samedi 15 novembre 2014

Faire son bois de chauffage

Ces derniers temps, je m'occupe pas mal de faire du bois le week-end, chez le grand-père de ma femme, qui a un bois à l'arrière de son terrain à la campagne. Je fais du gros jusqu'au petit bois.

Le citadin que je suis, chauffé au grille pain nucléaire, apprend ainsi comment on manie la hache, la tronçonneuse, et comment on gère tout ça (débitage, séchage, "fendage", brulage...).

Mais comme on ne se refait pas, j'essaie de voir ce que ça rapporte et de comprendre l'économie du bousin.

D'abord, le prix : 65€ la stère.

A la grosse louche (reprenez moi si je me trompe), avec 2 arbres type bouleau de 20 ans (10m de haut, 25cm de diamètre), en récupérant tout, jusqu'au petit bois, on doit pouvoir faire une stère.

Pour 10 stères, Il faut donc couper 20 arbres par an. Chaque arbre mettant 20 ans à pousser, et occupant disons 20m², il faut donc 20 x 20 x 20 = 8000m² de bois pour fournir durablement le bois de chauffe. Quasiment un hectare.

Pour couper et débiter 20 bouleaux (ou équivalent), à raison d'un arbre par jour (abattage, gros élagage de la grume principale, découpe de la grume, fendage, transport, petit et moyen bois), c'est 4 semaines de travail. Pour l'équivalent de 650€. En comptant les frais de matériel, et l'impôt foncier sur le bois, j'imagine qu'on gagne plutôt 500€.

Il faut de plus gérer le séchage, vu qu'on ne brule pas le bois coupé immédiatement. Il y a donc un an de décalage entre le bois coupé et le bois brulé. Là encore, il faut l'espace, un abri couvert. C'est un investissement supplémentaire.

C'est donc un travail très physique, payé grosso modo, un demi smic (sachant que fendre le bois, il faut généralement le faire même avec le bois livré). Sans compter le risque de se blesser. En revanche, avantage intéressant d'avoir un bois : châtaignes, cèpes, etc etc... Voire chasse... Et couplé à un potager, ça alimentera ce dernier en tuteurs, compost, BRF, cendres de bois...

En tous cas, ça remplace avantageusement l'abonnement à la salle de gym. Ça fait une bonne activité. Et surement que l'effondrement économique suivant son cours, la rentabilité de l'exercice augmentera progressivement.

Sinon, même sans se lancer dans l'exploitation industrielle, penser à récupérer tout le bois de son terrain, ce n'est pas négligeable. Le moindre petit rondin, c'est vite 5 centimes d'euro...

24 commentaires:

  1. C'est bien beau comme conseil mais déjà faut il avoir une forêt privé à disposition ce qui n'est le cas de quasiment personne . Et en plus celle où tu prend ton bois n'est même pas la tienne mais à celle du grand père de ta femme donc quand il va mourir dans quelques temps et que tu n'aura plus son terrain, tu sera bien content d'avoir un grille pain nucléaire à la maison pour pas avoir les couilles bleus dans ton salon l'hiver . J'aime bien les gens qui parle de gratuité en se servant chez les autres c'est un concept qui m'a toujours fait marrer .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je coupe le bois pour le grand-père qui ne peut plus le faire. Tu sais, solidarité familiale, générationnelle, toussa toussa...

      Moi je continue d'être chauffé dans mon appart au grille pains nucléaire.

      Mais je continue de caresser l'idée de m'installer à la cambrousse...

      Supprimer
    2. Disco, premièrement, heureux de retrouver quelques lignes de ta part.

      Pour ton appart au grille pain, si c'est le tien au pire remplace avec des plus modernes, c'est moins gourmand et plus confort.

      Pour ton expat en cambrousse, je serais toi, j'activerait la démarche...

      Supprimer
    3. Et on applaudi bien fort pour un message constructif, très en rapport avec le billet, pas du tout à côté de la plaque, et plein d'amour <3
      Sinon merci pour l'analyse, c'est intéressant!

      Supprimer
  2. Je pense que pour que ce soit rentable il faut surtout isoler à mort sa maison et trouver des astuces de chauffage.
    Par exemple : chauffer uniquement si c'est nécessaire. Le reste du temps, des collants et autres vêtements réchauffants suffisent. Chaque degré gagné, c'est autant de bois à couper en moins.
    Ensuite on peut se bricoler qq chose du genre les panneaux aérosolaires DIY :
    http://www.apper-solaire.org/Pages/Experiences/Isabel%20Guy%2049/La%20SAGA%20de%20mes%20capteurs%20solaires%20a%20AIR/index.html
    http://solar.freeonplate.com/fr/panneau_solaire.htm

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr. Quand tu sais combien tu en as sué sur chaque buche, tu hésites à les crâmer pour rien...

      Supprimer
  3. Bonjour Disco,

    Pour le bois, je pratique tous les ans, et voici ce que m'inspire votre expérience:

    Il est difficile de dire combien d'arbres il faut pour une stère car ça dépend évidement de la taille de chaque arbre. Le bouleau ça pousse pas vite. Il est donc assez rare qu'un seul arbre vous donne une quantité de bois importante.
    De plus, le bouleau c'est assez moyen comme bois de chauffage. En général, on utilise plutôt du hêtre et un peu de sapin (genre épicéa) pour faire du petit bois qui va juste servir à allumer le feu (le sapin brûle très vite et fait donc une excellente amorce en plus du papier journal).

    Ensuite, si vous voulez exploiter votre propre bout de forêt, il va falloir penser à replanter les arbres que vous coupez, sinon ça va vite se "tarir". Vous avez pensé à cet aspect?

    D'une manière générale, le chauffage au bois nécessite pas mal de travail. Et ça peu être très physique surtout si vous partez de très grosses billes de plus d'un mètre de circonférence. Là, il faut y aller à la tronçonneuse, puis à la masse + coins, après à la scie à bande et enfin à la hache.
    De plus il faut commencer ça vers mai/juin, sinon ça n'a pas le temps de sécher avant l'automne.

    Actuellement, n'ayant plus 20 ans, j'achète le bois prêt à être fendu. En général, dans mon coin, c'est essentiellement du hêtre et du chêne. J'ai juste à le couper à la hache, à le sécher et à l'entasser. Avec le jardin, ça maintien en forme et occupe mes congés ;)

    RépondreSupprimer
  4. le petit bois ne peut être inclu dans une stere. Que des grosses buches

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour, oui c'est du sport (sain). Pour la rentabilité, il faut voir également le type de bois (sapin pour une chaleur immédiate, chêne/hêtre pour de la grosse chaleur qui dure...), le séchage est très très important, pour le rendement mais pour l'encrassage de la cheminée.
    A ce propos, le style de foyer est très important, ouvert/fermé.... chaudière....
    De toutes façons, en s'en donnant la peine, c'est de suite plus rentable de payer la peau du cul du bois de chauffe qui n'est forcément pas de super qualité !!

    RépondreSupprimer
  6. C'est bien connu, le bois chauffe deux fois : A la coupe, et à la flambée.

    Précision: stère est masculin

    RépondreSupprimer
  7. c'est plus rentable de ce chauffer en vivant avec sa vache dans un penty de 20m² dans un pays ou la température extérieure ne descend pas en dessous de +10° 11 mois sur 12.

    Autre solution faire du gaz naturelle avantage les bactéries fond le boulot pour toi en théorie chauffage, cuisson, générateur, véhicule.

    les manouches sont bien plus doué raccordement au réseau gratuit.

    l'effondrement économique dans un pays qui compte 65millions d'habitant selon l'insee, c'est comme sortir une barre de chocolat devant un ourse.

    RépondreSupprimer
  8. Pour améliorer l'efficacité de la coupe du bois :
    - une bonne tronce avec la lime et le savoir faire pour aiguiser la chaine
    - une bonne hache à fendre
    - un chevalet prévu pour entasser au moins 5 ou 6 troncs et les scier tous en 4 ou 5 en une fois sur une longueur de 35 cm (en fonction de votre équipement)
    - un billot à fendre avec un pneu fixé dessus (moi g fait avec des vis). Le pneu permet de faire tenir debout ensemble de 4 à 8 sections de tronc d'environ 35 cm de long et les fendre dans qu'ils tombent.
    Il y a pas mal d'exemples différents à voir sur youtube pour ceux que ça intéresse.

    RépondreSupprimer
  9. Je fais mon bois de chauffage tous les hivers (je suis au Canada). Trois stères et demi si je me fie à wiki correspondent à 1 corde de bois. Je fais 10 cordes par année (donc 35 stères) et je peux te dire que ton estimation de 4 semaines pour 10 stères n'est pas réaliste. 10 stères (donc 2,5 cordes pour moi) prennent environ deux-trois jours de travail pour moi. C'est sûr que j'ai une bonne grosse scie husqvarna 62 cc, très puissante, un bon tracteur et je ne fend pas mon bois à la hache mais à la fendeuse hydraulique. Trois jours pour 10 stères à 65 euros c'est plus que le smic. Pour ce qui est du séchage il n'y a aucun besoin d'abris particulier, le bois est empilé en "corde" puis il suffit de mettre sur le dessus uniquement une protection contre la pluie. L'important c'est que l'air passe et assèche bien le bois. Aucune construction n'est nécessaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai une maison de 2000 plutôt bien isolé (130m²) dans le sud de la France, je n'ai jamais utilisé plus de 10 stères et une année 5 stères.

      Supprimer
    2. Bonjour anonyme
      D'une part, comme je le disais dans mon intervention, je suis au Canada où malheureusement il fait pas mal plus froid que dans le sud de la France. Ce matin je regarde dehors et il y a tout plein de belle neige blanche et un vent froid qui souffle. D'autre part ce n'était pas tant la quantité de bois consommé qui me faisait tiquer mais le temps requis pour faire 10 stères de bois. Quatre semaines pour faire 10 stères c'est beaucoup trop.

      Supprimer
    3. Ok, je ne t'avais pas lu attentivement.

      Je n'ai eu que l'occasion de recouper du 2m en 50cm avec une tronçonneuse electrique, ça m'avait bien plus, ça donne un sentiment de puissance, un peu comme la conduite d'une moto qui a un peu des watts. Pas vraiment un travail subit de smicards ... sauf pour 35 stères, rien que le transport, on doit trouver le temps long.

      Supprimer
  10. Si on veut se débarrasser d'une forêt je comprend l'intérêt d'abattre les arbres, sinon une gestion
    plus durable est préférable. Les feuilles de certains arbres sont un bon fourrage pour les animaux domestiques On peut couper pendant l'été des branches grosses ou fines faires manger la verdure par les animaux et au début de l'hiver rentrer tout le bois. Il faut ensuite construire des piles de bois , mais aucune protection n'est nécessaire. au bout de quelques années on peut même sortir de sous les branches un "excellant terreau pour les semis".

    RépondreSupprimer
  11. pour faire suite à 20h32
    Une fois séchée, la bouse, aussi nommée « bois de vache », peut être utilisée comme combustible.."Bien sur sans l'odeur."
    Pour moi faut pas compté sur 8000M2 mais bien sur 16.000 (pouvoir calorifique moyen si le nombre de stère est exact). Dans les deux cas le fendeur hydraulique et indispensable rajoute 2000€.
    Bon courage et heureux que le blog reparte.

    RépondreSupprimer
  12. Couper du bois c'est excellent puisque ce matériau est un "puit de carbone" (il fixe le C du CO²), à condition bien sûr de gérer les forêts et d'en replanter toujours plus qu'on arrache (1 arbre arraché, 4 replantés dans l'idéal).
    Maintenant le côté un peu dommage, c'est que ce bois qui a mis 20 ans à pousser soit coupé pour brûler pendant 2 heures dans une cheminée. Alors que le bois peut avoir plusieurs vies pendant de longues années (bois-construction, puis bois-outillage) avant de finir en bois-énergie.
    Et côté chauffage il faudrait prendre le problème à la base, où côté isolation et qualité de construction en France on a depuis des décennies une politique désastreuse, et où l'on fait bande à part alors que certaines pays du Nord ont une expérience énorme dans l'isolation thermique. Le bois massif est d'ailleurs 14 fois moins conducteur de chaleur que le béton, d'où son emploi fréquent dans les pays nordiques. Avec une double paroi et un isolant au milieu, on rentre dans la maison passive.
    Et pour finir sur les isolants, savez-vous que, outre la paille, l'herbe (!) elle même, avec une transformation adaptée, est un excellent isolant. Et avec l'herbe qui pousse pendant une an sur 1 hectare, on pourrait isoler 7 maisons individuelles...

    RépondreSupprimer
  13. Félicitations mais pourquoi "une" stère ? Le masculin va si bien au mètre cube de bois ;-)

    RépondreSupprimer
  14. Bonsoir à tous, je viens partager mon "expérience" du bois avec vous.. d'abord je suis une "nana" pas du tout type bucheronne (1m73 pour 60 kg, j'ai 43 ans), je fais du bois depuis 7 ans et depuis 3 ans nous chauffons notre maison (230 m² sur 2 niveau, maison en pierres avec isolation 100 mm laine de roche pour les murs et 250 pour le plafond, épaisseur des murs 700 mm quand même) avec un poêle à bois.
    Donc ma 1ère remarque serait de vous dire que le choix de votre poêle ou chaudière à bois à grande importance !! Je précise que mon activité se déroule à la maison devant mon ordi donc mini de 22° C requis. Nous habitons une zone de moyenne montagne - 15° C.
    Nous avons opté après 2 années pour un poêle à bois type Atelier, chargement par le dessus il prend des buches de 80 cm que nous mettons droite. La conso annuelle représente en mesure locale environ 6 à 8 moules (1 moule = 2.5 stères donc maxi 20 stères), le coup à l'achat serait de 720 à 960 €.
    Ici l’hiver c'est au mini 6 mois au maxi 9 mois.
    L'avantage de notre région c'est les coupes de bois municipales coût 15 € exploitables sur 2 ans rendement entre 15 à 20 moules (37.5 à 50 stères) bois principalement chêne, acacias et charmille.
    Les coupes sont règlementées du 1er novembre au 30 avril, soit 5 mois (vous pouvez pour cause de mauvais temps, de fêtes ou de vacances enlever 1 mois). Nous allons au bois en moyenne 5 h par semaine. Donc 4 semaines par mois sur 4 mois soit 80 heures (au coût du smic environ 720 €).
    Nos investissements : 1 tracteur, 1 remorques, 3 tronçonneuses (1 mon mari 70 cm, 2 pour moi), 1 merlin, des coins 1 770 € à diviser par 7 (le nbre d'année) : 252.86 €
    Estimons l'essence, l'huile de chaine, les lames, les lamiers, les gants, bâches et autre protection à environ 100 € l'année.
    Je récapitule : coupe de bois 15 € + temps de travail 720 € + amortissement matos 252.86 + consommables 100 € = 1 087.86 €
    Autrefois nous nous chauffions au fuel, 3 000 L par ans... dernière facture à 0.88/L = 2 640 €
    Ce qui nous permet de super vacances, pour un peu de sueur de de gym gratuite.
    Il nous reste à investir une fendeuse l'année prochaine coût 800 €.
    Nous faisons en général 2 coupes par ans pou avoir de l'avance.
    Concernant la régénération de la forêt nous sommes sur une exploitation municipale les "anciens" qui font le bois en même temps que nous et qui pratique en moyenne depuis 50 ans disent qu'ils font les coupes actuelles pour la 2ème fois de leur vie... donc gestion durable est en place. Je précise les coupes municipales sont soumises à contrôle par l'ONF et les reproducteurs ne sont pas abattus.
    Actuellement nous avons environ 5 à 6 ans d'avance (environ 100 moules 250 stères), nous pourrions vendre du bois. Juste la moitie 50 moules ici à 120 € soit un capital de 6 000 €.
    Voilà, à vous lire...
    Echo352

    RépondreSupprimer
  15. Merci pour ces commentaires. Surtout le dernier, très chiffré. C'est bien ce que je pensais. C super rentable.

    RépondreSupprimer
  16. On dirait du massacre ! Enfin, c’est l’image que ça me donne, mais si ça sert à réchauffer, pourquoi pas

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour,
    Je faisais le bois avant avec mon père. Ramassage, fente, taille des jeunes pousse pour plus tard. Ce qui était bien outre le travail au grand air, c'était le repas au bois (patates du jardin sous la braise avec grillades ou gambas au feu de bois). Depuis il a une fendeuse avec son petit tracteur et j'habite plus trop près.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.