mardi 24 juin 2014

Finkielkraut, Juvin, Pastré : l'Europe continent d'immigration

La croâssance par des habitants ! Pour payer les rentes ! Avec des chômeurs... Brillantissime...

"L'immigration, ça crée de la richesse". C'est tout, c'est comme ça ! Déjà, ça se discute carrément vus les taux de chômage atteints et le déversement de pognon gratuit sur l'immigration la chance. Et deux, si ça crée de la richesse, ça crée de la richesse pour qui ? Pour tous ceux qui détiennent les actifs et s'enrichissent par le simple procédé de raréfaction de ceux-cis avec une populaiton qui augmente, et tous les rentiers aux rentes ponziesques qui ne peuvent être assurées que si la population augmente...

Et si il faut absolument faire monter la population, pourquoi ne pas juste avoir des politiques très natalistes ?

La réalité, c'est que la politique d'immigration massive a un et un seul but : briser et détruire le peuple enraciné, pour ouvrir la voie à Babel. Point barre.

Finkielkraut, Juvin, Pastré : l'Europe continent d'immigration
France Culture, 21/06/2014 (en Français texte en français )


2 remarques... Tout d'abord, très finement joué de la part de Juvin qui note bien les contradictions de plus en plus flagrantes entre les juifs sionistes aujourd'hui et la franc-maçonnerie babelienne, hier alliés, tout en disant que ce à quoi les israéliens ont droit, les français y ont droit tout autant...

Ensuite, vu que tous ces maniaques ne veulent pas remettre en cause l'immigration, ils expliquent que tout ce bousin multi culturel ne peut fonctionner qu'avec un État fort... Bref, tout se met en place pour la même dégénérescence que Rome en son temps, et le passage de la République libérale (voire minarchiste) au fascisme... Le travail obligatoire pour traite de ceux qui sont un tant soi peu productifs (ie l'esclavage) suivra...

7 commentaires:

  1. Juvin est en effet très fort. Car il est calme. Sur un sujet qui a été totalement (à dessein) hystérisé, il pose son diagnostic calmement.
    Et ça fonctionne.

    Pour le reste rien à ajouter.

    L'obsession ontologique, mortifère, et même fanatique de l'Immigration (avec un I majuscule) demeurera le Grand Mystère contemporain.

    La volonté de détruire, au sens propre, les peuples, leur histoire, leurs traditions, leur culture (au nom même de la "diversité", figure d'inversion orwélienne typique) est évidente, indéniable.

    Dès lors tous ceux qui en font la promotion, sincère ou cynique, sont des traîtres. Et des assassins.

    L'heure venue, ils seront jugés à ces titres.

    RépondreSupprimer
  2. Plus de note à l'école des lumières, pourquoi pas noter les appartements.

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/06/24/01016-20140624ARTFIG00154-les-vols-de-cles-dans-des-cartables-preoccupent-l-education-nationale.php

    RépondreSupprimer
  3. Parfaitement d'accord qu'Hervé Juvin est l'un des meilleurs. Il aborde brillament tous les sujets, y compris ceux qui fâchent beaucoup comme le remplacement de population, sans jamais s'énerver et toujours avec un bon exemple ou une bonne citation pour clouer le bec du journaliste pro-système qui l'interroge.
    Ici c'est un peu différent car Finkielkraut ne fait pas partie de cette catégorie. Il est intelligent et difficile à cerner. On ne ressent pas de fourberie chez lui, on le sent assez attaché à la France, une France sans doute qu'il préfère judéo-chrétienne et très républicaine. C'est à dire ni islamisée, ni fille ainée de l'Eglise catholique.

    RépondreSupprimer
  4. Salut Tonio,

    Des fois que tu l'aies manqué :
    http://www.amazon.fr/Rome-lib%C3%A9ralisme-socialisme-Le%C3%A7on-antique/dp/2865532496

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,

    Le CV de M. Pastré permet de voir qu'il aime bien la finance et la banque.
    Il a une double casquette : professeur de FAC et banquier !

    http://www.olivierpastre.fr/olivier-pastre-cv-en-francais.html

    RépondreSupprimer
  6. J'ai aimé Juvin qui souhaite qu'on les laisse faire ce qu'ils veulent chez eux et qu'ils adoptent nos coutumes chez nous.

    Plus jeune, je pensais qu'on devait rependre la bonne parole puis j'ai connu BHL et Kouchner.

    RépondreSupprimer
  7. "le passage de la République libérale (voire minarchiste) au fascisme... "

    J'aime bien ton blog mais des fois tu des des conneries monumentales. La république romaine libérale ? C'est un contre sens historique, cette théorie est d'une bêtise sans nom, et l'invoquer pour traiter de nos sociétés c'est un anachronisme.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.