :
      http://acteursdeleconomie.latribune.fr/debats/opinion/2014-05-27/merci-marine.html
      Le fédéralisme c'est maintenant et on ne se cache même plus pour dire qu'il faut en finir avec le suffrage universel.

      Supprimer
  6. Cher Tonio, je suis à 100% d'accord pour qu'il y ait plus de revenu pour ceux qui bossent et moins pour ceux qui se branlent les couilles au frais de l'État.

    Le problème, c'est qu'on tape sur les branles couilles sans filer un kopec à ceux qui bossent vraiment, et la différence va dans la poche des rentiers defiscalisés mondialistes hors sol (toutes les stats le prouvent).

    Dans ces conditions, autant laisser le pognon dans les mains des branleurs qui consommeront plutôt que de spéculer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas d'accord...

      Entre la peste et le choléra, moi, je choisis la désinfection au napalm...

      Supprimer
    2. Didier SUPER résume tout cela magnifiquement, ici : https://www.youtube.com/watch?v=-ZUdEbvIi5E
      Un génie, ce mec.

      Supprimer
  7. Eh ben alors, ceux qui produisent n'avaient qu'à faire fonctionnaire, ils toucheraient maintenant leur 2000 euros de retraite non méritée.

    RépondreSupprimer
  8. Tonio,
    Ca fait un moment que je lis ton blog, et je partage la grande majorite de tes constats. Mais j'ai envie de dire: et maintenant? on fait quoi?
    Pendant que tu ecris un blog (aussi excellent soit-il), et que nous approuvons tes propos, Papy Robert et Mamie Jocelyne, eux, vont a leur reunion CGT retraites tous les lundis apres-midi. Sont de toutes les manifestations pour qu'on ne touchent pas a leurs "acquis sociaux". et accessoirement, partent en vacances en France ou a l'etranger, parcequ'ils le meritent bien, quand meme...
    Pourquoi ne pas creer une dynamique, rassemblant ceux et celles qui en ont marre de se faire plumer a fond; qui ne supportent plus qu'on leur vole leur avenir (parce que c'est de ca qu'il s'agit, au fond). Je pense: aux jeunes, jeunes actifs ou pire encore, stagiaires. Aux petits chefs d'entreprise, professions independantes.
    Pourquoi ne pas organiser des rassemblements (un peu sur le mode des Pigeons)? Papy Robert et Mamie Jocelyne ont fait des caprices et obtenus gains de cause... Faisons pareil! c'est meme souvent eux qui nous implorent de faire pareil. "mobilisez-vous pour avoir les memes avantages que nous".

    je precise qu'une telle initiative pourrait avoir une dimension internationale, grace a tous les jeunes qui se sont barres de France parce qu'ils y etaient prives d'avenir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non Caro, ça ne marchera pas. Jamais des gens "normaux" renonceront volontairement à leurs privilèges et/ou statut (cocher les cases).

      La solution est beaucoup plus simple.

      Il faut faire crever le système, en lui coupant son oxygène : le pognon.

      Si on ferme le robinet à pognon (l'esclavage du privé, impôts, taxes plus endettement), alors tout le système s'effondre.

      Les retraites ponzzi, le ponzzi spécial fonction publique, les rentes, les syndicats, les clientèles, les barons des communautés locales, les politiciens verreux, les planques, etc.

      Aucune manif, aucune grève, aucune élection n'aura autant d'effet.

      Aucune "réforme" n'est possible, c'est à dire des petits attouchements à la marge, avec lesquels on nous enfume depuis 30 ans.

      Non, il faut détruire ce système de merde, ni plus ni moins. Le briser.

      -expatriez vous
      -ceux qui ne peuvent pas : réduisez vos revenus, votre consommation, vos investissements, et tirez le plus possible sur les dépenses (allocs, sécu, etc.)
      -fraudez

      Mélangez le tout, et vous obtenez un terrible effet ciseau qui provoqueront l'arrêt cardiaque du Système.

      J'entends au fond un neuneu qui dit "oui mais on peut pas ne plus travailller, ne plus rien consommer, ça marchera jamais".

      Le neuneu doit comprendre que le Système, comme tout système complexe, fonctionne avec des effets de seuil.

      En d'autres termes, une simple et modeste "coupe" dans les recettes de quelques milliards d'euros peut avoir des effets disruptifs totalement imprévisibles, et considérables.

      Regardez déjà le bordel provoqué par :
      -un manque à gagner fiscal de 10 milliards en 2013 (par rapport aux prévisions)
      -un pseudo plan d'"économie" de 50 milliards sur 3 ans (!)

      .... Alors imaginez, genre 10 ou 20 milliards de TVA/impôts EN MOINS ?

      Bref... c'est faisable.

      Rappel : les professions libérales travaillent 4 jours par semaine... C'est -20 % de travail, donc -20 % de revenu, donc autant d'impôts/tva... Et une vie meilleure en cadeau bonus.

      Si au niveau du pays, on parvient à baisser de 20 % les recettes.... le coup sera terrible. Voir mortel.

      Supprimer
    2. Bonjour Caro et anonyme :)

      Je ne partage pas ta vision anonyme meme si je la comprends.

      ca fait des années que tout le monde souhaite combattre.

      la réalité est que tu vas te battre contre un élément figé sans possibilité de bouger.

      j'aime a retenir une phrase de Gandhi: si tu es pas satisfait d'une situation, ne la combat pas, crée simplement un nouveau modèle.

      je ne partage pas toujours l'analyse de tonio mais moi ma conclusion c'est qu'il faut changer de paradygme.

      Je travaille sur des idées et j'en ferai pas un jour sur ce site.

      Il y a un moyen de baiser le système, mais ce n'est pas en allant contre...

      bonne soirée

      Supprimer
    3. ok avec l'anonyme de 16h40 sauf sur un point : l'expatriation est une fausse solution puisque certes si tout le monde fuit la france elle s'écroulera et de là les absents ayant toujours tords alors la france pourrait être récupérée par les pires extremistes... De plus si on s'expatrie pour boycotter le système de son pays d'origine on cautionne et engraisse forcément le pays dans le quel on s'expatrie !

      Perso je vois pas un pays dans le monde digne que je leur file du pognon, des impots, ma force de travail et de créativité.

      L'histoire se passe ici et je pense que même si c'est dur c'est plus juste et courageux d'agir ici

      Supprimer
    4. +1

      Mais sous quelle forme ? Parti politique (encore un) ?Association ? Autre ?

      Supprimer
    5. @anonyme: je suis bien d'accord avec votre analyse, et avec vos conseils. Pour ce qui est de l'expatriation, c'est fait, et hors UE, depuis Juillet 2013.
      Vous avez raison quand vous dites que le systeme n'est pas viable, a terme. Mais il me semble que beaucoup de gens, de victimes en fait, continuent a le faire tourner, et que donc, il n'est pas pret de s'arreter. Je pense notamment aux nombreux stagiaires...
      Bien sur que nos amis fonctionnaires ou retraites ne renonceront pas a leurs "acquis sociaux". Mais organiser des manifestations de ceux qui leur financent ces acquis sociaux en se faisant plumer, fairait PEUT ETRE (j'insiste sur le peut-etre) prendre conscience a certains qu'ils se font avoir et qu'ils peuvent s'unir et reagir.

      Supprimer
    6. C'est drôle l'actu me donne raison !

      La news à l'instant : "Les impôts ont rapporté 14,6 milliards d'euros de moins que prévu La Cour des comptes s'alarme d'une réduction du déficit public "sensiblement plus faible que prévu" en 2013, en raison de rentrées fiscales nettement inférieures aux prévisions, dans un rapport publié mercredi. ("Le Monde")"

      Voilà les gars... -10, -14... et en 2014 ce sera combien ?

      A -20 milliards on fait sauter le gouvernement qui se trouvera alors prisonniers de sa fausse austérité (en fait hausse continue des dépenses), ses promesses "européennes", et ses promesses populistes de "baisse d'impots".

      Alors bougez vous, remuez, arrêtez de discuter du sexe des anges, d'attendre l'homme providentiel.... vous avez là l'arme absolue dont je vous parlais : FERMONS LE ROBINET DE POGNON.

      C'est game over. Nous les tenons.

      Supprimer
    7. @Sebastien: "Il y a un moyen de baiser le système, mais ce n'est pas en allant contre...". Ca me rappelle une phrase entendue qui m'est restee en memoire: "la meilleure facon de baiser la societe, c'est de l'embrasser a bras ouverts".

      @anonyme de 19h22: certains autres pays offrent un avenir decent aux jeunes, contrairement a la France.


      Supprimer
    8. Nous avons quitté la France (femme et enfants). Vous devez arrêter de projeter votre vision franco française sur le reste du monde. Vous croyez que le monde va mal car la France va mal ? Le monde n'est pas la France ! Il y a des pays où il fait bon vivre.

      Nous ne sommes pas partis pour pénaliser la France. Nous sommes partis car d'autres pays pouvaient nous offrir un meilleur niveau/qualité de vie pour nous et nos enfants.

      Et oui, la concurrence entre pays fait parti des effets bénéfiques de la mondialisation.

      Supprimer
    9. @Anonyme de 20h28
      Je ne sais pas si la question s'adresse à moi. Mais voici mon analyse tout de même:
      Nous sommes en train de connaitre des mouvements sociétaux important souvent imposés mais les français par couche se réveillent. bcp n'ont pas notre ou votre analyse, certains ici ont la même analyse mais pas les mêmes réponses ou conclusions mais après tout c'est assez normal.
      Cependant une lame de fond avance et je pense que les changements vont arrivés. Je répondrais aux personnes qui parlent d'expatriation que personnellement j'ai vécu une bonne partie de ma vie (18 ans) à l'étranger mais suis à ce jour persuadé que c'est en France que bcp de choses avanceront pour ce monde!!! Nous sommes révolutionnaire par essence :)

      Ma solution actuelle, ce qui me motive aujourd'hui c'est que la force revient aux sociétés. créer une assoc, un partie politique n'a aucun impact. La culture, le progrès, l'innovation et les changements de pensée se passe a travers le rayonnement de sociétés.il n'y a qu'a regarder la dimension prise par des apple ou google. Le fanatisme de certains pour les valeurs qu'ils associent.

      Voyez vous, en 1950, HP, fut la première société à imposer des régles sociales fortes/ elle devint rapidement première mondiale. en devenant trop vieillote et complyant avec le sytème, elle a perdu son essence. Des apple, facebook et google avec leur fausse culture hypster mode NWO ont pris le pas.

      Pour en revenir à ma solution et ce sur quoi je travaille et que j'aimerais partager plus longuement un jour ici qd tout aura bien avancé c'est que la solution c'est l'entreprise; le changement de paradygme par une société qui lance un nouveau modèle. L'open source est une voie mais elle doit s'accompagner de revolution de valeur. et par la j'entends peut etre un retour aux sources des hommes, un moment ou la technologie peut éclairer et permettre à l'homme de s'émanciper. la technologie d'aujourd'hui prends de plus en plus le controle et nous avons, persuadé de l'avancée ,laisser ce controle se transmettre au niveau supérieur coupant ainsi par exemple les enfants de leur parents. Qui sait aujourd'hui ce que fait son enfant sur internet. si vous voulez le savoir, rapprochez vous de google car lui le sait et parfaitement.

      La solution est une entreprise qui crée ce nouveau paragdyme et qui réussit par son innovation morale comme technique a créer un ecosystème local et global. cette société devra s'imposer des valeurs en interne (democratie, temps plus important que l'argent, etc...) bien plus importante qu'aujourd'hui. cette societe devra être plus vicieuse que le sytème et profiter de ces failles pour imposer ces idées.

      J'y crois et j'aime a penser qu'on pourra la lancer depuis la france un jour car nous avons chez nous toutes les compétences pour le faire en plus de l'esprit :)

      bonne journée

      Supprimer
  9. les gains de pouvoir d'achat des uns sont l'exploitation ou le licenciement des autres!
    Je m'amuse de voir des propriétaires-bailleurs de gauche qui justifient leur rente immobiliere en disant que leur argent (ils ne disent jamais capital,le capital c'est pour les autres,les mechants,les exploiteurs,les banquiers de Wall Street,mme Bétancourt) ils l'ont gagné.Donc les mechants capitalistes ils font travailler leur capital et les gentils rentiers,ils font travailler leur argent.Les mechants entrepreneurs ils exploitent les gens,les gentils rentiers ils relancent l'activité du batiment et creer donc des emplois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous croyez vraiment qu'un patron s'enrichit en licenciant ses employés ?

      Supprimer
  10. Attention Tonio... Ils ont techniquement raison. Car tu oublies qu'une partie de ces retraites (fonctionnaires) ne sont pas pris aux esclaves du privés sous la forme de cotisations... mais sous la forme de dettes !

    Il y a donc bel et bien une "sur" consommation (qui ne devrait pas exister), grâce à cet argent dettes.

    Cette "sur" consommation apporte ainsi un surcroît de "croâssance".

    RépondreSupprimer
  11. sans rapport, mais ça fait flipper
    L’espoir d’une hausse du niveau des élèves en primaire s’éloigne

    LE MONDE | 27.05.2014 à 11h44 • Mis à jour le 27.05.2014 à 12h01 | Par Maryline Baumard
    Abonnez-vous
    à partir de 1 € Réagir Classer

    Partager facebook twitter google + linkedin pinterest

    Le 12 septembre 2013, le ministère de l'éducation nationale annonçait que le niveau des élèves à la sortie de l'école maternelle avait largement progressé entre 1997 et 2011. La nouvelle était de taille puisque c'était la seule amélioration de niveau observée depuis une vingtaine d'années dans le système éducatif français. Pour vérifier si les élèves avaient capitalisé sur ces acquis précoces, la direction de l'évaluation du ministère, la DEPP, a réinterrogé dans la foulée ces mêmes enfants, alors en CE2. Et pour que le comparatif soit aussi temporel, ils les ont soumis aux mêmes exercices que leurs aînés quatorze ans plus tôt.

    Avec la publication de ces résultats s'évanouissent les espoirs d'une hausse du niveau. C'est plutôt une baisse qui prévaut en français et en mathématiques. Les enfants nés en 2005 obtiennent les mêmes scores que ceux nés en 1991 en compréhension des consignes et des textes faciles ou en reconnaissance de mots. En revanche, ils sont moins à l'aise avec un texte court contenant de l'implicite, connaissent moins de vocabulaire, maîtrisent moins bien l'orthographe.

    En mathématiques, leur niveau n'a progressé qu'en technique de la soustraction. Il est globalement stable en calcul et en mesure. En revanche, les figures géométriques, la résolution de problèmes, la gestion des données d'un tableau, le rangement des nombres sont nettement moins bien maîtrisés aujourd'hui qu'en 1999.

    Ces tests révèlent globalement une situation plus inquiétante en mathématiques qu'en maîtrise de la langue. Il y a quatorze ans, 40 % des élèves r...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le système français est le meilleur du monde, le monde entier vous l'envie :)

      Supprimer
  12. Whopopop !

    Un aristo, à l'époque médiévale, certes ponctionnait les pecno du coin, mais en cas de menace se devait de verser jusqu'à son sang. Il y avait un contrat.

    Un fonctionnaire de la conservation des hypothèques (fonction tamponne papier par définition) remplit tout de même une fonction : empêcher qu'un mec quelconque se pointe avec un papier visant ta maison en disant : "c'est à moi, c'est à moi" ! Idem pour les flics : ils protègent la propriété privée.

    Vire l'Etat au napalm et vite fait tu te retrouves comme en Russie version TF1: achète ta Kalach et prie pour que tes potes te protègent...
    Vire l'Etat, ce sera le règne des oligarques.

    C'est ça que tu veux ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un raisonnement par l'absurde ; il suffit de cantonner l'Etat aux fonctions régaliennes.

      Disco, tu oublies aussi un facteur, pour chaque euro dépensé par un tamponne papier ou par un gentil cégétiste sncf, ce n'est non pas un euro est ponctionné mais au moins 1,2 ; ya beaucoup de pertes en lignes... C'est aussi une des raisons pour lesquelles une prestation de dépense de l'Etat coûte plus chère que la même dépense faite par le privé, il faut intégrer le coût de la collecte de chaque euro...

      Supprimer
    2. Sans compter que les rois de France ont longtemps porté l'armure et étaient sur les champs de bataille. Hollande, pour l'instant, à part un sac de farine sur la tête n'a pas faire preuve d'un courage digne de ses lointains prédécesseurs :)
      Magnifique intervention, par ailleurs. On s'est pris une raclée, mais on ne change rien. Le fédéralisme c'est maintenant.

      Supprimer
    3. @Sébastien Berthaud

      Bonjour sebastien, je vous suis sur votre analyse. J'aime à me rappeler une video de Paul Jorion qui sensiblement dit la même chose.
      La fonction de l'etat est avant tout de s'occuper de l'utilité social des choses, l'economie se reglemente et s'equilibre par elle même. Un exemple concret qui m'a d'ailleurs fait changer d'avis sur les OGM (en partie) était le suivant.
      Si on fait des OGM pour augmenter des capa de prod ou utiliser des engrais spécifique, alors l'utilité est économique. il n'y a donc a implémenter les OGMs.
      Si on fait des OGM avec objectifs d'avoir une meilleure qualité nutritionnelle (plus de vitamines, ...) alors oui l'objectif et l'utilité sont sociales. Dans ce cas, une phase de test est possible et une experimentation paraitrait plus logique.
      Je suis plutot libertarien, et pour moi l'etat doit avoir une place des plus minimes dans le fonctionnement de l'économie. elle soit seulement poser les règles, réglementations fonction de leur apport social.
      Pour exemple, dans mon modèle, toutes les grosses sociétés de presse se casseraient la gueule dans la mesure ou elles sont au biberons de l'etat. mais a toutes destructions il existe une création (Ying Yang). Je serai personnellement pret à lacher n'importe quel acteur qui économiquement n'est pas viable à 3 ans. dans tout les cas, le modèle se transformera et de nouvelles structures plus adaptées prendront le pas/

      Supprimer
    4. @Sébastien Berthaud.

      Yaka... régaliennes.
      Sauf que précisément, JAMAIS la kleptocratie ne laisse l'Etat occuper ses fonctions régaliennes ! That is bien the problem !
      L'Etat ne s'est jamais (sauf accident de l'histoire, cf. les révolutions) occupé peu ou prou de l'intérêt populaire, se contentant de gérer le taux d'acceptabilité des inégalités afin que "ça pète pas".

      Ce n'est pas d'hier qu'on parle de trahison des élites, et ce n'est pas sans raison.

      Supprimer
  13. Et voilà... les vieux cons rentiers gauchistes (CGT retraites) über branleurs... vont manifester le 3 juin pour une "augmentation de pouvoir d'achat" et la prise en charge de la perte d'autonomie" !!!!

    S'ils pouvaient faire la grève aussi... la grève de la vie... ça nous arrangerait tous.

    Ce pays est -vraiment- foutu.

    http://www.liberation.fr/societe/2014/05/27/les-retraites-appeles-a-manifester-le-3-juin-pour-leur-pouvoir-d-achat_1028153

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. eh bien moi je vous dis un petit shalom-salam depuis Jerusalem; il fait 30 degres, beau soleil, pleins de choses a faire ici avec 2 pays, 2 cultures, une economie qui tourne bien, pleins d'enfants, d'ados et de jeunes adultes, des fruits et legumes produits localement et quasi-donnes, la mer morte a 30 min en voiture, les plages de tel aviv-jaffa a moins d'une heure, les collines de Judee a la sortie de la ville, du boulot en veux-tu en voila, avec des petits salaires certes, mais une qualite de vie incomparable.

      j'encourage tout les jeunes (et moins jeunes) actifs qui le peuvent a s'expatrier. Revenue en vacances en France une semaine fin decembre, je me suis balladee dans une jolie ville cotiere du Sud-Ouest. Cadre magnifique. que des vieux; mais vraiment, que des vieux. c'etait en pleine periode de vacances scolaires, donc pas d'ecole pourtant.
      Il est juste evident que ce pays sacrifie sa jeunesse au profit des 68 tards. Si ca vous chante de continuer a payer pour eux, alors restez... mais ouvrez bien le porte-monnaie parce que ce n'est pas pret de s'arreter.

      Supprimer
    2. J'ai un pote, marié à une Israélienne, qui est parti là-bas depuis 3 ans.
      Malgré un niveau de pointe en ingénierie télécom, il n'arrive pas à trouver un boulot...
      Pour un goy, l'horizon de carrière reste à peu près circonscrit à être homme au foyer.

      Précision : mon pote n'a que ses compétences à offrir, pas de pognon.

      La France y a perdu, mais Israël n'y a rien gagné.

      Autant le savoir : ton invitation ne marche pas avec tout le monde.
      Et autant le savoir aussi : aucune population ne reste indéfiniment jeune.

      Supprimer
    3. Il est dans quelle region, ton pote? La plupart des boulots en high tech sont sur Tel Aviv et son agglo (Merkaz, gush Dan). Le maire de Jeru essaye de developper des poles d'entreprises ici aussi, mais c'est clair que le gros des opportunites est sur Tel Aviv.
      A defaut d'hebreu, parle-t-il anglais? Je connais une femme de la quarantaine, Anglaise non juive, elle bosse dans l'informatique et a un bon salaire. Les boites de high tech (secteur informatique) s'en fichent si la personne est juive, chretienne, musulmane ou athee, pour la simple et bonne raison que c'un un milieu laique.

      S'il ne parle que Francais, forcement ca va limiter ses perspectives. Il peut se tourner vers les call centers, qui recrutent en permanence.

      Supprimer
    4. Non, il parle israélien courant, désormais.
      Ses enfants et sa femme parlent israélien.
      Il est près de Tel Aviv. Il a démarché pas mal de boîtes. On lui a dit : "vous êtes intéressant" mais pas de taf.

      Peut-être est-il trop bon ???

      Je participe au groupe de rock-folk qu'il a monté pour occuper ses journées.

      Supprimer
    5. C'est surprenant. quel age a-t-il? C'est la 1ere fois que j'entends parler de quelqu'un qui est dans l'informatique et qui ne trouve pas de boulot dans ce secteur ici.

      Trop bon??? Non, ca n'a pas de sens. Au contraire s'il est tres bon c'est d'autant plus surprenant. On est pas en France, il n'y a pas la culture de la mediocrite.

      Pour s'occuper s'il veut travailler, il peut trouver en 1 ou 2 journees: il y a moultes boulots a pourvoir, certes au salaire minimum, mais il s'occupera et cela fera rentrer de l'argent pour sa famille.

      Supprimer
  14. et la fête n'est pas finie, 15 Md de moins que prévu dans les rentrées fiscales, Laffer en pleine gueule !!
    http://www.leparisien.fr/economie/recettes-fiscales-la-cour-des-comptes-doute-de-la-sincerite-de-bercy-28-05-2014-3878337.php

    RépondreSupprimer
  15. Le jour même où la Cour des comptes rappelle qu'il y a eu 14,6 de recettes fiscales "manquantes" en 2013 par rapport aux prévisions... le gouvernement distribue de nouvelles friandises à ses clients.

    "Fonctionnaires: le gouvernement annonce un geste sur les cotisations salariales "
    http://tinyurl.com/np43yrv

    Voilà l'effet ciseau dont je parlais : les recettes ne peuvent que baisser, les dépenses ne peuvent qu'augmenter... game over. ils sont cuits. nous allons les saigner.

    RépondreSupprimer
  16. Aujourd'hui que nous sommes perfidement exploités, persécutés, détroussés, couillonnés, par un gang démocratique insatiable, car sans vergogne aucune, il serait, justement, plus que temps de n'accepter que les valeurs aristocratiques de base chez nos dirigeants.

    D'autre part, le terme "aristocrate" signifiait "catholique" pendant l'ignoble et criminelle révolution soi-disant française.

    RépondreSupprimer
  17. Le plan se déroule comme prévu : le chômage continue d'augmenter en avril, fortement, humiliant encore un peu plus Neuneu et son copain le sous-Sapin, pseudo ministre du "Travail".

    C'est une superbe nouvelle.

    Chaque chômeur en plus c'est :
    -des recettes fiscales en moins (moins de consommation, TVA, taxes etc.)
    -des dépenses en plus (dettes cotisations, affaiblissant les actifs, les entreprises, et autres programmes gouvernementaux à la con comme les "emplois d'avenir" etc.)

    C'est l'effet ciseau dont je vous parlais.

    Encore une autre preuve : dans la soirée : "Quelque 50.000 recrutements en emplois d'avenir étaient initialement programmés cette année. Faute de rebond de la croissance, le ministère veut aller au-delà de ce chiffre."

    Voilà. Ils vont être obligés d'augmenter les dépenses pour maquiller un peu le désastre avec de nouveaux "emplois d'avenir", tirant sur le déficit etc.

    Vous comprenez la dynamique ?

    Infiniment plus efficace et redoutable que des manifs, des votes, et autres sex toys "démocratiques".

    Nous allons les asphyxier, purement et simplement.

    RépondreSupprimer
  18. J'ai l'impression que la culture potagère (quelques tomates par ci par là, 2 ou 3 plants de pauvres fraises donnant peu, une courge errante, quelques carottes dans les espaces restants) n'apporte qu'un épanouissement modéré sinon nul. L'aigreur, la frustration, le ratage existentiel, l'absence culturelle, la jalousie, la haine de soi et de l'autre demeurent davantage prégnants, me semble-t-il. Sans doute faudrait-il quadrupler le budget de la culture, des FRACs et des DRACs, mais cela sera-t-il suffisant face à une telle décadence ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien, que d'aigreur... si vous faites reference aux fruits et legumes de Disco, vous etes d'une mauvaise foi sans bornes. Les produits de son potager sont au contraire bien beaux, pleins de couleurs et ils donnent envie.

      Supprimer
    2. Ah le troll cultureux est de retour.

      Ca fait plaisir. Il doit avoir peur, c'est pour cela qu'il sort de son terrier confortable.

      Il sent bien que c'est la fin, qu'on va lui sucrer ses petits fours "culturels".

      Alors c'est la panique. Son monde parasite s'effondre. Et bientôt le syndrome lapin dans les phares : la stupeur.

      On va s'occuper de toi mon bon.

      Supprimer
    3. je ne sais pas a quelle drogue vous carburez, mais elle m'a l'air costaude...

      Supprimer
  19. "ça fait des années que tout le monde souhaite combattre, .la réalité est que tu vas te battre contre un élément figé sans possibilité de bouger."
    La lutte est maintenant individuelle, A tu vu les Conti se déplacer pour les Michelin, le mieux est de ne plus acheter Michelin et Continental. L'image d'une gréve est prit très au sérieux par ces grands groupes. Ils mesurent l'impact qui se répercutera sur les ventes si la répercution dépasse les bénéfices (souvent minime) ils font marche arrière suffit de ne pas oublier., Tu va répondre
    - "Oui mais des fois impossible de s'en passer".
    Pas de blèm tu réduis au maximum. La lutte est une question de prise de conscience finit les grèves, les manifs, on voit bien que ça marche pas (comme dirait Cantonna).
    C'est la solution entre F.O et Ghandi.

    RépondreSupprimer
  20. La nouvelle aristocratie :

    En ce moment même, à Copenhague, la réunion du Groupe Bilderberg réunit 9 participants français :

    1- Henri de Castries, président des assurances AXA
    2- Baroin, François, député UMP, maire de Troyes
    3- Baverez, Nicolas, éditorialiste du journal LE POINT, avocat d'affaires, Gibson, Dunn & Crutcher LLP
    4- Pierre-André de Chalendar, président de Saint-Gobain
    5- Coeuré, Benoît, membre de la Banque Centrale Européenne
    6- Lagarde, Christine, présidente du FMI
    7- Macron, Emmanuel, Parti Socialiste, secrétaire général de la présidence de la République
    8- Nougayrède, Natalie, directrice du journal LE MONDE jusqu'au 14 mai 2014
    9- Pellerin, Fleur, Parti Socialiste, secrétaire d'État chargée du Commerce extérieur, du Développement du tourisme et des Français de l'étranger

    http://www.bilderbergmeetings.org/participants.html

    C'est la nouvelle aristocratie.

    Foutez-moi ces nouveaux aristocrates à la guillotine et qu'on n'en parle plus.

    RépondreSupprimer
  21. Voilà... La bouse s'est écrasée. L'étron Hollande a fini sa course, c'est à dire aplati au sol.

    Un grand éclat de rire pour les 18 000 668 crétins, neuneus, mous du bulbe, crapules qui ont voté pour le Pédalo.

    C'était il y a 2 ans... cela semble déjà une éternité.
    **************
    François Hollande est redevenu « Monsieur 3% ». Les Français ne sont plus que 3% à le préférer comme candidat du PS à la prochaine présidentielle de 2017, selon l'étude OpinionWay réalisée en exclusivité pour Le Figaro Magazine. Le même chiffre que les sondages lui donnaient quelques mois avant la primaire de 2011, quand il était opposé notamment à Dominique Strauss-Kahn.

    L'humiliation est sévère pour le président de la République qui est dépassé par Manuel Valls mais aussi par Martine Aubry. Un véritable coup de tonnerre pour le chef de l'Etat, au lendemain de la déroute des socialistes aux élections européennes.

    81% des sympathisants socialistes veulent l'organisation d'une primaire, même si le président voulait être candidat, mais seulement 15% d'entre eux voteraient pour lui dans ce cas.

    http://tinyurl.com/ns6jw6x

    RépondreSupprimer
  22. Jeudi 29 mai 2014 :

    La justice US réclamerait plus de dix milliards de dollars à BNP Paribas.

    La justice américaine incite BNP Paribas à payer plus de dix milliards de dollars (7,35 milliards d'euros) pour solder l'enquête pénale en cours sur les soupçons d'infraction aux sanctions contre l'Iran et plusieurs autres pays, rapporte jeudi le Wall Street Journal, citant des sources proches des négociations.

    Un tel montant représenterait l'une des plus importantes amendes jamais infligées à une banque, ajoute le quotidien américain.

    BNP Paribas cherche à limiter cette amende à moins de huit milliards de dollars, ont précisé les sources du WSJ.

    Aucun représentant de BNP Paribas n'était disponible dans l'immédiat pour commenter ces informations.

    Les autorités américaines enquêtent depuis plusieurs années sur des paiements en dollars impliquant des pays sanctionnés par Washington comme Cuba, l'Iran ou le Soudan.

    BNP Paribas avait provisionné 1,1 milliard de dollars au quatrième trimestre 2013 pour ce litige mais a prévenu le 30 avril qu'une éventuelle amende pourrait largement dépasser ce montant.

    Lors de l'assemblée générale annuelle de la banque, le 14 mai, le directeur général Jean-Laurent Bonnafé a indiqué que les discussions avec les autorités se poursuivaient et qu'il lui était impossible de communiquer un calendrier pour la suite de la procédure.

    http://www.boursorama.com/actualites/la-justice-us-reclamerait-plus-de-dix-milliards-a-bnp-paribas-8c6c8ce49969360c3fd3710a7244eddb

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.