samedi 12 juillet 2014

[autarcie] Un potager pratique et pérenne

Voici un petit schéma de potager type que je soumets à votre sagacité :



Chaque carreau fait en gros 10cm x 10cm.

La ligne grise pointillée au milieu du schéma du haut est une coupe du potager, représentée en dessous.

En vert, l'herbe, en jaune, du sable, en gris, des bordures, et en marron les planches de potager.

Le schéma peut être prolongé à l'envi sur la droite, ou sur le haut/bas...

L'idée est de faire des allées en sable (sur 10cm d'épaisseur), avec de la toile géotextile dessous, afin de limiter l'envahissement des mauvaises herbes dans les planches, ainsi que d'empêcher l'accès aux baveuses.

Avec la terre décaissée dans les allées pour mettre le sable, on réhausse les planches de potager de 10 à 20cm. Ça a le mérite de faire immédiatement un sol ameubli plus profondément (avec un double bêchage des planches + le rehaussage, on est de suite à 50cm de profondeur de sol). Mais surtout, ça rend la terre moins basse de 10 à 20cm, ce qui est considérable.

Pour retenir et marquer les planches, il faut mettre des bordures. Là, en terme de prix, ça peut donner de tout... Entre la planche de récup, la pierre grossière, la jolie bordure en bois ou en béton, on peut en avoir pour tous les prix, et tous les rendus...

En gros, pour une planche de 3m x 0,80m, il faut compter :
   2,5m² de toile géotextile (2,5€)
1€/m²
   Sable : 10 cm de profondeur x 2,5m² = 0,25m3 = 15€
Prix du sable (60€ pour 1m3)
   Bordures : 4,6 m : 40€ pour ce type de bordure là. Mais avec de la jolie pierre de récup, ce poste là peut tomber à 0. Il faut en tous cas des bordures suffisamment hautes pour tenir les planches surélevées tout en étant suffisamment enfoncées dans le sol. Notez que vous pouvez aussi faire des buttes (que, je maintiens, je trouve fort peu esthétiques).

Enfin, la forme est très géométrique, mais évidemment, c'est déclinable à l'envi... L'idée principale étant de décaisser et de remplir avec du sable autour de planche surélevées de 3m x 0,80m.

Sans compter les bordures, il vous en coûtera en gros 16€ par planche pour le sable et le géotextile. A 10€ de récolte par m² par an, l'investissement dans les planches est remboursé en 6 mois de culture... Notez aussi que le sable peut n'être utilisé qu'en pourtour du potager pour bloquer les baveuses. Mais que dans les chemins intérieurs, vous pouvez vous contenter de gravier...

Vous avez alors un potager protégé de l'envahissement des mauvaises herbes, des baveuses, réhaussé, et au sol profond...

14 commentaires:

  1. Le sable est une excellente idée. J'ai moi même démarré un potager et suis absolument envahi (le mot est faible) par les limaces, je peux en compter environ 100 au m² renouvellables tous les jours malgré une chasse intensive. La seule parade jusqu'à maintenant a été les pastilles anti limaces mais cela tue les rongeurs aussi (et par conséquent peut être un grand danger pour les chats).
    Je pense essayer une structure similaire à celle que vous proposez l'année prochaine, sans doute sur un moitié de mon potager tout d'abord, car cela va nécessiter un peu de travail d'aménagement... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil pour moi, une invasion jamais vue de petites limaces grises (paillage, conditions météo favorables et hiver doux)... j'utilise à mon grand regret du ferramol (désolé pour la pub) qui soi-disant n'est pas nuisible pour les autres animaux... Pour l'instant je l'épands généreusement avec un certain résultat sur mes buttes... et ça m'ennuie ! Je vais bricoler tout plein de petites planches-pièges pouvant servir d'abris aux baveuses sur lesquelles je mettrai ce ferramol protégé de la pluie, donc sans qu'il soit épandu directement sur le sol. Quel souci ces bestioles... mes haricots !!! :D

      L'idée du sable de Tonio est intéressante. A creuser sans jeu de mot ! ;)

      Supprimer
  2. salut Disco, pour des bordures pas chère, tu peux récupérer et démonter de la palette, ça marche pas mal pour moi. Bon courage pour la suite, comme moi tu_ commence a être bien lancé !

    Ausgelander

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mais palettes non-traitées ! Il faut bien le préciser ! :)

      Supprimer
  3. T'es sûr de ton truc du sable, t'as expérimenté?
    ..J'ai comme un doute. Vu, que ces bestioles adorent sortir par temps pluvieux. Dés lors, le sable devient humide et donc compacte.
    En tous les cas, ce phénomène se produit avec la cendre de bois et la rend totalement inefficace!

    Si c'est le cas, ce truc des allées en sable, serait à réserver aux "zone chaudes".
    D'autant plus, qu'en zone tempérée/humide ton sable va être le lieu idéal pour de longues séances de désherbage. ;))

    Haro sur la base;

    RépondreSupprimer
  4. Ton plan est pas mal Tonio. En plus, si tes bordures sont assez solides tu peux mettre une planchette à cheval dessus pour t'assoir et travailler confortablement.

    J'ai fait des buttes "lunaires" (que je trouve très esthétiques moi lol) de 12X1.2m avec paillage et des allées de 0.5m. Mon expérience me montre que pour les prochaines, je ferai des allées de 0.6m. Ce sera plus confortable pour les déplacements notamment avec la brouette.

    En fait, tes "bordures" peuvent être appelées "buttes plates". Par expérience aussi, c'est ce que j'utilise. Pas exactement plates mais pas loin. En tout cas, je kiff de voir les vers de terre se multiplier et se régaler du paillage.

    Pour les bordures, tu peux utiliser des planches de coffrage :
    http://www.castorama.fr/store/Planche-de-coffrage-27-x-200-mm-L4m-prod690010.html?navAction=jump&isSearchResult=true

    Pour mes buttes de 12X1.2m il faut compter 55€ sans compter les poteaux mais pour une hauteur de 0.4m. Donc, j'ai fait autrement pour l'instant. ^^ En revanche ce serait du solide...

    Et puis tu peux bricoler facilement une mini-serre au dessus d'une série de ces "coffrages" un peu comme le fait Richard Wallner : (je ne trouve plus les photos ^^)
    http://aupetitcolibri.free.fr/EcolieuAUPETITCOLIBRI.html

    Autre point, une largeur de 0.8m avec double bêchage me fait penser à ça :
    http://fr.ekopedia.org/Micro-agriculture_biointensive

    L'idée est donc, puisque tu as un sol très profond, d'avoir des cultures très serrées, sinon tu perds énormément d'espace avec les allées. Et là, il faut avoir des compétences certaines en jardinage...

    En tout cas, heureux de voir que tu continues sur ta lancée ! :)

    RépondreSupprimer
  5. Sur le géotextile, attention de prévoir l'évacuation de l'eau ! De plus, normalement cette eau devrait aller alimenter les "bordures" par capillarité. Un des intérêts majeurs de ces "buttes plates" qui stock plein d'eau en leurs centres pour les temps de sécheresse ou départs en vacances (essayé et approuvé). Perso, je mets une épaisseur juste abusée de paille sur les allées et à peu près aucune mauvaise herbes... en revanche, les baveuses... xD

    RépondreSupprimer
  6. Deux remarques:
    1) Bonne idée pour les buttes mais ne pas mettre de planches ce qui donne une surface de butte en arc de cercle et il suffit de 30 cm pour les allées . On gagne donc en surface à cultiver. Ne pas mettre de sable: à compter de mai après avoir enlevé l'herbe on maintient les allées propres en raclant avec une pelle plate et on dépose ce qui est raclé sur la butte ou les bords de butte. C'est fait en qqs minutes.

    2)Pour les limaces le plus efficace: avoir des alliés naturels
    mettre une ou deux tuiles bombées sur le terrain: refuge pour lézards
    Avoir hérisson et crapaud
    et les limaces seront régulées

    RépondreSupprimer
  7. Salut disco
    Bien l'idée !! le sable par contre je ne suis pas certain..copeaux sur 10/15cm...ou BRFsur 20cm, toujours moins cher... et tu favorise les champis, le sable...même avec le géo...tu vas vite retrouver les adventices, à mon très humble avis....
    mais le plan général est sympa..peut-être un peu militaire (associer jardin et poésie c'est aussi pas mal ;) et peut-être pas non plus optimal en terme de SAU...mais très satisfaisant pour l'esprit...pense aussi en 3D, le jardin peut être vertical..petit fruits rouges, fruitiers nanifiés...joualles... agroforesterie à petite échelle..
    A+
    Tea

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai l'impression que la nuisance des limaces est sensiblement différente selon les potagers.

      Moi j'ai vaguement quelques escargots. J'ai vu 10 limaces en avril, et puis fini. J'ai mis du ferramol. Et plus rien...

      Supprimer
    2. Sinon, carrément d'accord sur la gestion de la verticale. Le pb avec ça, c'est de gérer aussi les rotations...

      Est-ce que les rotations sont bien indispensables quand on fait un potager comme ça, sans travail du sol, avec vie du sol restaurée et paillage permanent ? J'ai l'impression que la rotation, c'est quand même un truc de jardinage sur sol mort...

      Parce que si ce n'est pas le cas, c'est pas gérable de mettre des groseillers et framboisiers qui font de l'ombre aux laitues et au persil. Ça veut dire que chaque année, on le cultive au même endroit...

      Supprimer
    3. On peut effectivement se poser la question pour les rotations culturales. Quand on voit des potagers en permaculture qui se resèment tout seul... Pour l'instant, je l'applique, mais ayant pas mal de surface, j'ai l'intention de faire une expérience à la Fukuoka : tout mélanger et laisser tout se démerder. J'ai l'intuition que ça marchera très bien ! Peut-être que notre atavisme occidental nous pousse à construire des cathédrales jardinières alors que la nature s'en fout, elle ! On pourra toujours planter des rangs bien alignés mais la nature fera comme cela l'arrangera ! Un peu d'humilité ne nous fait pas de mal. (latin humilis, bas, de humus, terre) :D

      Supprimer
  8. La rotation des cultures est indispensable pour les plants à forte demande spécifique (énergétique/nutriment).
    Entre un plant de potiron et du persil y a pas photo, non?

    haro sur la base.

    RépondreSupprimer
  9. bonjour,

    je laisse l'herbe sur les lieux de passage pour trois raisons .

    i) j'appelle les herbes des capteurs solaires , transforment les nutriments en matière organique (aérien et souterrain) qui nourrissent la faune épigée et endogée , produisent plein de molécules nécessaires au biotope ( communication aérienne et souterraine voir dans google "communication chimique entre les plantes" ) . Permettent une continuité , une connexion complète dans le potager , il n'y a pas de partie isolée. De plus peut être utilisée lors d'une tonte

    ii) par expérience , sur ces plates-bandes de circulation l'herbe ne pousse pas tant que ça sur les endroits où on passe le plus souvent . Il n'y a qu'à l'automne et l'hivers que l'herbe peut pousser tranquille quand on y va moins souvent .

    iii) j'essaie d'appliquer la logique de la famille Bourguignon sur tout ce qui concerne un potager .Que fait la nature quand on la laisse tranquille , comment evolue t elle ?
    avec pour corollaire la question suivante : est ce qu'il existe dans la nature des allées avec du géotextiles enterrés ?

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.