vendredi 9 janvier 2015

Union nationale !

J'écoutais BFM et France Info hier. Dans les médias, c'est le défilé de tous les gôchistes et foireux habituels, pour nous expliquer qu'il faut faire l'union nationale derrière eux.

Ce que je vois, c'est que les 68ards étaient en train de perdre le combat idéologique. Ils essayent de récupérer cette affaire pour reprendre le dessus. On nous parle de défense de la liberté d'expression, de République, toussa toussa, mais on sent bien derrière revenir les mains jaunes touche-pas-à-mon-potesques. Le grotesque slogan "je suis Charlie" est d'ailleurs quasiment signé tant ça fait penser à leurs méthodes de communication habituelles.

On a une gauche démolie dans l'opinion, un président à 13%. Des bobos libertaires en perdition. La population depuis 3 ans se révolte contre la trahison intégrale de ses élites et leur agenda de destruction planifiée de leur propre peuple par invasion migratoire et vente de la nation.

   Sauf que voila dans les médias. Évoquer l'immigration c'est interdit. Il n'y a aucun problème de ce côté ci. Le simple fait qu'on importe des milliers d'intégristes par an, on n'a même pas à l'évoquer. C'est un non sujet.

   Le fait que ce soit leur "République" qui par ses délires universalistes extrémistes, et ses convictions grotesques qu'on peut faire société de n'importe quel ramassis d'individus sans cohérence, ça n'est pas un problème non plus.

   Le fait qu'il n'y aie aucun exemple dans l'histoire de société multiculturelle libre ayant fonctionné (à part peut-être les USA, avec une société du marche ou crève, et encore, faut le dire vite), ça aussi, ça n'est pas un problème.

L'exemple de Rome et son glissement progressif vers le totalitarisme et le communisme au fur et à mesure que l'Empire devait garder le contrôle sur une populace de plus en plus sans cohérence, est extrêmement parlant quant à ce qui nous attend. Car in fine, le projet ne peut aboutir qu'au totalitarisme. Un peu comme la vie sur terre n'est possible que par une conjonction de nombreux paramètres physiques (distance au soleil, arrêt du rapprochement de Jupiter, Lune stabilisant l'axe de rotation, champ magnétique, taille de la planète, etc etc...), la démocratie et la liberté ne sont possibles également que dans des conditions rares, aux premières desquelles, une cohésion nationale sur un socle de valeurs et une manière de vivre.

   Le fait qu'on a désormais une bonne frange de la population (des français, cela va sans dire, comme les médias le répètent ad nauseam) qui rejettent notre mode de vie et notre culture, ça aussi, ça n'existe pas. cf les posts de yoananda. Et tout ça ne doit absolument pas remettre en question l'importation industrielle d'une bonne centaine de milliers de cas sociaux africains par an.


Je vois venir la récupération politique du système gros comme une maison.

Que l'on peut résumer comme d'habitude, de la part de ces extrémistes de notre disparition en : Babel ou la mort.

Ils nieront le réel jusqu'au bout du bout.

S'ils voulaient vraiment l'union nationale, il suffirait de mettre fin à cette politique d'immigration délirante. De faire avec ceux qui sont déjà là, mais d'arrêter d'en faire venir de nouveaux. Histoire que la société française souffle, que ça décante. Juste ça. Et ça me semble d'un bon sens absolu. Mais non, notre disparition planifiée comme un pet dans le vent du sens-de-l'Histoire n'est pas négociable. Comme toujours, l'agenda prime. Et se sentant menacées, nos "élites" vont même surement l'accélérer.

En attendant, au boulot, les gôchistes syndicaux ont bien essayé de nous organiser le midi une de leurs conneries habituelles style marche blanche. Je ne pense pas que 20% des employés y soient allés. Ça ne prend plus.

Je terminerai juste en redisant une évidence : ce que le système essaie de faire passer comme la ligne politique normale, est une ligne qui il y a à peine 50 ans, aurait été une ligne d'extrême gauche qui n'aurait pas fait 1% aux élections. Leur "normalité" est un extrémisme intégral, niant toute réalité.

10 commentaires:

  1. boulot metro propagande

    http://www.lefigaro.fr/medias/2015/01/08/PHOd5bbef4a-9757-11e4-976f-9bed51d40224-805x453.jpg

    RépondreSupprimer
  2. Ca chauffe du ciboulot Disco,
    Prends un peu de recul, tu surchauffes,
    Va faire un tour en forêt ce weekend, parle avec ta famille proche,
    Coupe le flux médiatique et c'est le bon moment de ne pas être trop Con...

    RépondreSupprimer
  3. Nous sommes en mode auto-destruction. Plus on est dans l'évidence du chaos qui vient, plus les élites poursuivent sur les valeurs de "La République" et immigration réservoir de djihadistes. Notre peuple, nos morts sur les marchés de Noël, ils s'en foutent, ils aiment leurs idées, ils en vivent, ils s'en délectent et ils nous y noieront. C'est un processus fascinant de suicide collectif.

    RépondreSupprimer
  4. M.Zemmour appelle de ses vœux une guerre civile en France pour que le mot d'ordre: la valise ou le cercueil qui a très bien fonctionne en Algérie ( voir son interview) fonctionne en France et oblige des millions de mulsumans français à partir.M.Zemmour ne craint pas le chaos car il pourra toujours aller en Israel comme 7000 français en 2014

    C'est d'ailleurs ce que vous souhaitez également en mettant en avant que les sociétés multiculturelles ne fonctionnent pas.D'aprés vous la France doit revenir blanche et catholique.
    Mais alors quelles sont vos solutions pour y parvenir?.

    A ce stade, il faut se poser la question que se posent tous les policiers: à qui profite le crime commis par des fanatiques religieux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Mais alors quelles sont vos solutions pour y parvenir?."

      Déjà qu'on arrête l'immigration merde !

      Qu'on laisse le temps à la société française de souffler, de se retrouver des bases, que tout ça décante, que tout ce mélange se digère, pour reformer un tout cohérent.

      Supprimer
    2. Il profite a trop de monde les énumérer.
      Par contre, ceux qui s'en réjouissent sont les algériens, et les "français" des cités. Scènes de liesses dont les médias ne parleront pas à mon avis.

      Supprimer
    3. OUI, je suis d'accord, il faut laisser à la société française le temps de reprendre son soufle.Mais cela veut dire qu'il faudra tirer sur les clandestins préts à tout pour quitter leur pays ( Lybie, syrie, ....etc) ou les laisser se noyer.Voyez les enclaves espagnoles au Maroc.

      Avez-vous une autre solution que n'y a qu'a ou faut qu'on?.

      Supprimer
    4. "Avez-vous une autre solution que n'y a qu'a ou faut qu'on?" (Anonyme 9 janvier 2015 10:35)

      Vous êtes sérieux ?

      Les premières mesures faciles à prendre sont bien connues : arrêter de subventionner à tout-va les CPF (hébergement, allocs...).
      Et arrêter de leur distribuer des cartes plastifiées bleues qui donnent droit à une carte d'électeur - mais là on touche le fond du problème, puisque cette clientèle électorale est indispensable au PS... d'où ce à quoi nous assistons en ce moment :
      - distribution généralisée de bisous ("tous autant victimes", padamalgam) ;
      - "union nationale" (sans Marine mais étrangers bienvenus par contre) ;
      - nous vaincrons parce que nous sommes les plus, euh... Charlie.

      Supprimer
    5. On peut aussi faire preuve de créativité, par exemple, les français épousant un étranger issu d'un pays à forte émigration en France, doit s'installer dans le pays de son conjoint.

      "une politique d'immigration restrictive interdisant le mariage avec une personne issue d'un pays "non occidental" si l'un des deux futurs mariés a moins de 24 ans"

      http://fr.myeurop.info/2012/07/17/les-danois-epousent-de-plus-en-plus-des-etrangeres-5709

      Supprimer
  5. Mon gamin ( 10 ans ) , ce soir en rentrant de l’école .
    " Papa , à l’école , y'en a qui disent que les extremistes vont tous nous attaquer et que nous , on sera obligé d'aller vivre en Australie " .

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.