mardi 3 juin 2014

Tout est dit

Cette réforme territoriale qui n’a pas eu lieu
hashtable, H16, 03/06/2014 (en Français texte en français )
→ lien


Tout est dit dans ce graphique... On est en voie d'effondrement, et tout ce que le pouvoir trouve à faire, c'est de mettre en place ces giga euro régions exigées par l'Europe, l'Empire et Babel...

Hollande est là pour préparer la liquidation.

Il ne cherche aucunement à tenter de sauver le pays. Il met juste en place les structures qui serviront quand la grande faillite surviendra, et acteront la dissolution du pays dans le grand Rien Babelien si cher à toute cette clique de frères la truelle mondialistes au pouvoir depuis 40 ans.

16 commentaires:

  1. C'est en effet le criminel qui signe son crime. Et comme d'habitude, le petit kapo catalan Valls s'empresse de passer la brosse à reluire : "pas de référendum" bien entendu.

    Et dire qu'il y a "quand même" des crétins pour penser qu'il s'agit d'une bonne réforme, et quelle engendrera des "économies".

    Vraiment, le droit de votre devrait leur être interdit.

    Anyway.

    Revenons à l'épure et ne nous laissons pas distraire : le seul moyen de mettre en échec ces plans mortifères c'est de provoquer, et accélérer, l'asphyxie financière du Système.

    Car ces grandes "régions" ne pourront fonctionner qu'avec des armées de fonctionnaires parasites, se payant sur la bête : nous et notre servage.

    Il est donc impératif de leur couper les vivres, par tous les moyens.

    Si ces crapules peuvent exiger de nous de payer (impôts, taxes), ils ne peuvent pas nous obliger à :
    -travailler
    -consommer
    -investir

    Et ils ne peuvent pas non vous plus vous empêcher de vous expatriez.

    Donc : pour ceux qui le peuvent, barrez vous. Et ceux qui doivent rester, LEVEZ LE PIED. Travaillez moins, dépensez moins.

    La baisse des produits de la rapine entraînera la chute du Système, qui est devenu trop lourd, trop complexe à gérer (effets de seuil).

    Tout le reste relève de la distraction et de l'enfumage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La chute du Système engendrera le chaos, qui engendrera la mise en place du NOM, pour nous sauver bien sûr...

      Rien ne vient par hasard. Tout est prévu.

      Supprimer
  2. Meuhhh non...
    La nation France renaîtra de ses cendres, une fois écrémés tous les profiteurs du Système dans sa Grande Faillite. Elle est antigile, comme le dirait Taleb.

    Patience, l'heure viendra...

    Cela étant, la GROSSE responsabilité des partis aura été de laisser le FN faire main basse sur les questions nationales. La droite a lâché le gaullisme comme la gauche, l'Etat en tant que représentant du peuple.

    RépondreSupprimer
  3. Hollande est socialiste. "Tout est dit dans ce graphique" et tout ce graphique est dit dans la première phrase de mon commentaire.

    RépondreSupprimer
  4. Exactement comme je l'avais prévu : le gouvernement va rajouter un total de 65 000 emplois "aidés" en 2014 (45 000 "emplois d'avenir", et 20 000 emplois aidés classiques) pour tenter de colmater la forte hausse du chômage.

    Coût total : 750 millions d'euros !

    Qui s'ajoutent...

    http://tinyurl.com/q6hgy2e

    Voilà la bonne (et unique) méthode : les pousser à la faute, les pousser à la dépense face à une baisse des recettes.

    L'élastique est déjà ultra tendu... Il faut le faire casser.

    Donc coupez les recettes, et augmentez les dépenses.

    Ils sont cuits !

    RépondreSupprimer
  5. ha ben comme ça , quand on aura plus rien à perdre , on ira s'occuper de tout ce petit monde d'élus innutiles ; et cette fois ci ce ne sera pas avec des fourches ....

    RépondreSupprimer
  6. Et pendant ce temps, les parasites vous chient dessus. Au sens littéral du terme.

    Merci pour votre second tiers pour l'impôt sur le revenu. N'oubliez pas de bien préparer le dernier en septembre.
    ********************

    La CGT-Cheminots et SUD-Rail ont lancé aujourd'hui un appel à la grève reconductible à partir du 10 juin dans la soirée, quelques jours avant le début de l'examen à l'Assemblée nationale du projet de réforme ferroviaire qu'ils contestent.

    Le préavis des deux syndicats, respectivement première et troisième organisation à la SNCF, couvre des arrêts de travail dès le 10 juin à 19h, a indiqué SUD-Rail. La direction de la SNCF a confirmé ce préavis de grève.

    RépondreSupprimer
  7. L'heure est grave, vite un peu d'humour…pour ceux et celles qui souhaitent préserver le net.

    Sous titre:

    http://www.dailymotion.com/video/x1ybocf_john-oliver-hbo-neutralite-du-net-vostfr_tech#from=embediframe

    VO:

    https://www.youtube.com/watch?v=fpbOEoRrHyU

    Bonsoir à toi Disco.

    RépondreSupprimer
  8. Le regionnalisme refondé est une vieille lubie des collabos de 1940 quand il etait dans les objectifs de long terme de creer une Union Europeenne sous le boisseau du IIIeme reich!. Faire se dissoudre les frontieres et creer des landers semi autonomes. Ceci implique que les centres de pouvoir nationaux perdent de plus en plus d'influence sur l'ensemble du territoire... on actera que le transfert de souverainete ira crescendo vers Bruxelles et Francfort.
    Ce que le IIIeme reich a échoué à construire, aidé en cela par tous les collabos de l'Europe d'alors, le IVeme est en voie de parachèvement.
    Tout y est! Les archives sont claires sur ce sujet, mais on ne vous en parlera pas, bien entendus.
    DIVISER POUR REGNER! Nous en avons la demonstration, n'oublions pas le TAFTA qui est la marotte des oligarques internationalistes puisqu'elle vise le suprémacisme en droit des entreprises sur les Etats. Le Nouvel Ordre Mondial prend une forme de plus en plus epurée, plus lisible.
    Pourtant le Systeme, ce léviathan protéiforme, ectoplasmique et prédateur des peuples, est en surchauffe, il a besoins de plus en plus d'énergie pour se développer et se consolider et rien ne dit qu'il y survivra. Cet acte de prédation est une forme subtile et efficace de guerre!
    Le general Von Bernhardi dans son livre: "L'Allemagne et la prochaine guerre" (octobre...1911) donnait son opinion tres "real politik":
    "Personne n'emettra de doute à cet égard. Mais les peuples se composent d'individus, les états de société, et ce qui vaut pour l'individu vaut aussi pour l'ensemble. C'est une lutte continuelle pour la possession, la force et le pouvoir qui regle en premier lieu les relations des peuples, et le droit n'est respecté, la plupart du temps, que pour autant qu'il se laisse combiner avec le profit. Tant qu'il y aura des hommes qui sentent et luttent par des moyens humains et que les peuples aspireront à accroitre leur vitalité, s'opposeront des interets et surgiront des causes de Guerre. La lutte est la loi naturelle fondamentale de toutes les lois naturelles."
    "Ce qui est en haut est semblabe à ce qui est en bas" disait Hermes, ce qu'il faut comprendre alors c'est l'état de correspondance et de complémentarité entre les désirs des politiques des entrepreneurs et de leur armée de serfs. En effet, le confort qui nous est devenu vital a un cout que nos politiques heureux d'etre aux ordres de leurs chefs s'arrangent pour que la filliation des dépendances perdurent et s'amplifie jusqu'à susciter, entre tous, de haut en bas de la pyramide sociale, une addiction prégnante et justificatrice du systeme (que nous critiquons tres justement) Le systeme crée la servitude du maitre au serf !.On entrevoit dans ce systeme la chaine alimentaire transposée dans nos sociétés, à l'intérieur d'elles et au dehors d'elles. La guerre revet alors de nombreux visages, cette guerre, elle se montre plus violente chaque jour... les multiples facettes de la crise globale en sont la manifestation la plus sensible pour nous europeens occidentaux... et la promesse incantatoire des eurodolatres que "l'Europe c'est la paix!"n'est là que pour masquer ce qui est pourtant une évidence: nous sommes en guerre, car la guerre c'est aussi la compétition organisée entre tous puis étendus aux entreprises et aux états. En créant un hégémon étatique, on n' élimine pas la guerre mais on maintient l'illusion d'une paix entre les peuples, alors meme que la guerre se joue à des échelles differentes.
    On vous promet des baisses de fonctionnement avec la fusion des régions, on se dispute les meilleurs morceaux... mais tout cela n'est qu'une stratégie du choc de civilisation par démembrement volontaire...
    Face à cet état de fait la lutte doit etre menée par chacun, en vue de quoi sortir au mieux du systeme est l'unique opportunité de retrouver du sens à nos vies.
    MASTER T

    RépondreSupprimer
  9. Que le Président François Hollande soit au plus bas dans les sondages est sûrement bien mérité mais ce n'est pas pour cela qu'il faut rejeter "à priori" la réforme administrative proposée.

    Pour l'instant c'est même une preuve de courage mais encore faudra-t-il qu'elle aboutisse sans finir en réformette, voire même en quenouille...

    SI effectivement le résultat est conforme aux attentes (clarification des compétences, diminution du nombre des élus et réduction des coûts) alors il faudra saluer l'exploit.

    C'est évidemment invraisemblable mais l'histoire réserve parfois des surprises...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette réforme est une MAUVAISE mesure quelque soit le niveau de popularité de Hollande. Sarkozy aurait fait la même chose et le président UMP qui reviendra au pouvoir en 2017, quel qu'il soit, n'annulera pas cette réforme. Désapprouvée par plus de 53% des francais, mais peu importe. Qui ose croire encore qu'on est en démocratie ? La destruction de la France est un travail d'équipe. On la rabote un coup à droite, un coup à gauche mais au final c'est le même projet.

      Supprimer
    2. A Anonyme 4 juin 2014 08:02

      Je ne comprends pas bien votre réaction sauf à vous reconnaître dans les nombreux branleurs parasites qui peuplent ces structures tant parmi les élus que les salariés fonctionnaires.

      Non seulement ces sureffectifs coûtent cher à la collectivité, mais de plus prolifèrent par le phénomène du copinage très proche de la maffia.

      Evidemment que l'UMP ne remettrait pas en cause une réforme aussi salutaire dès lors qu'elle serait correctement mise en place mais même "les autres" de l'extrême droite à l'extrême gauche s'y tiendraient, une fois le nettoyage fait...

      Remettre sur les rails une gestion qui a dérivé au cours du temps n'est pas chose aisée tant le nombre de bénéficiaires inutiles est considérable.

      Alors oui, chapeau bas pour celui qui y parviendra.

      Supprimer
    3. Je ne travaille pas dans la fonction publique et je ne vote pas à gauche si c'est ce que vous sous-entendez. ( petite parenthèse : on pourrait passer en revue chaque profession du "privé", si fiers de "gagner" leur poignon alors qu'ils n'ont pas transpiré de la journée. Dans le privé il y en a un paquet, de br****eurs. Une fois qu'on a retiré les travailleurs du primaire et du secondaire, que reste-t-il ? ).

      Vous semblez avancer l'idée absolument évidente que la fusion des régions va faire économiser de l'argent. Ou sont les preuves ?
      Je suis désolé mais lors de la tentative démocratique de fusion de l'Alsace, les élus qui se sont penchés sur le sujet ont clairement dit qu'il n y aurait aucune économie de faite.
      Bref, destruction des identités régionales, aucune consultation du peuple, zéro économie, zéro démocratie, je maintiens que c'est une mauvaise mesure.

      Supprimer
    4. Les identités régionales, même actuellement, ne peuvent pas être confondues avec l'organisation administrative et il est bien certain que les élus locaux ne sont évidemment pas les plus crédibles sur ces questions de réorganisation (leurs intérêts étant souvent très directement menacés).

      Quant au "Peuple Français"" lorsqu'il est consulté dans un tel cas par le pouvoir, le débat fini toujours par conduire à un vote qui n'a pas grand chose à voir avec le fond de la question (un exemple entre autres: le référendum de 1969).

      Dans ces conditions l'efficacité impose une simple consultation symbolique des élus avec vote de l'Assemblée Nationale sous menace tacite de dissolution. C'est pas gagné, hein !....

      Vous pouvez donc dormir tranquille mais il est quand même curieux de justifier les turpitudes des uns par celles de quelques autres...

      Supprimer
  10. Ecoutez, à choisir, je préfère une décision de ce crétin de peuple dont je fais parti plutôt qu'une décision autoritaire des sachants des hautes sphères qui ont démontré leur nullité dans tous les domaines. Vous avez une bien curieuse conception de la démocratie. A l'extrême, la dictature doit vous semblez un système efficace et pourtant il n'est rien. La compétence du chef ne dépend pas de la manière dont il est arrivé au pouvoir. L'expérience Monti la prouvée.

    L'identité régionale, mais vous savez bien que c'est un tout. On a même des exemples de banques qui se sont regroupées, étrangement selon le schéma de Hollande, plusieurs années avant cette décision.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bref, vous estimez qu'il n'y à pas encore assez d'élections et qu'il faut consulter le "peuple" en toutes occasions. La bonne décision est dans l'expression collective du peuple mais le personnel politique que le "peuple" a élu sont des gros nuls !

      Dont acte...





      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.