mardi 6 mai 2014

Messe écolo babelienne

Notez la forme de l'émission, organisée un peu comme une messe, avec les sermons du prêtre, ses cantiques babeliens, et les prêches doucereux...

Ce que Rabhi et Pelt expliquent sur l'écologie pourrait s'entendre tout à fait, si dans le même temps, il n'y avait pas cette propagande trotskyste permanente pour l'immigrationnisme, l'ouverture des frontières et le super Homme Nouveau métissé écolo...

Ils sont dans la contradiction totale. Il parlent de tradition, d'enracinement, de complexité du monde et dans le même temps veulent abolir les nations, les frontières et créer une seule humanité.

Soit ils sont totalement cons (malgré leurs 160 ans à eux deux comme il est dit), soit ce sont juste des faux nez du mondialisme...

Ce monde qui agonise est surtout l'agonie de la grande religion du progrès et de la modernité, soit celle du déracinement, de la grande unification sur le plus petit dénominateur commun.

Religion du déracinement, dont la racaille, fils d'immigré, est le produit pur et parfait... Déraciné socialement, culturellement, ethniquement. Déraciné même du point de vue du logement. L'être hors-sol pur et parfait...

Ensuite, quelles sociétés disposaient des savoirs fondamentaux ainsi que du bagage de valeurs et d'organisation de la vie en société susceptibles de supporter la frugalité tout en laissant une large part à la beauté, qui optimise la matière tout en n'étant pas avare de son travail pour soi-même et sa descendance, sinon la tradition enracinée ?



Bref, tout ce discours écolo-trotsko-mondialiste n'a ni queue ni tête...

Et notez d'ailleurs que les Bourguignon, beaucoup moins trotsko-Babel compatibles ne sont jamais mis à l'honneur dans ces émissions, qui in fine, sous prétexte de combattre la religion officielle qui se meurt, ne sont en fait qu'une énième tentative de la perpétuer...

Le monde a-t-il un sens ? Dialogue entre Jean Marie Pelt et Pierre Rabhi
CO2 mon amour, 03/05/2014 (en Français texte en français )
→ lien

5 commentaires:

  1. Les effets du déracinement engendré par le mondialisme :

    http://www.leparisien.fr/trappes-78190/yvelines-agression-aux-urgences-de-l-hopital-de-trappes-05-05-2014-3816953.php

    RépondreSupprimer
  2. Ce qui est clair, c'est que Rabhi, avec ces 75 ans passés, en a bavé et est passé par beaucoup d'épreuves difficiles (par choix, certes) et a pu se faire une bonne idée de ce que c'est la vraie vie. Alors ne lui en veut pas s'il voit les choses différemment que toi, lui qui est pourtant un bon déraciné...

    RépondreSupprimer
  3. Pour ta gouverne Disco,
    Je ênse que l'enracinement et la tradition sont plus en adéquation avec l'échelle locale/régionale que le niveau national. Picard, je me sens plus proche d'un belge que d'un corse;-)

    S'accrocher à cette pôvre "France" et dénigré aujourd'hui P. Rahbi est une erreur intelectuelle de ta part.

    Débattre de monnaie locale serait plus judicieux pour la suite de ce blog.

    RépondreSupprimer
  4. Si tu souhaites vivre dans un lieu privilégié, une communauté de résilience, cette "arche " souvent mentionnée par les "bourgouin".
    -> Le terme qui résume le mieux cette disposition d'esprit est glocal, fusion de global et local.
    Agir localement tout en pensant globalement.

    RépondreSupprimer
  5. dès lors qu'on communique, le métissage est inévitable.
    ce n'est pas un angle d'attaque très fertile.
    mieux vaut chercher la racine des problèmes : le capitalisme et l'homme économique.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.