jeudi 4 septembre 2014

Hollande à 13%

Le dernier TNS Sofres.

Réalisé avant le livre de Trierweiller.



Mais là, même moi, je commence à trouver ça excessif. On dirait que tout le pays se sent obligé de le détester désormais.

Et on ne me fera pas croire qu'il n'y a dans ce pays que 13% de rentiers, socialos mollassons, pro racket étatique justice sôciâle (mais pas trop).

Et même si le pays sombre corps et biens jusqu'ici, vu le dernier tournant pris, on peut peut-être honnêtement espérer un léger mieux.

Au moins un peu...

L'opinion est toujours un indicateur retardé.

Pour ma part je prends le pari que ce 13% est un point bas.

A suivre...

58 commentaires:

  1. Tonio, s'il te plait : n'écris plus "Hollande" mais "Sans-Dents".

    Cela doit devenir un véritable mème, quelque chose qui va lui coller à la peau, à la semelle comme un étron bien frais. Pour toujours.

    Bien plus redoutable, empoisonné que "Capitaine de pédalo".

    Non, "Sans-Dents" ça le marque, au fer rouge, comme un hypocrite de pseudo socialo qu'il est, toute la symbolique et la réalité réunies dans seulement deux mots : les siens.

    Ce type est une crapule. Il s'appelle "Sans-Dents" et il -littéralement- il nous conchie.

    Il faut le lui rendre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les SANS-CULOTTES prirent la Bastille un certain 14 juillet.
      Ils furent aussi les héros de Valmy.

      Ce SANS-DENTS sentirait-il un peu le sapin pour cette 5 ième République ?

      Supprimer
  2. Pour ma part je prends le pari que ce 13% est un point bas.

    > dit donc tu prends beaucoup de risque ce soir ^^

    au vue des chiffres "sarkozy" a vue de nez sont point de chute serai autour de 20%.

    soit la hauteur d'une gelée churchillienne plutôt réussi.

    RépondreSupprimer
  3. Un point bas ? Ca a probablement été mesuré avec le bouquin de Valérie Rottweiler, le fiasco total des Mistral et la démission du ministre qui vient encore d'oublier ses impôts... Mais remarque, ensuite, ils vont peut-être trafiquer les sondages tellement ça serait calamiteux !

    RépondreSupprimer
  4. tu a un peut pret 52 million d'adulte en France, 13% ca fait 6.76 million de personnes, ça fait un sacré paquet de parasite rentier quand même, largement suffisante pour ruiner l'une des plus grande économie du monde. Je mise mon sesterce qu'il peut descendre sous les 10.

    RépondreSupprimer
  5. on n'est pas loin du point bas je pense aussi, l'euro chute avec les discours de mario draghi. ca aura forcément un impact dans les mois qui viennent.

    RépondreSupprimer
  6. Je pense que nos élites sont en train de rediriger toute la colère des Français vers Hollande de manière à ce que les autres y échappent. De toute manière, sa carrière est finie, autant qu'il serve de bouc émissaire.
    N'oublions pas qu'Hollande n'est qu'un petit rouage du système.
    Et le livre qui vient de sortir fait partie de leur combine pour diriger notre colère uniquement contre lui, qui pourrait croire qu'elle pourrait faire un livre, le faire imprimer, etc sans que personne n'en entente parler?
    Toujours se méfier de la version présentée par les médias....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui. Tout est scénarisé à l'avance. Les acteurs en ont-ils même seulement conscience ?

      Simulacre.

      Supprimer
  7. Aucune pitié. Avant de pleurer sur le sort de Sans-Dents, je pense d'abord aux 18 millions et 668 crétins, lâches qui vont voté il y a 2 ans pour lui.

    Voilà le coeur du problème.

    Tout était sur la table. Même les ennemis/amis de Sans-Dents avaient lâché le morceau (Aubry, Montebourg, Royal etc.).

    Sans-Dents était, est et restera un noeud. Tout était documenté, enfin presque tout.

    Un incapable, un lâche, un sournois.

    Et maintenant les pauvres chéris se plaignent ?

    Mais les gars... Sans-Dents est d'abord et avant tout... VOTRE PROPRE REFLET.

    Alors démmerdez-vous maintenant. Mais surtout arrêtez de vous plaindre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas faux, mais tu parles des voix au second tour. Et là, franchement, lui ou l'autre... Enfin bon, moi j'étais à la piscine.

      Supprimer
    2. Oui, le second tour. Et alors ? Toi ok, tu étais "à la piscine".

      Mais je le répète, 18 millions et 668 mous du bulbe, lâches, traîtres... peu importe leurs motivations... se sont DEPLACES et ont VOTE POUR SANS-DENTS.

      C'est un acte. Conscient. Personne ne les a forcés.

      Et répétons-le, la personnalité de Hollande était largement publique... Ses "amis" avait balancé les pires saloperies sur lui (un tel unanimisme prouve la véracité).

      Donc retour à la case départ : parmi ces 18 millions et 668 crétins, beaucoup se plaignent maintenant ? "Allo maman bobo" ? "Oops I did it again", "J'ai l'impression que j'ai fait une connerie" ?

      Trop facile les gars.

      Vous allez en bouffer. Jusqu'à la lie, comme disait le Général.

      Jusqu'à la lie.

      Supprimer
    3. raisonnement foireux : je me suis déplacé et ai voté hollande" mais pas "pour Hollande" ; je votais contre l'autre nuisible, selon moi plus dangereux que Hollande et tout aussi incapable, lâche, menteur et lamentable.

      Supprimer
  8. Point bas ? Elstine finit à 1 %. Il m'a l'air d'être doué pour égaler le record.

    RépondreSupprimer
  9. Les français l'ont voulu ? Maintenant ils l'ont !

    RépondreSupprimer
  10. Non, nous n'avons pas encore touché le fond de l'humiliation et ce charlatan démocratiquement élu finira encore plus bas, car la démocratie est une escroquerie et qu'il en est la preuve vivante.

    RépondreSupprimer
  11. Deux ans et quatre mois après son élection, François Hollande est déjà mort.

    85 % des Français ne souhaitent pas qu'il se représente.

    65 % des sympathisants socialistes ne souhaitent pas qu'il se représente.

    Problème :

    Que va faire le Parti Socialiste du cadavre ?

    Dimanche 7 septembre 2014 :

    François Hollande va devoir escalader l’Everest s’il veut renverser la muraille d’hostilité dressée à mi-quinquennat. Selon un sondage Ifop-JDD, 85% des Français ne souhaitent pas que le Président postule à un second mandat. Ce qui constituerait une première (excepté le cas de Georges Pompidou) dans l’histoire de la Ve République. Même les sympathisants socialistes (65%) ne souhaitent pas que François Hollande se représente.

    http://www.lejdd.fr/Politique/85-des-Francais-contre-une-candidature-de-Hollande-685232

    RépondreSupprimer
  12. Élisez Juppé vous verrez une énorme différence (ironie).

    RépondreSupprimer
  13. Sapin revoit la croissance à la baisse à 0,4% en 2014, 1% en 2015.

    Le ministre des Finances Michel Sapin a fortement revu à la baisse mercredi 10 septembre ses prévisions de croissance de l'économie française, à 0,4% cette année puis 1% l'an prochain.

    Estimant que la zone euro toute entière était confrontée à une "situation exceptionnelle" en termes économiques, il a précisé par ailleurs lors d'une conférence de presse que la faible inflation devrait perdurer en France, avec un taux prévu à 0,5% en 2014 puis 0,9% en 2015.

    http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20140910.OBS8680/la-france-devrait-maintenir-son-objectif-d-economies-pour-2015.html

    Vous vous rappelez toutes les belles promesses au moment du référendum sur le traité de Maastricht ?

    - « Si le traité de Maastricht était en application, finalement la Communauté européenne connaîtrait une croissance économique plus forte, donc un emploi amélioré. » (Valéry Giscard d’Estaing, 30 juillet 1992, RTL)

    - « L’Europe est la réponse d’avenir à la question du chômage. En s’appuyant sur un marché de 340 millions de consommateurs, le plus grand du monde ; sur une monnaie unique, la plus forte du monde ; sur un système de sécurité sociale, le plus protecteur du monde, les entreprises pourront se développer et créer des emplois. » (Michel Sapin, 2 août 1992, Le Journal du Dimanche)

    - « Maastricht constitue les trois clefs de l’avenir : la monnaie unique, ce sera moins de chômeurs et plus de prospérité ; la politique étrangère commune, ce sera moins d’impuissance et plus de sécurité ; et la citoyenneté, ce sera moins de bureaucratie et plus de démocratie. » (Michel Rocard, 27 août 1992, Ouest-France)

    - « Les droits sociaux resteront les mêmes – on conservera la Sécurité sociale –, l’Europe va tirer le progrès vers le haut. » (Pierre Bérégovoy, 30 août 1992, Antenne 2)

    - « Pour la France, l’Union Economique et Monétaire, c’est la voie royale pour lutter contre le chômage. » (Michel Sapin, 11 septembre 1992, France Inter)

    - « C’est principalement peut-être sur l’Europe sociale qu’on entend un certain nombre de contrevérités. Et ceux qui ont le plus à gagner de l’Europe sociale, notamment les ouvriers et les employés, sont peut-être les plus inquiets sur ces contrevérités. Comment peut-on dire que l’Europe sera moins sociale demain qu’aujourd’hui ? Alors que ce sera plus d’emplois, plus de protection sociale et moins d’exclusion. » (Martine Aubry, 12 septembre 1992, discours à Béthune)

    - « Si aujourd’hui la banque centrale européenne existait, il est clair que les taux d’intérêt seraient moins élevés en Europe et donc que le chômage y serait moins grave. » (Jean Boissonnat, 15 septembre 1992, La Croix)

    RépondreSupprimer
  14. Il n'y a pas de démocratie. Tout est pipé ! Les valeurs sont inversées, les voleurs et les criminels sont célébrés comme les héros des temps modernes...

    http://www.focusur.fr/20130806/mon-fils-ete-assassine-par-jamel-debbouze

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet...
      http://www.le-message.org/?lang=fr

      Supprimer
  15. Hollande réagit au terme "sans-dents", en parlant d'un mensonge de son ex... mais trois jours après. Le temps de réflexion de ses conseillers en com'. C'est super crédible.

    RépondreSupprimer
  16. S' il continue de descendre dans les sondages, on va finir par connaitre l' identité de ceux qui auront voté pour lui

    RépondreSupprimer
  17. Tout cela va donner du champ au front national. J espère que l UMP va réagir et qu une dissolution ne va pas tarder pour remettre tout cela d aplomb.

    RépondreSupprimer
  18. Lundi 15 septembre 2014 :

    EMMANUEL MACRON FRAUDE ÉGALEMENT LE FISC.

    Le nouveau ministre de l’Économie Emmanuel Macron réussit l’exploit de ne pas payer l’ISF alors même que :

    il est marié à une femme (de 56 ans) héritière d’une des grandes familles bourgeoises d’Amiens,

    il détient une villa huppée au Touquet (résidence secondaire ne bénéficiant pas d’un abattement de 30 % pour résidence principale),

    il a été payé durant ses études à l’ENA,

    il est inspecteur des Finances depuis 2004 (revenu minimal : 12 000 euros par mois)

    il a été secrétaire général adjoint de l’Élysée de 2012 à 2014 (14 910 € par mois, plus tous les avantages évidents qui en découlent),

    il a entre-temps rejoint la banque d’affaires Rothschild & Cie en 2008, successivement comme banquier d’affaires (2008-2011) puis associé gérant (2011-2012).

    À ce titre, il a reconnu avoir touché 2 millions d’euros brut, soit au moins 1 million net, pour la seule période allant de décembre 2010 et mai 2012.

    Source : libertesinternets.wordpress.com

    Avec Emmanuel Macron, l’Elysée décroche le poupon.

    Cinq ans plus tard, après un passage par l’ENA et l’Inspection des finances, il entre chez Rothschild & compagnie comme banquier d’affaires. Début 2012, il est nommé gérant et se retrouve à piloter l’un des plus gros deals de l’année (le rachat par Nestlé d’une filiale de Pfizer). Un deal à 9 milliards d’euros qui lui permet de devenir illico millionnaire…

    http://www.liberation.fr/politiques/2012/09/17/avec-macron-l-elysee-decroche-le-poupon_847010

    RépondreSupprimer
  19. C'est clair, l'homme qui valait 600 milliards de dette en plus va revenir nous sauver.
    Jeudi l'Ecosse se casse, l'UK se brise. Dans la foulée, la Catalogne va dire bye bye au royaume d'Espagne. Les euro-régions c'est maintenant !
    Comment vont-ils faire exploser notre cher vieux pays ? L'Alsace a résisté à une première attaque. Les bonnets rouges ont l'air de s'être endormi. Refiler la patate chaude à Marinette et provoquer une faillite juste au bon moment ? Ca serait un coup de maitre du système.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement, erreur de pronostic; l'Ecosse reste. C'est plutot une bonne nouvelle car ca va retarder le processus de régionalisation. A voir si Cameron va à son tour tenir sa promesse d'un référendum sur la sortie de l'UE.

      Supprimer
  20. La guerre.

    Le XXIème siècle verra la guerre se propager.

    Les démographes pensaient que nous serions 9 milliards d'habitants vers 2100. En fait, ce sera encore pire que ce qu'ils avaient prévu : 11 milliards d'habitants.

    La guerre.

    Nous ne pourrons pas échapper à la guerre.

    Jeudi 18 septembre 2014 :

    La Terre pourrait compter 11 milliards d'habitants à la fin du siècle.

    La Terre comptera probablement onze milliards d'habitants à la fin du siècle, deux milliards de plus que prévu jusqu'alors, selon une nouvelle projection de démographes et des Nations unies. L'étude montre clairement la poursuite de la croissance démographique principalement en Afrique.

    "Le consensus au cours des vingt dernières années était que la population mondiale, estimée actuellement à environ sept milliards, continuerait à croître pour atteindre neuf milliards à la fin du XXIe siècle avant de plafonner et probablement de décliner", relève Adrian Raftery, professeur de statistiques et de sociologie à l'Université de Washington à Seattle.

    Il est l'un des principaux co-auteurs de cette recherche publiée jeudi dans la version en ligne de la revue américaine "Sciences".

    "Nous avons conclu qu'il y avait 70% de probabilité que la population mondiale ne se stabilisera pas durant ce siècle", précise-t-il, ce qui montre selon lui que "l'évolution démographique demeure une question très importante".

    "Un accroissement de la population peut exacerber d'autres problèmes planétaires comme le changement climatique, la propagation de maladies infectieuses et la pauvreté", observe-t-il.

    http://www.romandie.com/news/La-Terre-pourrait-compter-11-mia-dhabitants-a-la-fin-du-siecle/518998.rom

    RépondreSupprimer
  21. Il est en effet intéressant de voir que Hollande est descendu plus vite et plus bas que tous les autres dans l'impopularité.
    On peut comparer encore plus, à savoir les situations difficiles qu'ont connus les présidents sous la Vème : http://www.blogactualite.org/2014/09/un-pouvoir-qui-senfonce.html

    RépondreSupprimer
  22. FH à 23% (avec 2,5% de marge d'erreur) : y'a pas à dire... Les français sont des sales veaux.

    http://www.bfmtv.com/politique/la-cote-de-popularite-de-francois-hollande-connait-une-legere-embellie-836623.html

    RépondreSupprimer
  23. "Une tribune des militants socialistes de la section de l'Ecole normale supérieure.
    [..]
    Luttes intergénérationnelles aussi: les jeunes sont toujours la variable d’ajustement d’une «protection sociale» dont ne profitent bien souvent que leurs aînés, les privilégiés des Trente Glorieuses qui, après s’être longtemps gavés, refusent aujourd’hui de partager et de se serrer –un peu– la ceinture.
    [...]
    Une simplification drastique de notre système de redistribution est aujourd’hui plus nécessaire que jamais, à l’heure de la croissance zéro et du sacrifice fiscal des classes moyennes.
    [...]
    "

    http://www.slate.fr/story/92539/zombies-elysee-gauche

    RépondreSupprimer
  24. ce blog n'affiche plus de nouveaux articles ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je tiens ma revue de presse sur twitter désormais. Je posterai ici quand j'aurai des trucs perso à dire. Mais pour l'instant, rien de neuf par rapport à ce que j'ai déjà pu écrire.

      Supprimer
    2. vous devriez le notifier quelque part en permanence sur le blog ...
      je dis ça ... je dis rien ...
      :)

      Supprimer
  25. Lundi 29 septembre 2014 :

    L’International Center for Monetary Banking (ICMB) a additionné trois dettes :
    dette publique + dette des ménages + dette des entreprises.

    Voici quelques-uns de ses résultats :

    1- Médaille d'or : Irlande.
    Dette publique + dettes des ménages + dette des entreprises = 442 % du PIB.

    2- Médaille d'argent : Portugal.
    Dette publique + dettes des ménages + dette des entreprises = 379 % du PIB.

    3- Médaille de bronze : Belgique : 350 % du PIB.

    4- Grèce : 304 % du PIB.

    5- Espagne : 300 % du PIB.

    6- Pays-Bas : 294 % du PIB.

    7- Italie : 258 % du PIB.

    8- France : 254 % du PIB.

    9- Etats-Unis : 250 % du PIB.

    10- Finlande : 242 % du PIB.

    11- Autriche : 235 % du PIB.

    12- Chine : 218 % du PIB.

    13- Allemagne : 193 % du PIB.

    http://cimb.ch/ICMB/Publications_files/Geneva16_2.pdf

    Une autre crise menacerait l'économie mondiale, selon un rapport d'experts.

    L'économie mondiale est confrontée à une "combinaison toxique" de dette élevée et de faible croissance qui jette les bases d'un processus de désendettement douloureux, voire d'une autre crise, dont l'épicentre pourrait se trouver cette fois dans les pays émergents, selon un rapport d'experts publié lundi.

    Contrairement à une idée répandue, l'économie mondiale est loin d'avoir pris le chemin du désendettement, a pointé le rapport de l'ICMB (International Center for Monetary and Banking Studies) sur l'économie mondiale.

    Depuis la crise financière, le ratio de dette global rapporté au PIB, en excluant le secteur financier, a continué de grimper pour atteindre de nouveaux sommets, ont pointé les auteurs de ce rapport. Selon leurs estimations, ce ratio a grimpé de 38% depuis le début de la crise financière, pour atteindre 212%.

    Les auteurs de l'étude, qui incluent notamment Luigi Buttiglione, directeur de la stratégie au sein de la société de fonds alternatifs Brevan Howard, et Philip Lane, professeur d'économie politique à Trinity College à Dublin, ont mis en garde contre le cercle vicieux de la dette dans un contexte de croissance nominale modeste et de faible inflation.

    La faible croissance économique rend en effet le processus de réduction de la dette plus difficile tandis que la dette, elle-même, exacerbe le ralentissement économique.

    Dans ce contexte, le taux d'intérêt d'équilibre est appelé à se maintenir à des niveaux historiquement bas alors même que la capacité à contracter des emprunts sera sous pression si le taux d'intérêt réel devait se stabiliser au dessus de ce niveau d'équilibre.

    Le niveau d'endettement est actuellement plus élevé dans les pays développés, où le ratio de dette par rapport au PIB a atteint 272%, que dans les économies émergentes, où il se situe à 151%.

    RépondreSupprimer
  26. T'as pas oublié le Japon BA ?

    RépondreSupprimer
  27. Le Japon est hors-concours.

    Lundi 13 octobre 2014 :

    Sur son blog, Jacques Attali écrit :

    « Quelque chose va se passer.

    Il faut vraiment se voiler la face, comme le font trop de dirigeants politiques, pour ne pas voir que quelque chose de majeur va se passer en Europe, dans les mois qui viennent : l’une ou l’autre des multiples épées de Damoclès suspendues au ciel de l’Histoire tombera sur nos têtes.

    Plus directement, la situation globale de l’Europe, qui s’enfonce dans la déflation, rend probable une faillite d’un des Etats européens, et non des moindres, devenu incapable de rembourser sa dette.

    Et la colère des Allemands, devant la dérive des autres, pourrait conduire ce pays à sortir, le premier, de la zone euro.
     
    Par ailleurs, la décision attendue de la cour européenne de justice, sur les mécanismes audacieux de solidarité monétaire créés par Mario Draghi, provoquerait, si elle les déclarait contraires aux traités européens, la démission du président de la BCE et un effondrement de l’euro.
     
    Plus spécifiquement, la France, dont le déficit budgétaire est désormais hors de contrôle et où les réformes tardent à venir, pourrait se trouver attaquée par les marchés et devenir à son tour insolvable.
     
    L’une au moins de ces menaces a de fortes chances de se matérialiser dans les dix-huit prochains mois.

    http://blogs.lexpress.fr/attali/2014/10/13/quelque-chose-va-se-passer/

    La zone euro est bâtie sur des gigantesques bulles de dettes publiques.

    Ces gigantesques bulles de dettes publiques vont bientôt éclater.

    1- Médaille d’or : Grèce. Dette publique de 314,801 milliards d’euros, soit 174,1% du PIB.
    2- Médaille d’argent : Italie. Dette publique de 2120,143 milliards d’euros, soit 135,6 % du PIB.
    3- Médaille de bronze : Portugal. Dette publique de 220,696 milliards d’euros, soit 132,9 % du PIB.
    4- Irlande : dette publique de 202,920 milliards d’euros, soit 123,7 % du PIB.
    5- Chypre : dette publique de 18,206 milliards d’euros, soit 112,2 % du PIB.
    6- Belgique : dette publique de 404,248 milliards d’euros, soit 105,1 % du PIB.
    7- Espagne : dette publique de 989,925 milliards d’euros, soit 96,8 % du PIB.
    8- France : dette publique de 2023,7 milliards d’euros, soit 95,1 % du PIB.

    RépondreSupprimer
  28. Quand on arrive à ce niveau de dette publique, on n'a plus que cinq solutions :

    1- La guerre : par exemple, on attaque des pays qui ont du pétrole et du gaz naturel pour leur voler. Malheureusement, ces pays sont surarmés, et ils seraient capables de nous vaincre, ces cons.

    2- L'inflation : malheureusement, les pays développés vieillissent. Les vieux sont de plus en plus nombreux, et donc les politiques suivies ont comme priorité la lutte contre l'inflation.

    Quant aux pays émergents, chez eux-aussi, l'inflation baisse.

    Chine : l'inflation ralentit à 1,6% en septembre.

    L'inflation en Chine a de nouveau nettement ralenti en septembre, à 1,6% sur un an, à son plus bas niveau depuis près de cinq ans, selon des chiffres officiels publiés mercredi 15 octobre, de nature à renforcer les craintes de tensions déflationnistes.

    http://www.romandie.com/news/Chine-linflation-ralentit-a-16-en-septembre/527339.rom

    3- L'Etat vole l'argent des épargnants. Exemple : Chypre. Malheureusement, ça ne résoud pas le problème. La dette publique de Chypre continue à exploser : elle atteint 112,2 % du PIB.

    4- La prière. On prie pour que Dieu vienne nous sauver. Malheureusement, il n'existe aucun dieu.

    5- Le défaut de paiement. Malheureusement, le défaut de paiement ruine les prêteurs, le défaut de paiement ruine les épargnants, le défaut de paiement ruine les actionnaires.

    Pronostic : on va avoir le 5.

    Dans les années qui viennent, de nombreux Etats vont se déclarer en défaut de paiement.

    Tant pis pour les prêteurs. Tant pis pour les épargnants. Tant pis pour les actionnaires.

    https://www.youtube.com/watch?v=8LaRGDYM_-M

    RépondreSupprimer
  29. Italie : en 2007, les banques privées italiennes détenaient 12 % du PIB en obligations de l'Etat italien. Fin 2013, les banques italiennes détenaient 28 % du PIB en obligations de l'Etat italien !

    Espagne : en 2007, les banques privées espagnoles détenaient 7 % du PIB en obligations de l'Etat espagnol. Fin 2013, les banques espagnoles détenaient 30 % du PIB en obligations de l'Etat espagnol !

    Regardez bien les graphiques 3a et 3b :

    http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=74349

    Ces graphiques montrent une accélération des achats d'obligations d'Etat à partir de décembre 2011, c'est-à-dire à partir du moment où la BCE a prêté 1019 milliards d'euros aux banques européennes.

    En clair : les banques italiennes ont utilisé les prêts de la BCE pour acheter des obligations de l'Etat italien. Elles en sont gavées.

    Les banques espagnoles ont utilisé les prêts de la BCE pour acheter des obligations de l'Etat espagnol. Elles en sont gavées.

    Normal : plus personne au monde ne veut acheter ces obligations d'Etat pourries.

    MAIS MAINTENANT ?

    Maintenant, les banques espagnoles sont dramatiquement sous-capitalisées. Maintenant, les banques espagnoles n'ont plus d'argent. Jeudi 16 octobre, elles ont été incapables d'acheter toutes les obligations émises par l'Etat espagnol.

    L'Espagne rate un emprunt obligataire.

    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/10/16/97002-20141016FILWWW00137-l-espagne-rate-un-emprunt-obligataire.php

    Directement ou indirectement, il ne reste plus que la BCE pour acheter les obligations de l'Etat espagnol, les obligations de l'Etat italien, les obligations de l'Etat grec, etc.

    Directement ou indirectement, il ne reste plus que la BCE pour empêcher la faillite généralisée de la zone euro.

    RépondreSupprimer
  30. Bon Disco, tes derniers tweets ça commence à franchement me dégouter. les juifs, les pédés... J'avais plutôt de la sympathie pour votre blog, mais là ça fout franchement la gerbe. Dommage parce que sur plein de point ce que vous dites est passionnant et très bien documenté (déPIBIfication, conflit de générations, peak everything), mais sur la théorie du genre par exemple, vous n'y connaissez tout simplement rien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas à nous informer sur ton opinion parce que en l'état ce genre de commentaire n'a aucun intérêt.

      Supprimer
  31. Salut,

    Ton trip Raoul 2020 commence à ne plus être qu'un fantasme : http://www.lexpress.fr/region/l-auvergne-la-californie-francaise_1610794.html

    Le début de la révolution ?

    Même France Info évoque, à mots couverts, le white flight en région parisienne : 200k départs par an !

    RépondreSupprimer
  32. Une petite pépite à ne pas rater chez les moutons enragés : un extrait du journal TV d'Yves Mourisi ou l'on parle.... du groupe Bilderberg ! A regarder jusqu'au bout avec la question posée : est-il là pour faire beau ou gouverne-t-il réellement le monde ?
    Dominique Bromberger CONSPIRATIONNISTE ! :)

    RépondreSupprimer
  33. Lisez cet article hilarant :

    François Hollande a apporté lundi son soutien à l'artiste américain Paul McCarthy, dont une sculpture gonflable controversée a été mise à bas le week-end dernier sur la place Vendôme à Paris. Le président français a déclaré qu'il fallait "toujours respecter les artistes".

    "La France sera toujours aux côtés des artistes, comme je suis aux côtés de Paul McCarthy qui a été finalement souillé dans son oeuvre, quel que soit le regard que l'on pouvait porter sur elle. Nous devons toujours respecter les artistes", a déclaré M. Hollande.

    http://www.romandie.com/news/LElysee-apporte-son-soutien-a-lartiste-americain-Paul/529182.rom

    J'éclate de rire !

    « Je suis aux côtés de Paul McCarthy qui a été finalement souillé dans son oeuvre »

    Ecroulé de rire !

    Regardez bien les « oeuvres » de Paul McCarthy :

    http://www.les-crises.fr/godemiche-vendome/

    RépondreSupprimer
  34. Pour empêcher un effondrement bancaire généralisé, les européistes ont créé une coquille vide : le Fonds de résolution.

    Pour remplir ce Fonds de résolution, les banques européennes devront y verser 55 milliards d'euros.

    Qui va payer ces 55 milliards d'euros ?

    Réponse :

    Fonds de résolution : la France paiera un lourd tribut.

    La Commission européenne a présenté mardi un texte très attendu : la méthode pour calculer la contribution de chaque banque européenne au fonds de résolution unique, qui sera progressivement doté de 55 milliards d’euros, et qui doit permettre à l’avenir de faire face à toute défaillance bancaire sans faire payer le contribuable. Elle a refusé de décliner cette facture pays par pays ou banque par banque mais, in fine, les deux Etats appelés à le plus contribuer seront forcément la France et l’Allemagne.

    Globalement, les grandes banques qui passent sous la supervision de la BCE, et dont font partie la quasi-totalité des acteurs français, paieront l’essentiel de la facture. Alors qu’elles représentent 85 % des actifs bancaires, ces établissements régleront 90 % de la facture.

    http://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/0203878284099-fonds-de-resolution-la-france-paiera-un-lourd-tribut-1056051.php

    La construction européenne, c'est un mécanisme perdant-perdant.

    La construction européenne, c'est un mécanisme qui appauvrit tout le monde.

    La construction européenne, c'est des banques surendettées, qui se surendettent encore plus pour aider des banques en faillite qui ne rembourseront jamais leurs dettes.

    La construction européenne, c'est un suicide collectif.

    RépondreSupprimer
  35. Depuis des années, la BCE prête des centaines de milliards d'euros aux banques européennes. Avec cet argent, les banques achètent des obligations émises par leur Etat.

    Les banques italiennes achètent des obligations de l'Etat italien. Les banques espagnoles achètent des obligations de l'Etat espagnol. Les banques portugaises achètent des obligations de l'Etat portugais. Etc.

    Regardez bien les graphiques 3A et 3b :

    http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=74349

    En clair : il ne reste plus que la BCE pour empêcher l'effondrement généralisé des Etats européens.
    Malheureusement, cette gigantesque bulle de dette publique continue à gonfler.
    Malheureusement, cette gigantesque bulle de dette publique ne peut pas gonfler jusqu'au ciel.
    Il arrive toujours un moment où une bulle finit par faire …
    … plop !
    La Grèce, l’Italie, le Portugal, l’Irlande, Chypre, la Belgique, l’Espagne, la France, le Royaume-Uni sont en faillite.

    Jeudi 23 octobre 2014 :

    La dette publique en hausse à 92,7% du PIB dans la zone euro.

    1- Médaille d’or : Grèce. Dette publique de 317,499 milliards d’euros.

    2- Médaille d’argent : Italie. Dette publique de 2168,855 milliards d’euros.

    3- Médaille de bronze : Portugal. Dette publique de 224,129 milliards d’euros.

    4- Irlande : dette publique de 209,702 milliards d’euros.

    5- Chypre : dette publique de 19,365 milliards d’euros.

    6- Belgique : dette publique de 433,274 milliards d’euros.

    7- Espagne : dette publique de 1012,606 milliards d’euros.

    8- France : dette publique de 2023,668 milliards d’euros.

    9- Royaume-Uni : dette publique de 1552,344 milliards de livres sterling.

    http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/2-23102014-AP/FR/2-23102014-AP-FR.PDF

    RépondreSupprimer
  36. Nous sommes dimanche après-midi !

    Et qu'est-ce qu'on regarde à la télévision le dimanche après-midi ?

    A la télévision, on regarde les stress-tests des banques européennes !

    C'est trop mignon, les stress-tests des banques européennes !

    On regarde « L'école des fans » !

    C'est un programme télévisé trop mignon !

    Une douzaine de petits enfants chantent une oeuvre de leur chanteur préféré, un enfant après l'autre. Quand un enfant a fini sa chansonnette, les autres doivent lui donner une note, de 0 à 10 !

    A la fin de « L'école des fans », aucun enfant n'a gagné, aucun enfant n'a perdu, tous repartent avec plein de cadeaux, c'est trop mignon !

    Hé bé les stress-tests des banques européennes, c'est pareil !

    81 % des banques européennes seraient suffisamment capitalisées pour résister au prochain krach !

    100 % des banques françaises seraient suffisamment capitalisées pour résister au prochain krach !

    Toutes les banques françaises ont gagné, avec la note maximale, 10 sur 10 !

    Les banques françaises repartent avec plein de cadeaux, des posters de Dorothée, des disques de Chantal Goya, tout ça !

    Regardez bien notre émission télévisée « Les stress-tests des banques européennes » :

    http://www.dailymotion.com/video/x2ztk7_l-ecole-des-fans-1982_music

    RépondreSupprimer
  37. http://www.alterinfo.net/notes/Selon-Valery-Giscard-d-Estaing-la-France-sera-bientot-dans-la-situation-de-la-Grece_b7113217.html

    RépondreSupprimer
  38. Quand une représentante des merdias
    (pulvar avec son oreillette)
    ce fait démonter la tête par tapie

    http://www.youtube.com/watch?v=qF5WDNHuBhE

    je dois dire qu'a la fin j'ai joui

    RépondreSupprimer
  39. Pas un seul fil depuis debut septembre, ce blog est mort ... que se passe t il ?
    Tweeter ? c'est pas bien, et j'utilise pas, et on ne peut pas mettre de commentaires en plus...
    Dommage.

    RépondreSupprimer
  40. A ne pas rater chez le contrarien, une video qui fait froid dans le dos :
    https://www.youtube.com/watch?v=wWF7R2vs3qM
    L'eugénisme sans se cacher !

    RépondreSupprimer
  41. Bon, on ne saura jamais ce qu'a donné le potager alors...

    RépondreSupprimer
  42. Sarkozy : « A l'UMP, tous des cons. »

    Nicolas Sarkozy parle de son successeur à l'Élysée :

    . En 2017, "ce sera Hollande. Ceux qui pensent qu'un autre a sa chance n'ont rien compris au fonctionnement des institutions" (avril 2014).
    . Relations franco-allemandes ? "Hollande n'est qu'un amateur."
    . Photos estivales au fort de Brégançon : "C'est les Bidochon en vacances."
    . "La seule chose que Hollande sait faire, c'est prendre les ministres dans sa main et les tuer" (janvier 2014).
    . "Il est mal fagoté, il mange des frites. Quand on fait un métier public, il faut faire attention" (avril 2014).
    . Après les photos en casque : "Hollande, c'est le président ridicule."

    Valérie Trierweiler
    . "Je l'ai toujours trouvée sotte et prétentieuse" (janvier 2014).
    . "Ce n'était pas une très bonne journaliste politique et pas une très bonne journaliste culturelle non plus" (janvier 2014).

    Manuel Valls
    . "Valls candidat ? N'importe quoi... À la limite, Taubira aurait plus de chances que lui à gauche" (janvier 2014).
    . "Il devrait porter des lunettes, il a le regard fuyant, il fait un peu illuminé" (avril 2014).
    . Comme ministre de l'Intérieur, "il y a une différence fondamentale entre lui et moi : il n'a aucun résultat".

    Le parti qu'il veut conquérir
    . "À l'UMP, tous des cons."

    http://www.lepoint.fr/politique/sarkozy-a-l-ump-tous-des-cons-04-11-2014-1878745_20.php

    RépondreSupprimer
  43. Monsieur Discotonio
    le 4 septembre vous écriviez à propos de la popularité d'Edam 1er, notre bien aimé Conducator :
    "Pour ma part je prends le pari que ce 13% est un point bas.". Vous venez de perdre votre pari puisqu'aujourd'hui, 6 novembre les "merdias" nous apprennent qu'Hollandouille est à 12 % de popularité
    http://www.lesechos.fr/politique-societe/politique/0203918201497-hollande-et-valls-au-plus-bas-dans-les-sondages-1061595.php

    Notre petit Caudillo catalan bien aimé qui serre les mâchoires si fortement à la façon de Mussolini devra serrer encore plus fort ses mâchoires (ou ses fesses) car il chute aussi fortement (22 % d'opinions favorables)...

    RépondreSupprimer
  44. pareil .... pari perdu disco

    RépondreSupprimer
  45. La vidéo qui démasque Jean-Claude Juncker le menteur :

    Jean-Claude Juncker a dirigé le Luxembourg de janvier 1995 à décembre 2013.

    Aujourd'hui, le plus grand scandale de l'année 2014 a révélé que le Luxembourg a passé des accords fiscaux secrets.

    Ces accords fiscaux secrets ont fait perdre des milliards d'euros de rentrées fiscales à la France, à l'Allemagne, etc.

    Or, qu'avons-nous vu le mardi 21 octobre 2008 sur France 2 ?

    Nous avons vu ce menteur de Jean-Claude Juncker jouer la comédie devant des millions de télespectateurs.

    Il faut voir et revoir cette vidéo durant laquelle Jean-Claude Juncker ment, joue la comédie, donne des leçons de morale, fait semblant d'être scandalisé par le reportage du journaliste et par les questions de David Pujadas :

    « Je récuse la façon caricaturale dont vous présentez avec la condescendance bien franco-française la réalité luxembourgeoise. Votre reportage fut strictement ridicule. (…) Je ne me sens pas accusé par des reportages superficiels d’un journalisme primaire qui ne fait pas honneur à votre chaîne ».

    Jean-Claude Juncker n'est qu'un menteur et un comédien.

    Regardez bien cette vidéo à partir de 6 minutes 30 :

    http://www.marianne.net/Juncker-pique-sa-crise-au-JT-de-France-2_a92501.html

    RépondreSupprimer
  46. Est-ce que quelqu'un a des nouvelles de Jean-Claude Juncker ?

    Jean-Claude Juncker a disparu.

    Il n'accorde plus aucune interview, il fuit les journalistes, il évite toutes les caméras de télévision, il annule au dernier moment sa participation aux Journées de Bruxelles, etc. Bref, il se cache.

    Et, toujours aussi courageux, il laisse son porte-parole Margaritis Schinas affronter les questions des journalistes sur le scandale Luxleaks.

    Résultat : son porte-parole ne sait pas quoi répondre.

    Son porte-parole ne fait que répéter comme un robot : « M. Juncker est le président de la Commission européenne. Ceux qui doivent fournir les réponses, toutes les réponses, ce sont les autorités luxembourgeoises. »

    Jusqu'à quand Jean-Claude Juncker refusera de s'expliquer sur le scandale Luxleaks ?

    Jusqu'à quand Jean-Claude Juncker se cachera ?

    Lisez cet article :

    Luxleaks : le porte-parole de Juncker refuse d’évoquer son rôle en tant que Premier Ministre du Luxembourg.

    http://www.lesoir.be/700706/article/actualite/fil-info/fil-info-economie/2014-11-06/luxleaks-porte-parole-juncker-refuse-d-evoquer-son-role-en-tant-q

    RépondreSupprimer
  47. Une forte odeur de pourriture généralisée.

    En France, ça pue.

    C'était quand, la dernière fois où les élites françaises se sont effondrées ?

    C'était quand, la dernière fois où les élites françaises se sont déshonorées ?

    C'était quand, la dernière fois où les élites françaises se sont discréditées ?

    Réponse :

    La dernière fois, c'était en 1940.

    Et la Troisième République en est morte.

    Aujourd'hui, c'est la Cinquième République qui agonise.

    Le scandale de la semaine :

    Euh, non …

    Le scandale du jour :

    Déclarations de patrimoine : trois parlementaires UMP dans le viseur de la justice.

    La Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a annoncé jeudi 13 novembre avoir saisi le parquet concernant trois parlementaires UMP dont les déclarations de patrimoine ont omis des "avoirs détenus à l'étranger".

    Il s'agit des députés Bernard Brochand (Alpes-Maritimes) et Lucien Degauchy (Oise), ainsi que du sénateur Bruno Sido (Haute-Marne).

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.