dimanche 1 juin 2014

[autarcie] production de la potagerie disco au 31 mai 2014

De retour de mini vacances sur l'île d'Oléron... Magnifique...

J'ai pas mal d'articles à dépiler, je vous ferai une revue de presse ce soir je pense...

En attendant, le potager continue de donner... Les premières tomates sont là. Des tomates cerise gold nugget...

Cette semaine (4,71€) :
   2 laitues (2€)
   120g de fraises (0,72€)
   240g de petits pois (0,96€)
   une petite tête d'ail (0,33€)
   100g de tomates cerises (0,70€)

Une partie de la récolte :


28 commentaires:

  1. Bonjour,
    vidéo "Un jardin sans travail du sol"
    https://docs.google.com/file/d/0B_cxuynszyy0N0pjbEU3bkZfZEE/preview?pli=1

    RépondreSupprimer
  2. Courage....c'est un bon début disco.

    RépondreSupprimer
  3. Super les vacances......... en France............ ça m' énerve de voir tous ces gens qui veulent partir découvrir le monde alors qu'ils connaissent pas leur propre pays............ Bonnes récoltes..........

    RépondreSupprimer
  4. Les petits ruisseaux font les grandes rivières 4.71 par ici 5 euros par là si chacun s y met on va renverser ce système corrompu tous ensemble

    RépondreSupprimer
  5. He bien, tu est loin d'être millionnaire !

    Je te le (re)dis, le jardin ce n'est pas rentable ! Ce n'est valable que dans la mesure ou tu peux avoir des légumes d'une qualité meilleure que le dans le commerce.

    Ce qui est le plus valable économiquement, c'est de construire/rénover sa maison d'habitation : tu ne paye que les fournitures, et après tu n'a plus de loyer. Tu gagnes sur 2 côtés. C'est ce que j'ai fait, et je peux te dire qu'en faisant la différence des coûts, j'ai gagné au moins 70 000 €. Ramené à l'heure de travail, ça fait du 15 € environs. Et à présent ma maison est payée. C'est cela la dépéibification efficace. A côté le jardin c'est de la rigolade...même si j'en fait aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour,

      "Ce n'est valable que dans la mesure ou tu peux avoir des légumes d'une qualité meilleure que le dans le commerce. "

      rien que pour les tomates c'est déjà le cas .

      " Ce qui est le plus valable économiquement "

      Attention avec cette notion de valable économiquement .Car c'est justement ce qui est valable économiquement ie optimisation de la fonction objective ciblée sur l'argent , qui a amené nos sociétés occidentales dans l'impasse . Si effondrement systémique , plus de banque , plus d'argent ,quelles sont les priorités , quels sont les critères pour décider ? voir le documents de benoit Thévard vers des térritoires résilients dispo sur son blog

      Ceci dit la maison , renover , isoler ,améliorer pour être plus résilient ,c'est la base avec le potager /passage en permaculture .

      Supprimer
    2. Le jardinage; c'est du long terme et c'est aussi une pratique qui doit permettre de se relaxer (ne pas trop en faire au risque d'y voir une tâche besogneuse)

      LA PREMIÈRE ECONOMIE DE TRÈS LOIN EST DE FAIRE LA CUISINE SOI MÊME ! Et quand je dis cuisine, ça englobe tout ! Du pain à la confiture

      Quand j'étais étudiant, dans ma kitchenette minable, je me contentais de faire des crêpes (poêle+plaques à induction) et je devais acheter ma confiture de fraise

      Maintenant; sans avoir un potager productif; je vais faire la cueillette libre de fraises; j'allume un feu avec le reste de branches d'élagage et je fait bouillir une marmite pour en faire de la confiture

      Rien de + stupide que de faire sa confiture dans une kitchenette ridicule avec une pauvre plaque à induction ;)

      Bref, la cuisine ne demande pas de connaissances poussées alors que retaper une maison c'est une autre histoire

      Avant de s'atteler aux grands travaux il faut savoir faire des petites économies (faire des crêpes ; du pain plat (bcp plus facile qu'une baguette) etc..)

      Et puis il y a aussi les "self garages" pour réparer sa voiture etc... Bref j'essaye de toucher à un maximum de domaines pour gagner en autonomie mais sans avoir la prétention d'être mc gyver c'est sur

      Supprimer
  6. Consommer l'integralite de sa nourriture dans les minutes qui suivent sa recolte via sa production en organique n'a pas de prix,tout comme la sante.
    Par exemple une tomate perd 95% de ses meilleures benefices (enzimes et autres elements dont on commence a peine a decouvrir)dans le quart d'heure qui suit la coupure du cordon.
    Les herbes dites sauvages sont aussi tres benefiques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Intéressant. As-tu un lien, un document ou je ne sais quoi qui parle de ça ?

      Effectivement, manger ses légumes dès la cueillette est priceless. J'aime bien croquer mes haricots verts tels quels par exemple. ^^

      Supprimer
  7. Tu devrais faire dans les féculents Tonio. Des salades et des légumes verts c'est trop pauvre en calories ça nourrit pas son homme (encore moins sa famille).

    Tu vas dépérir !

    RépondreSupprimer
  8. Tu as raison "comptablement". Mais l'un n'exclut pas l'autre !

    Il faut faire les deux.

    Enfin, il y a clairement un "plus", même monétaire, à la petite récolte de Tonio : qualité, goût, bio.

    RépondreSupprimer
  9. si ça intéresse quelqu'un une vidéo comment faire son jambon sec soi même
    http://www.youtube.com/watch?v=KN_0iJY3wSU

    RépondreSupprimer
  10. Disco,
    Ca serait bien de mettre ca dans un autre blog .... ca tue l'autre completement ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas phases, des fois, je suis plus dans ces trucs là. Mais de toutes façons, l'actualité tourne en rond.

      Supprimer
    2. Tonio est cohérent. La connaissance de la réalité mène à l'action. Et une des actions possibles est de faire son potager. :)

      Supprimer
  11. Vous allez affamer le système en lui soustrayant 28,15 euros en 5 mois ?

    Qu'est ce qu'il faut faire maintenant ? Rire ?


    Et un commentaire de dire "4.71 par ici 5 euros par là si chacun s y met on va renverser ce système corrompu tous ensemble"...

    C'est du quel degré ? Sérieusement.... ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C sr que c pas avec mon potager de 40m² chez les beaux parents que je vais faire grand chose. Au mieux ça fait 400€ à l'année de légumes. C'est surtout pour les compétences et pour l'expérimentation de ce qu'on peut tirer de chaque m².

      Mais pour ceux qui ont plus de place...

      Supprimer
    2. Il ne faut pas oublier non plus cet aspect formation et investissement. Ce sera plus facile et naturel pour nos enfants de terminer la transition s'ils nous voient développer ces techniques allant du potager au petit artisanat.
      Il y a de grandes chances que pour la nouvelle génération la question du choix des études longues débouchant sur un bullshit job du tertiaire ne se posera même pas.

      Supprimer
    3. On peut voir le problème autrement : dans un système en effondrement lent, la valeur de ce qui est vital, comme la nourriture, va aller en s'accroissant.

      Supprimer
    4. Personne ne renversera le système, il se renversera tout seul. Et quand il sera par terre, il faudra bien trouver des alternatives car ça va faire très très mal. Les plus débrouillards, les mieux lotis (campagne, potager) et les plus sociables s'en sortiront le mieux. Pour les autres..

      Supprimer
    5. A force, je ne crois même plus que le système va tomber. Il va s'adapter pour continuer à nous tondre et maintenir les mêmes enfoirés en place (Cf. Alain Soral, Drac, Marion Sigaut, Anne Lacroix-Riz, etc). Donc, adaptons-nous aussi. Ca piquera moins.

      Effectivement, si tous autant que nous sommes nous affamions "la bête", celle-ci disparaitrait. Le problème c'est que la masse continue à bêler et continuera à aller où on lui dit d'aller.

      Non, je ne crois plus que ça changera...

      Car après tout, ça fait bientôt vingt ans qu'il y a internet et que les infos sont dispos pour tout le monde. Jamais nous n'avons été aussi loin d'une révolution. C'est déprimant de constater cela.

      La meilleure description de notre société est le film Matrix. C'est cyclique et au final, nous ne sommes que de la nourriture pour les Dieux...

      Faites de votre mieux selon votre conscience pour sauver le plus de gens possible, mais la masse continuera de financer son abattoir. Elle aime ça. Pourquoi l'en priver ? Cela ne fait que rajouter à notre valeur. Soyons fiers et continuons d'avancer sans les attendre car la prochaine étape va faire mal...

      Supprimer
    6. Pour Charles Sannat (et Attali), ca va péter en 2015.
      "Comment vous préparer ? Quittez les villes !"
      Rien que ça !

      Supprimer
  12. Va falloir changer le titre du blog:

    "Les infos du nain ...de jardin".

    Personne n'avait encore osé la sortir,alors je m'y colle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MDRRR magnifique j'y avais pas pensé mais ça colle parfaitement....

      Une autre remarque tonio : tes beaux-parents ils la taxent à combien ta récolte ?

      Supprimer
  13. Ma récolte ridicule de petit pois

    www.hostingpics.net/viewer.php?id=77415420140602100.jpg

    RépondreSupprimer
  14. Vraiment insupportable les pauvre gugus qui se permettent de critiquer "tu va changer le monde? blabalblal"

    Le potager : ça fait du bien POINT BARRE

    Et le jour ou le mec trouvera un terrain; il aura un minimum d'experience; expérience qui ne s'acquiert pas dans les livres

    Et puis cette petite rubrique "autharcie" à toute ça place ici et ne gène en rien, il n'est qu'une suggestion qui laisse la possibilité de cliquer dessus ou pas

    RépondreSupprimer
  15. Prends en compte que tes légumes sont bios, l'économie est déjà plus substantielle (sans compter un risque de cancer statistiquement plus faible).

    RépondreSupprimer
  16. Vidéo d'une naturopathe/nutritionniste sur l'Agence tout risque info libre.
    Le soja et l'aspartame ont vraiment l'air très mauvais pour la santé. En essayant de vérifier les informations, il semble qu'elle exagère un tout petit peu, mais tout de même, on bouffe vraiment de la m. et on va le payer en terme de santé, aucun doute la dessus.
    Même à 5 euros de bénéfice par ci par là, ca fait toujours un ou deux repas bénéfiques pour le corps.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.