jeudi 10 juillet 2014

Comment l'inquisition fiscale de la "République" torture et rackette le tissu de PME français tout en laissant l'impunité à la corporatocratie mondialisée

Témoignage édifiant que l'on m'a poussé par mail, devant l'assemblée nationale, d'un patron d'une PME de 40 personnes qui a littéralement été torturé pendant 4 ans et demi par la bande de bras cassés du fisc français. Ils lui ont demandé des tonnes de papiers qu'ils ne regardaient même pas, il a dû consacrer la moitié de son temps pendant 4 ans à son contrôle fiscal, a failli perdre sa famille...

Au final, sur des conclusions fallacieuses, ils ont tenté de le racketter de 16 millions Et voyant qu'il ne pouvait pas payer, finalement, pouf pouf, ils lui demandent 4 millions.

Suite à l'entretien, la première question qui vient au député, n'est pas de s'enquérir de l'état de la personne, mais uniquement de savoir s'il est prêt à continuer à rester en France afin de payer les grosses rentes de toute leur armée de ponctionnaires, ce qui inclue les rentes de ses bourreaux...

Enfin, notez bien ce qu'il dit des rapports au fisc des grands groupes, pour qui, les contrôles fiscaux rapportent... Comme par hasard de par hasard...

Enfin, toujours surement un pur hasard, notez ce qu'il dit des compétences des gens de Bercy, qui lui semblent correctes, et de celles des administrations de Nice et Marseille, aux pouvoirs de vie et de mort hallucinants, et pourtant incapables de faire les calculs comptables de base... "Je pense qu'ils ne connaissent même pas la comptabilité".

C'est beau la mafia "République"...

Exil des forces vives de France : M. Antoine Leboyer, pdt de GSX ; M. Pascal Faure, dg fr la direction générale de la compétitivité au ministère de l'économie
Assemblée nationale, 08/07/2014 (en Français texte en français )
→ lien

Il s'agit d'une vidéo, que vous pouvez aussi télécharger sur leur site...


Je vous signale aussi cet article de Charles Hugh Smith qui pointe vers le même genre de dérives aux USA...

Je pense que cette dérive est inextricablement liée à Babel, et que ça fait un tout. Smith parle de néo féodalisme. Le mot est bien trouvé...

28 commentaires:

  1. "Tout pouvoir s’étend tant qu’il ne trouve pas de limite" (Chouard, cité sur le blog de Yoananda).

    Formule qui résume tout.

    Dès lors, j'en veux à... ce patron.

    Oui. Contre intuitif, n'est ce pas ?

    Je lui en veux de ne pas avoir compris AVANT. Je lui en veux d'avoir fait confiance au "Système", d'avoir pu penser qu'il pouvait se "défendre".

    Je lui en veux fondamentalement d'avoir été confiant, distrait, crédule. Naïf en un mot. Et d'avoir voté sans doute RPRUMPSPS, en bon bourgeois bien éduqué, depuis des décennies.

    Il aurait dû fermer sa société, virer ses 40 employés, et se délocaliser à l'étranger.

    Car c'est une lutte à mort, mais il a accepté de servir de veau, d'agneau sacrificiel.

    Il ne s'agit plus de gagner un "procès" (ah ah ah) contre le Fisc, ou d'obtenir des "réformes".

    Son exemple, à vif, le prouve.

    Non. Il faut DETRUIRE ce système, ce servage, et avec lui toutes les crapules qui le servent : politiciens, clientèles, kapos, fonctionnaires, idéologues.

    En fermant sa boîte, en virant ses 40 employés, et en quittant le pays, ce patron aurait inversé la dynamique : au lieu de souffrir, c'est lui qui aurait porté un coup terrible à l'état mafieux (appelons les choses par leur nom).

    Ce servage ne tient que par le vol et la coercition. Réduisons ses recettes, et il s'effondrera.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Il aurait dû fermer sa société, virer ses 40 employés, et se délocaliser à l'étranger."

      T'en sais des choses toi, hein. Probablement l'experience des grandes choses que tu as réalisé ?

      Supprimer
    2. Bien sûr mon bon. Que crois tu ? Que j'allais continuer à payer la retraite des veaux, ton RSA et l'AME de tes copains immigrés, le train de vie princier des tes maîtres syndicalistes et politiciens ?

      Je sirote un cocktail de fruits frais sur une plage d'asie du sud est, et je regarde le spectacle.

      Ca c'est pour la partie plaisir. Pour la partie boulot, je tente de convaincre le plus possible de Français de bien de suivre mon exemple.

      Collectivement on aura la peau de ton Système, de ton monde de rentes, et de tous tes complices plus ou moins fonctionnarisés.

      Supprimer
    3. En deux mots: Atlas shrugged !!!

      Supprimer
  2. Babel, Babel ! Vous n'avez que ce mot à la bouche....
    Mais Babel c'est quoi ? Rien de palpable, juste une nouvelle forme de croyance, un démon surement. Plus vous insistez et plus vous vous enterrez avec une imagerie d’Épinal propre à faire fuir le plus endurci de vos "lecteurs".
    Un contrôle fiscal serait donc à vos yeux le résultat d'une décision d'un groupe de francs-maçons de gauche qui auraient plaisir à torturer les travailleurs de notre beau pays.
    Ce serait rigolo si vous n'y accordiez pas tant d'importance.
    Les francs-maçons, je ne crois pas qu'ils aient vocation à détruire le monde et donc notre société. De ce que j'en ai lu ils veulent même faire le contraire. Ces personnes seraient donc infiltrées dans les centres de impôts d'où elles dirigeraient des actions punitives.

    Selon vous elles sont aussi dans le gouvernement pour détruire le peuple français ; franchement c'est pas un poil trop gros ?
    Vous en connaissez des francs-maçons qui font cela au moins !
    Et pareil pour les partis politiques qui ne seraient que des francs-maçons qui obéissent à un pouvoir occulte et mondial. A vous lire ils sont partout et nous veulent donc du mal.

    Regroupés, ils forment Babel. Vous échafaudez une vision simpliste pour lents des synapses, rien de plus.

    * A mes yeux, nos problèmes sont bien plus liés à l'économie et à la gestion des ressources face à une population qui croit et veut plus de biens. C'est mon avis et je le partage... ah ah ah ! Je blague histoire de détendre l'atmosphère.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'as quel grade et ton obédience c'est quoi?

      Bouah, moi aussi je blague...

      Supprimer
    2. Il n y a pas d'explication plus logique que la marche à unité mondiale pour expliquer les politiques mises en oeuvre. Surement pas la logique économique, contrairement à ce que vous dite. Le peuple français est massacré économiquement, démographiquement, culturellement et cultuellement.

      Supprimer
    3. A quoi ça sert de jouer sur les mots ? A noyer le poisson ?

      Personne n'a dit que les contrôles fiscaux étaient dirigés par un comité secret de francs macs, habillés d'un tablier et d'une plume dans le derrière.

      Ce qu'on dit c'est que les contrôles fiscaux sont une pièce, un levier d'un Système devenu fou (ce que Tonio appelle "Babel"), qui tourne sur lui-même, qui croît par nécessité, et qui demeure porté par des idéologies constructivistes, et donc mortifères.

      Pour schématiser : les gauchistes, par exemple, sont très "Babel". Ils veulent "corriger" l'homme, par nature imparfait, ils veulent le "modifier", le "façonner" (à leurs propres vues cela va de soi).

      La gauchiste est cette créature obscène qui affirme savoir ce qui est bon, et pas bon, pour autrui, en tout lieu et en toute circonstance.

      Fin de la parenthèse.

      Le fisc est donc à la fois un outil de coercition (je t'écrase la gueule avec un contrôle si tu me déplais) et un instrument de pouvoir : en augmentant les recettes de la rapine, le servage de mes paysans, j'augmente mon propre pouvoir.
      Et dès pourquoi je voudrais limiter mon pouvoir ?

      Cela me permet de boucler sur le premier commentaire : "Tout pouvoir s’étend tant qu’il ne trouve pas de limite".

      Aurez-vous le courage de poser les limites ? Et de les défendre pied à pied contre ce pouvoir, ce Système devenu complètement dément ?

      Supprimer
    4. Ou là là ! C'est bien plus grave que je ne le pensais...
      Vous avez trop bu, snifé de la farine ou quoi ? Maintenant c'est la faute aux gauchistes. Réveillez-vous car vous êtes manipulés par ceux qui refusent d'être manipulés (trop drôle, je n'ai pas pu m'empêcher).

      Si je suis un entrepreneur je suis un mec bien, sinon je suis un salaud de gaucho adepte de babel.
      Le courage de poser des limites ? Mais quand on est aussi limité la pose des limites est automatique mon bon... La créature obscène c'est pas Mr le diable ?

      En résumant vos interventions il suffit d'éliminer les gauchos, les francs-maçons et tout rentrera dans l'ordre. Nous serons enfin tous heureux dans un monde formidable.
      Si ça ce n'est pas une vision simpliste alors c'est quoi ?

      @12:58
      Vous écrivez : "Surement pas la logique économique, contrairement à ce que vous dite. Le peuple français est massacré économiquement"

      Relisez-vous et constatez par vous même la stupidité d'une pseudo affirmation que vous contredites dans la foulée (et non je n'ai rien trafiqué).
      Pour le reste "démographiquement, culturellement et cultuellement. " il suffit de faire des gosses, de vous cultiver en lisant de grandes œuvres, en sortant au théâtre, voir des opéras ou des concerts et enfin vous pouvez aussi aller à l'église ou au temple ; c'est vous qui détenez les clefs, les réponses à vos questionnements pour le moins hasardeux.
      @13:32
      Le fisc élément de coercition (je passe sur les vulgarités) mais vous voyez ça où ?
      Le servage des paysans :ah bon et où cela se passe t-il donc ?

      D'où mon retour aux psychotropes, alcool et autres drogues...
      On se mort la queue et je ne suis pas étonné que de pareil fadaises vous semblent plus acceptables que notre triste réalité.
      mais bon dieu, reprenez-vous !

      Le bonsoir galants messires.

      Supprimer
  3. Tout ça est bien jolie mais ça nous donne pas le vainqueur de la coupe dimanche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'Allemagne. Le foot de nouveau est un miroir du monde. Nous sommes dans les années allemandes. Puis leurs clients en dépression arrêteront de leur acheter des machines-outils, puis leurs retraités verront leurs revenus fondre avec l'inflation mondiale, puis leur population vieillira et leurs immigrés les abandonneront pour d'autres cieux, puis ils retourneront dans leur froid et leur solitude ;-)

      Supprimer
  4. Qu'y a t-il de plus bête, de plus veule, de plus crétin qu'un politicien ?

    Un politicien.

    Surtout quand ce dernier fait mine de s'attaquer à Amazon, comme la miss Filipetti, totalement à côté de ses pompes. Elle devrait devenir "intermittente", ça nous ferait des vacances.

    *********************

    Le Sénat avait voté en juin une loi visant à rendre obligatoires pour les sites de vente en ligne les frais de livraison des livres achetés sur Internet. Le gouvernement souhaitait ainsi soutenir les librairies indépendantes face aux pratiques d'Amazon. La mesure entrait en vigueur aujourd'hui.

    Face à cette mesure, Amazon a rapidement trouvé une parade. Outre le fait que les frais resteront gratuits pour les utilisateurs Premium, ils coûteront, pour les autres, 1 centime. La loi "anti-Amazon" est donc inneficace à équilibrer la concurrence entre le site et les libraires français. La Fnac.com devrait en faire de même d'ici quelques jours.

    RépondreSupprimer
  5. http://coulmont.com/bac/
    Comment se répartissent les résultats au bac des personnes qui portent votre prénom ?
    Ne pas utiliser à d'autres fins ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pourtant ce que ce moteur de recherche suggère : comparer des prénoms français traditionnels avec des prénoms d'origine étrangère, pour voir si l'origine ethnique est corrélée aux résultats.
      Sous condition que le logiciel soit fiable, il ressort que les francais qu'on suppose de souche ont des résultats nettement supérieurs aux francais récents.
      Ca vient contrebalancer l'argument fallacieux de certains gauchistes qui il y a quelques jours s'extasiaient sur l'intégration : la meilleure bachelière de France étant d'origine immigrée, bravo à elle ceci dit.

      On risque d'avoir une société à deux vitesses de plus en plus.


      Supprimer
    2. Toujours utiliser l'exception pour cacher les moyennes statistiques. On est gouverné au nom de l'exception désormais. Et comme on trouve toujours des exceptions dans le sens qui nous arrange, on est gouverné en gros en dépit de tout réel, dans le sens qui arrange l'oligarchie babelienne...

      Supprimer
  6. Très intéressant cet exemple: ce monsieur au beau CV (Supélec, Harvard: ch.linkedin.com/pub/antoine-leboyer/0/62/157 ) est à la fois:
    - une vache à lait qui se fait exploiter par l'Etat collectiviste francais
    - un candidat parfait pour intégrer les fameux 1% (Business dans le cloud à la pointe de TI, expatrié en Suisse pays de Davos), et pas un tout un ami de la mouvance des enracinés.

    Il y a donc plusieurs Babels pas compatibles entre eux: le système francais étatique centralisé et soviétisant qui implosera seul, et la dictacture globale progressiviste qui est plutôt en train de gagner la partie...


    RépondreSupprimer
  7. http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/07/10/la-france-devra-mieux-traiter-les-demandes-de-regroupement-familial_4455154_3224.html#xtor=RSS-3208

    N'idéalise pas non plus les PME. Leur principale préoccupation n'est pas le bien-être général, des valeurs patriotiques, environnementales, etc, mais la rentabilité de leur placement financier dans cette institution reine des temps moderne qu'on appelle l'entreprise. Travaillant au sein d'une agence d'interim, je vois par exemple que les mesures prises par l'Etat pour mettre sur le marché de l'emploi les gens sans qualifications sont en fait détournées d'un commun accord entreprise/interim/intérimaire en baissant les salaires des postes déjà existant pour rentrer dans le cadre des exonérations et en fait se les mettre dans la poche par d'autres biais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne s'agit pas d'idéaliser les PME mais juste d'entrevoir qu'un entrepreneur qui se casse la tête à monter une affaire (et en France c'est tout sauf simple), bosse 65 h/semaine pendant 15 ans avant de commencer à profiter de son travail, se trouve prisonnier du système lorsqu'il a embauché en CDI une brebis galeuse et surtout, a créé des emplois, puisse espérer que le système qu'il a largement nourri soit moins inquisiteur et tatillon. Et ce ne sont que des euphémismes.
      Quant à critiquer le fait de profiter du système avec tous les contrats aidés qui sont proposés, honnêtement, qui ne ferait pas de même ? Pourquoi s'en priver si c'est si simple ? Un entrepreneur n'est pas un philanthrope, ni un mécène. Si sa boîte ne rentre pas plus d'argent qu'elle n'en sort, la faillite est rapide. L'entrepreneur travaille pour gagner sa croûte, comme un salarié. Et comme lui, s'il peut gagner plus en bosser moins, il le fait.
      Une fois de plus, la démonstration est faite que l’immixtion permanente dans la vie économique (entre autres...) des communistes, sensés piloter le pays et transformer notre vile âme humaine en une généreuse et humaniste aura, ne fait qu'ajouter envie, jalousie, perte des repères, du bon sens, dégoût du travail... Elle fait de nous des cons.

      Supprimer
  8. Oui, c'est une évidence bonne à rappeler.
    Autre exemple, le patron de PME qui prend des jeunes en contrats de professionnalisation, s'en sert de larbins et les balance en milieu de formation selon ses caprices. À 600 - 700 (de mémoire) euros par mois mois et sans charges, pourquoi s'en priver ?

    Syndicats, partis, associations, multinationales, PME, État,... Partout oû il y a des humains, ça pue la magouille.

    RépondreSupprimer
  9. Vous nous emmerdez et on ne vous emploiera plus.

    Allez demander aide, vie et protection à la république, puisque vous y tenez tant.

    RépondreSupprimer
  10. Que vous avez du souffrir pour en être arrivé là ! La haine, l'esprit revanchard des petites gens en mal de reconnaissance.
    Tout cela est un cadre de vie d'occidental avec des problèmes de riches. Je me sens mal, mon IPhone 6 n'a plus que 13% de batterie, je stresse trop.
    Ma voiture consomme plus qu'ils m'ont dit ; je sais pas si je vais pouvoir payer les études de mes gosses (mais deux paquets de clopes à 7€ chaque = 14 x 365 = 5100€ ça c'est possible).
    J'ai un peu de gras sur le ventre ; je pense à une liposuccion. Et bouffer moins n'y as-tu pas pensé ?
    La piscine de l'hôtel est un peu froide : parles-en à tous ceux qui n'ont rien à boire et surtout de l'eau dégueulasse...
    Et ainsi de suite. Notre société est devenue un vaste parc de chialeuse professionnelles. Rien ne va et c'est toujours la faute d'un autre. @20:28 a raison. A force de vouloir contrer "babel" vous idéalisez l'entreprise de type PME qui peut tout aussi bien être une société avide de bénéfices qu'une multinationale. J'y ressens comme un parti pris hautement révélateur.
    Quant à l'intervention raciste (Ne pas utiliser à d'autres fins ;-) ) marqué du sceau du lourd pas vraiment fin, on ne se demande pas trop ce qu'il vient faire là : peut-être faire constater la supériorité de la race blanche sur le faux français comme le note si justement @20:49

    Ce dernier nous écrit : "C'est pourtant ce que ce moteur de recherche suggère : comparer des prénoms français traditionnels avec des prénoms d'origine étrangère, pour voir si l'origine ethnique est corrélée aux résultats.
    Sous condition que le logiciel soit fiable, il ressort que les français qu'on suppose de souche ont des résultats nettement supérieurs aux français récents. " Vous devez surement être de ces vrais français qui méritent mieux que les autres français.

    Là, on vole si bas que je dirai que l'on ne vole plus du tout mais que l'on se traîne dans la fange obscure et malodorante...

    Le bonsoir messires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous faites une vulgarisation honteuse de mon message, sans y répondre vraiment, parce que vous n'avez pas d'argument. Les élèves issus de l'immigration accusent un retard important sur les élèves autochtones, c'est le rapport Pisa qui le dit : prenez votre courage à deux mains et allez les traiter de fachos, eux, et pas moi.
      J'ai essayé de prendre des pincettes pour ne choquer personne mais c'est encore trop. Certains sujets sont interdits par les gens comme vous, même avec la toute la bienveillance possible. Vous ne laissez pas le moindre espace entre la bien-pensance et l'extrême-droite. Ca sera ni l'un ni l'autre pour moi, n'en déplaise à votre jugement binaire. Quand à l'expression que vous avez utilisée à la 19eme ligne, elle vous revient entièrement, ne me l'attribuez pas. Cordialement.

      Supprimer
  11. Un fraudeur fiscal qui emploie des gens reste un fraudeur.
    Quelle surface de sa baraque ? quelle marque et modèle sa bagnole ?
    A comparer avec celles de ses employés.

    Dans le bâtiment, on rigole (jaune) parce que c'est symptomatique de la décomposition actuelle.

    RépondreSupprimer
  12. Donc autour d'un exemple on déduit la généralité ?
    on peut admettre que le chef d'entreprise en question ait été mal traité, voire maltraité par le fisc.
    j'ai eu l'occasion d'avoir à faire avec le fisc, une foir un vrai c.., vicieux et tordu et deux autres fois avec des interlocuteurs plutôt pro et arrangeants (dans le sens où il faudra payer qand même mais pas obtus du tout).
    et je rejoins Ztong, comparons le train de vie, pas le déclaré des tauliers et celui de leurs employés.
    et puisqu'on fait généralité de l'exemple unique, mon voisin bosse dans une tte petite entreprise, <10 salariés et il constate tous les jours que l'entreprise sert à payer le boucher, le canapé, etc etc. Je laisse le lecteur conclure de lui même.
    Cela dit, le pouvoir en place a besoin de plus en plus d'argent et il le prendra par toutes les manières possibles. la manière fiscale ne me semble pas très efficace, mieux vaut raboter les comptes en banques de tous les citoyens, par exemple ce qui dépasse au dessusde 100 000 euros, puis au dessus de 50000 puis 20000 puis ... puis...
    à ce niveau de ponction le fisc ne représente rien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 19:54

      Votre voisin travaille, il reçoit un salaire de son patron. Son patron possède une entreprise qui est sa propriété. Une fois que le salaire de votre voisin lui a été versé, son patron ne lui doit plus rien et peut bien faire ce qu'il veut de ses sous. Autrement dit son train de vie ne regarde personne et ce n'est pas les oignons de cet employé que de se mêler de juger immorales les dépenses de son patron. Un tel employé devrait être viré.

      Supprimer
    2. Perso, 10 salariés, société de 20 ans, contrôle fiscal il y a 2, 3 ans, résultat zéro.

      Mais bon, il y a aussi zéro combine (pas une note de restau, rien pour le véhicule).

      Supprimer
  13. Depuis les élections européennes, les européistes étaient tétanisés : lors des élections européennes du 25 mai 2014, les partis politiques anti-européens avaient pulvérisé leurs records électoraux.

    Les européistes étaient désespérés.

    Qui allait bien pouvoir sauver l'Union Européenne ?

    Qui allait bien pouvoir sauver les européistes ?

    Réponse :

    Captain Europe : le super-héros de l'Union Européenne.

    La video dure 2 minutes 20 :

    ( ATTENTION : CETTE VIDEO EST A PLEURER DE RIRE )

    http://www.youtube.com/watch?v=xKvZC3z2ud8

    RépondreSupprimer
  14. En rapport avec l'économie d'hier et comme ça ne fait pas une ligne dans la presse, je poste ici :

    http://www.club-panhard-france.net/Site/index.php?option=com_content&view=article&id=351:deces-de-jean-panhard&catid=22&Itemid=69

    Décès de Jean Panhard à l'age de 101 ans, il faut dire que jusque ce nom a été gommé jusque dans les manuels de l'éducation soit disant nationale ou on lui préfère celui de Mercedes Benz comme marque doyenne de l'automobile... auto et re-autoflagélation tjr. et encore.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.