jeudi 15 janvier 2015

L'immigration, politique humaniste, un argument qui ne tient pas (suite)

Mon post précédent était un peu rapide, et j'aimerais apporter quelques précisions.

J'y dis qu' "avec l'argent dépensé pour un cassos importé chez nous, on pourrait aider des centaines de gens chez eux."

Je vous mets à la fin de ce post deux excellents vidéos. A la fin de celle de Rosling, on y voit le cas d'un paysan africain qui vit dans la misère du fait de ne pouvoir accéder facilement à la ville (rappel : 20km = 4h de marche) pour y vendre ses récoltes. Le seul accès à un vélo le fait passer dans une dimension économique toute autre.

Un cassos importé chez nous coûte au bas mot 20 000€ par an (logement gratuit, argent directement versé, santé gratuite, coût de toute l'infrastructure, etc etc...). Avec ces 20 000€ on pourrait distribuer (moyennant participation pour responsabiliser) 200 vélos.

Au lieu de ça, on a délibérément ramené l'Irak, la Libye et la Syrie à l'âge de pierre.

De plus, l'immigration incontrôlée qui nous ruine chez nous et met nos budgets à l'agonie, empêche toute politique d'aide au développement pour l'immense majorité des miséreux qui restent chez eux.

Imaginez juste un exemple. Et que l'on refuse 10 000 personnes une année. Avec le coût qu'ils auraient induit, on peut distribuer 10 millions de vélos en Afrique en 5 ans ! Où se situe la politique humaniste visant à développer les pays pauvres à votre avis ?

Hans Rosling Statistic of future


Immigration, World Poverty and rubber balls

6 commentaires:

  1. C'est un raisonnement simple, accessible à tout le monde.
    La grande question c'est : pourquoi ils ne le font pas déjà.
    Et si tu comprends pourquoi, alors tu comprends pourquoi ils ne le FERONT pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 10% du pays travaille déja pour le social,les mutuelles etc...voila pourquoi ça va continuer

      Supprimer
  2. Tonio, ne penses tu pas, que comme par le passé, nous n'avons aucun intérêts à ce que tout ces pays envoie de développement depuis toujours, ne se développent ?

    Il est plus commode d'y mettre des sanguinaires comme chef, grassement soudoyés, et qui nous laisse continuer à piller leurs terres.

    Cadeau bonus, avec les déstabilisations que nous provoquons, une bonne immigration permettant de faire taire les sans dents occidentaux trop heureux d'avoir encore un emploi quel que soit l'amputation du salaire par la baisse directe de celui ci ou de l'inflation qui n'existe pas mais que je resens tout de même quand je me chauffe ou que je me nourris

    RépondreSupprimer
  3. Je ne peux plus te prendre au sérieux le Nain, avec tes histoires de voter UMP, ceux-là même qui nous ont mis dans la mrd. Tu penses que ton ponzi immigrationniste il est né avec le PS? Tu t'es complètement décrédibilisé avec ton texte d'hier sur le fait que tu prends ta carte UMP.

    RépondreSupprimer
  4. http://www.bastamag.net/Raphael-Liogier-Ce-populisme-qui

    "Certains sont passés maîtres dans ce populisme liquide, comme Alain Soral. Il peut dire n’importe quoi et se contredire ensuite. Les gens retiennent que c’est quand même louche, qu’il se passe quelque chose. Ses explications ont l’air extrêmement logiques, elles attirent parce qu’elles proposent une structure, elles donnent une explication par le complot, par l’attaque. S’il n’y avait pas Internet, Alain Soral ne pourrait pas diffuser ses vidéos, il n’attirerait pas autant de gens."

    RépondreSupprimer
  5. France2, télévision publique, Janvier 2015, un appel au repérage et au traitement de ceux qui n'ont pas la bonne pensée de gÔche.

    https://www.youtube.com/watch?v=8rhzCyqVkDo

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.