vendredi 29 août 2014

Comprendre l'obsession scolaire française

De droite comme de gauche, en France, l'école est toujours la priorité.

Encore récemment, l'UMP est revenue à la charge avec cette obsession sur l'école.

Pourtant on s'effondre au classement Pisa, et on est dans les pays qui dépensent le plus par élève.

J'entendais encore chez Brunet aujourd'hui qu'en Suisse, seuls 20% des élèves accèdent au BAC. Je ne sais pas ce que ça vaut comme info (ça me paraît excessif), mais je veux bien volontiers croire qu'ailleurs, obtenir 80% d'une classe d'âge de bacheliers au rabais ne soit pas une priorité.

Alors pourquoi cette obsession française pour l' "école" ?

Il faut bien comprendre pour ça le logiciel de nos élites maçonniques.

Pour ces élites, elle sont le guide, la lumière. Le peuple n'est rien. Il est crasseux, vulgaire, et ce n'est qu'une grosse pâte à modeler à pétrir.

L'élite, selon elle, a tous les pouvoirs par ses petits bras musclés.

Elle peut pétrir le peuple à loisir pour en faire ce qu'elle veut. Et le peuple ne vaut rien. Il est interchangeable. On peut très bien intégralement remplacer les français par des maliens que ça n'y changera rien. Avec le pétrissage de la sacro sainte éducation nationale, on en fera de parfaits janissaires de la République.

Or ça marche pas.

1) nos élites sont nulles. Le despote éclairé est une merde.

2) ils butent sur le réel. Les gens ne sont pas de rien. Ils sont d'une culture, d'une génétique, d'une famille. Leur pétrissage républicain est mineur. Alors ils se mettent à en vouloir à la famille qui empêche de produire de parfaits janissaires de la République.



La maladie française vient de son élite. Du mépris qu'elle a pour son peuple, bien plus que de sa propre médiocrité.

Qu'on nous redonne notre liberté, qu'on nous rende le fruit de notre travail, qu'on arrête avec leur "justice sociale", et la France se relèvera.

Mais ça signifie pour cela, de se débarrasser de ces élites faillies, ontologiquement faillies, tellement leur logiciel est fallacieux.

Vous, quand vous entendez République, vous l'entendez comme il se doit. Eux quand ils parlent République, c'est de ça qu'ils parlent...

15 commentaires:

  1. http://www.egaliteetreconciliation.fr/Reniement-et-ralliement-du-Front-national-27267.html#938483

    Il ne faut pas se faire d’illusion, le mahométisme est antichrist tout comme le judaïsme.
    La France, fille ainée de l’Eglise n’a qu’une seule mission depuis le baptême de Clovis : Défendre l’Eglise et la foi dans le vrai Dieu à travers le monde. A chaque foi qu’elle s’est écarté de son devoir, elle s’est fait durement châtier :

    — ->Pendant 200 ans AVANT 1789, une France officiellement CATHOLIQUE n’a connu que 2 défaites :

    1636 – Corbie (dans la Somme), défaite et occupation relativement brèves.

    1757 – Rossbach, défaite très relative puisqu’on est allé la ramasser au fond de la Saxe !

    — ->Pendant 200 ans APRES 1789, une France officiellement LAIQUE sans Dieu qui renie sa mission, sauf avec quelques brèves intermittences, a connu 3 Révolutions et 6 défaites :

    1793 – Révolution et Terreur, suivie de 500 000 morts

    1830 – Révolution de Juillet

    1848 – Révolution

    1792 – Défaite, invasion étrangère après Longwy et Toul

    1814 – Défaite, invasion après Montmirail

    1815 – Défaite, invasion après Waterloo

    1870 – Défaite, invasion après Sedan

    1871 – Coup d’Etat des proto-bolchéviques

    1914-1918 – Invasion. 4 ans de guerre ininterrompue. Victoire difficile avec une saignée de plus d’un million de Français : les forces vitales du pays.

    1940-1944 – Défaite, invasion. 4 ans d’occupation étrangère dans une moitié de la France.

    1969-2014 – Domination Judéo-maçonnique et explosion du mahométisme comme juste châtiment de notre apostasie du vrai Dieu.

    Sainte Jeanne d’Arc ; vous qui avez rappelé que le Christ est Dieu et roi de France, priez pour nous le Seigneur afin que dans les tribulations à venir, les Français se souviennent de Lui.
    Amen.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant que l'école forcera les plus jeunes à aimer l'euro, l'ue et présenter les "pères de l'europe" comme des saints alors qu'ils étaient soit des collabos, soir des nazis, soit des agents us, le système gagnera.
      Petite vidéo :
      https://www.youtube.com/watch?v=toBZ8C42p2E

      Tout comme Tonio, maintenant mes oreilles se dressent à chaque fois que j'entends "république". D'un point de vue catholique, c'est facile de sauter le pas et de prier pour le retour du Roi de France, le roi Henri puis plus tard, le Christ roi de France lui-même. D'un point de vue engagement politique, c'est beaucoup plus délicat. Pas question de glisser vers des partis qui disent défendre la France tout en devenant de plus en plus républicain au sens maçonnique et non au sens gaullien. Pas question non plus de glisser chez les fous qui veulent tellement combattre le système qu'il en arrive au point ou ils défendent à peu près le contraire de ces valeurs fondatrices.

      Quand à la question de l'Islam, je suis plus mitigé. C'est sur que le déclin rapide du catholicisme et la progression de l'Islam fait mal. Mais au moins, les "vrais" musulmans croient en Dieu et pas au techno- titytainement (sexe + i-phone). Sur ce que j'ai vu de 2014, pour le dire simplement, l'Esprit Johannique est venu sur Farida et non sur Marine.

      Supprimer
    2. http://www.huffpostmaghreb.com/2014/08/23/imam-ludovic-mohamed-zahed_n_5702332.html

      touche ta retraite et va voir ailleurs si j'y suis.

      Supprimer
  2. C'est beaucoup plus simple que cela.

    1-l'éducation c'est le sex toy du politicien de base
    "L'éducation est la priorité". "Tout pour l'éducation". "Il faut assurer l'avenir de nos enfants" etc.
    Ca touche aux enfants, alors ils s'imaginent que PERSONNE peut être contre une telle proposition.
    Cela démontre donc un manque d'imagination, et la volonté de ne pas prendre de risque.

    2-l'éducation -pour certains politiciens- est stratégique
    Les communistes l'avaient très bien compris après 1945. Ne pouvant prendre le pouvoir par les armes, ni par les urnes, le seul moyen était de changer la société de l'intérieur, sur le long terme, en corrompant, pervertissant... les nouvelles générations.
    C'est un projet d'essence totalitaire bien entendu.

    De ce point de vue, le succès est TOTAL.

    65 ans plus tard, la population est totalement décérébrée et presque totalement soviétisée.

    Pour ces 2 raisons, on continuera encore pendant longtemps à attendre les discours creux autour de l'éducation et on verra encore l'entrisme à l'oeuvre (à ce titre, la nomination de Belkacem est à la fois un symbole et un achèvement).

    RépondreSupprimer
  3. Je pense que les choses s'amelioreront une fois que la generation 68 aura disparue...
    Le soucis, c'est que de plus en plus de jeunes (diplomes) quittent la France; donc la releve sera-t-elle la pour reprendre les choses en main et relever le pays? C'est LA question, il me semble...

    RépondreSupprimer
  4. http://imagik.fr/view-rl/119458

    RépondreSupprimer
  5. "Et le peuple ne vaut rien. Il est interchangeable".

    Oui, et c'est bien pour ca que la république française, génocidaire dès sa conception, a exterminé les vendéens et aussi d'autres populations. La république française est anti-christique par essence et la révolution est fondamentalement anticatholique, le reste du blabla c'est des conneries.

    RépondreSupprimer
  6. http://ripostelaique.com/leffrayant-regard-de-sorciere-de-belkacem-devant-un-garconnet-francais-transforme-en-fillette.html

    RépondreSupprimer
  7. http://www.letemps.ch/Page/Uuid/c5cf6eda-2202-11e2-b366-a1d3d9023650/La_première_gaffe_du_ministre_de_la_Formation

    Avec ses propos sur la relation entre le chômage et la maturité gymnasiale, le ministre de l’Economie rallume la querelle entre apprentissage et études universitaires

    RépondreSupprimer
  8. 34% de jeunes obtiennent la maturité (équivalent du bac):

    http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/themen/15/06/dos/blank/05/03.html

    Il faut dire que le système d'apprentissage est très développé en Suisse, avec des emplois fortement rémunérateurs (parfois même plus que des emplois nécessitant un master). Les jeunes ne sont donc pas systématiquement poussés à faire des études longues.

    RépondreSupprimer
  9. Même en sport, au lycée, les sports de fond cèdent la place au Badmington et aux sports d'équipe. Et, tout comme les autres matières, priorité est donnée au travail en groupe avec incitation forte à l'entraide (ça, je l'avais vu aussi en primaire (école catho pourtant). Le bon élève est donc fermement invité, sur son temps de travail, à aider les plus faibles.
    Profs de plus en plus incultes. Normal, le recrutement se tarissant, on repêche nombre de postulants en dessous de la moyenne.
    Résultat, en fac, cours de français obligatoires et notés (exemple vécu en fac de Droit cette année). Fac de Droit ou la muscu s'invite d'ailleurs comme option notée.
    Ma fille a donc quitté dare-dare, dès la seconde, ce capharnaüm et a préféré travailler seule à domicile. Et tous mes enfants rêvent d'expatriation.
    J'ai connu les torgnoles à ceux qui parlaient occitan ou ne récitaient pas les tables par cœur. Aujourd'hui, on apprend le coran et l'apprentissage des tables est jugé obsolète. Résultat, je connais un bachelier S incapable de calculer un pourcentage.
    Mais j'oubliais la ritournelle favorite de nos nouveaux chefs d'établissement : nos élèves sont formidables et n'ont jamais été aussi forts. La preuve, ils ont tous le BAC.
    L'horreur dans toute sa splendeur.

    RépondreSupprimer
  10. Vous voulez vraiment parler de l'école, enfin du système scolaire français. Il est logique de penser que ceux qui fréquentent votre blog ont le même souci que vous concernant ce sujet : l'école et le système éducatif.
    Or, ce jour voici ce qui a été posté sur un autre fil de votre blog, accrochez vous, ça déménage :
    "Anonyme30 août 2014 10:43

    Il faudrait plutôt parlé en terme de troupe mobilisé, 15000 coté novorussia et 50000 coté kiev, ça reste peut au regard de la 2 eme gm. Au moment du déclenchement du plan barbarossa tu a 4 million de soldat allemand face à un peut plus de 2 million de soldat soviétique (et oui 1 contre deux en faveur des teutons ... / ...allais se faire écrasé, il nous font la guerre civil espagnol à l'envers apparemment."

    Une correction en diagonale nous donne : Parlé vs parler, de troupe mobilisé vs de troupes mobilisées, coté vs de côté, ça vs cela, peut vs peu, tu a vs tu as, 4 million de soldat allemand vs 4 millions de soldats allemands (avec 4 millions n’est-on pas en droit d’espérer un « s » au mot soldat et à allemand ?), a se qu’on crois vs à ce que l’on croit, la on a affaire vs là nous avons à faire, et ainsi de suite et en vrac : artellierie (hihihi !), pilonage, les combat semble peut se derouler (ahahah !), pour son foyé (foyer peut-être !)

    J'ai beaucoup aimé "l'artellierie", trsè bon, très très bon...
    Et quand l'on sait que les correcteurs orthographiques sont partout l'on peut se croire projeté au temps de Cro-Magnon ! C'est vraiment très drôle.

    Voulez-vous vraiment parler du système scolaire ? Vos lecteurs ont, semble t-il, un grand besoin de retourner vérifier de plus près ce qu'est l'école de la république.
    * une fois de plus vous repartez dans des délires antimaçonniques exemplaires tant par leur excès comme par leur très faible véracité. Je crains que les vacances ne vous aient pas permis de retrouver une vision normale du monde dans lequel nous évoluons. Je ne suis jamais harcelé par les troupes de l'empire maçonnique ni par les représentants d'une élite débile. N'êtes-vous pas enfermé dans un quelconque asile ?
    Très franchement je crains que vous ne soyez tellement déçu par la médiocrité ambiante qui nous est infligée par nos concitoyens que vous n'ayez comme seule idée que de terrasser ceux qui détiennent un peu de culture : le nivellement par le bas comme il est de coutume tant chez les soviétiques que chez les khmers rouges...
    A bon entendeur... et bonne semaine à tous.
    Nadir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nadir, prend tes cachets. Et calme toi.

      Oui bien entendu, il y a des analphabètes, des gens qui ne savent pas calculer des pourcentages, qui mélangent les conjugaisons, etc.

      Même sur ce blog, c'est inévitable.

      Et ?

      Et donc ? C'est quoi le rapport avec la choucroute ? En quoi cela remet en cause les thèses de Tonio... qui illustrent justement ce crétinisme généralisé, pire encore institutionnalisé par des fanatiques idéologues depuis 1945, hein ?

      Au contraire !

      Supprimer
  11. Rien à voir, mais comme Disco vous avez posté l'an dernier un article sur le fait que la fonte des glaces avait soi-disant cessé... voilà qui remet bien les choses en place.
    http://www.slate.fr/monde/83743/arctique-glace-la-plus-vieille-fond-emporte-reste-banquise-avec-elle

    RépondreSupprimer
  12. J'ai beaucoup de mal avec leur "République". Démocratie, appels au peuple, oui, ça m'évoque quelque chose.
    Mais leur concept de République : Non. Il est né à la révolution, avant tout comme symbole du contre : contre l'Eglise, contre la noblesse, contre les particularismes.
    Dés le départ, leur République divise. Dès le départ, elle doit sans cesse donner des gages aux plus extrémistes pour pouvoir survivre et continuer à s'en mettre plein les poches.
    Dès le commencement, elle se place sous la coupe des Maçons, consacrant d'emblée le principe du gouvernement secret qui, réellement, n'a de comptes à rendre qu'à l'Être suprême.
    Alors leur "République", qu'ils se la mettent ...

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.