samedi 24 janvier 2015

Guilluy et la prolophobie

Guilluy et la prolophobie
La lime, Fboizard, 24/01/2015 (en Français texte en français )
→ lien
Le racisme social fait partie du modèle de pensée dominante. L'idée qu'il faut rééduquer les masses et les remettre dans le droit chemin est très répandue dans la classe politique. Les catégories populaires sont perçues comme l'obstacle qui empêche la mondialisation d'avancer. On considère qu'elles votent mal, qu'elles s'égarent dans la religion surtout quand il s'agit d'islam et que seule une bonne éducation des masses réglera la situation. C'est bien évidemment faux, les années qui viennent de passer nous l'ont prouvé. Cette "France des invisibles", ce sont les catégories populaires, un véritable caillou dans la chaussure des politiques. Et c'est 60 % de la population. Gaël Brustier et JeanPhilippe Huelin n'hésitent pas à parler de "prolophobie" du politique, j'aime bien ce terme qui est très juste.

Perso, je suis pas d'accord pour faire un grand sac marqué "prolo" et y mettre dedans tous les banlieusards, ruraux et habitants du périurbain.

Le rural et le périurbain, je me le tape pas mal en ce moment.

Et il y a prolo et prolo.

Il y a le cas social totalement assisté, qu'il soit une chance-pour-la-France ou un jacky de campagne. Et c'est généralement celui-là que la haute adore. Surtout parce qu'il vote bien, et qu'il vote PS pour continuer de palper.

Et il y a le prolo qui en chie 40h par semaine pour un SMIC ou à peine plus, souvent à se coltiner le concret qui alimente en pouvoir d'achat réel tous les brasseurs de vent de l'élite. Et qui vote mal. Pour des questions évidentes de dignité, de responsabilité, c'est vers celui-là que va ma préférence personnellement. Naturellement il va sans dire que c'est celui-là que les traitres intégraux de l'élite détestent.

1 commentaire:

  1. plus je viellis et plus je pense comme cette classe dominante , le peuple a la matraque , au corned beef, et a secret story . ils auraient l'occase de regarder des trucs sur arte ils le font pas , ils pourraient etre solidaire avec les mecs qui perdent leurs emplois, ex:(abattoir en bretagne) ils le font pas, ils pourraient demander que la france aide les mecs qui creve de faim ils le font pas, ils pourraient voter la revolution ...ils le font pas ..rien a tirer de cette masse répugnante

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.