mardi 10 février 2015

Appel à l'armée dans les cités. Plutôt la loi martiale que d'arrêter l'immigration !

Emission hallucinante de Morandini sur Europe 1 .

Tout le monde y parle ouvertement d'envoyer l'armée dans les cités, de tirer à vue, c'est du délire.

Et à aucun moment, personne pour dire qu'il suffirait juste peut-être d'arrêter cette immigration absolument délirante et laisser la France souffler.

Ce système est devenu totalement taré.

Ils préfèrent continuer la course à l'abime, abolir les libertés les plus élémentaires et instaurer la loi martiale, plutôt que d'arrêter de repeupler la France avec cette importation permanente de cas sociaux inassimilables...

Bande de dingues   

10 commentaires:

  1. Tonio, ne serait ce pas justement le programme ?

    Sinon, de façon plus légère, je t'invite à voir la dernière œuvre montrant la beauté de notre monde : http://tinyurl.com/n8rbgzf

    RépondreSupprimer
  2. C'est savoureux. Surréaliste.

    A chaque fois, je pense à : "Ceci n'est pas une pipe".

    Tous ces gens ont un truc liquide dans le cerveau. C'est vraiment extraordinaire.

    La vérité est donc brûlante : ils méritent leur sort. Ils méritent la soumission. Ils méritent de disparaître dans les poubelles de l'Histoire.

    RIP.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve la nana de l'UMP (c'est bien ça) insupportable de suffisance. J'ai coupé au bout de quelques minutes.

      Supprimer
  3. File not found pour moi.

    RépondreSupprimer
  4. Pour le coup sa c'est une pensée d'apartheid .

    Bien évidemment l'europe n'est pas l'Afrique ?
    Bien évidemment le petit peuple ne remettent rien en question peut-on appeler des aristos majoritaires un petit peuple.

    RépondreSupprimer
  5. Ou la la la c'est insupportable ce truc

    RépondreSupprimer
  6. Je suis aussi abasourdi que toi : je viens d'apprendre que la France avait une armée.
    Sérieusement (bon je n'ai pas écouté Morandini le disque padamalgamiste me casse les oreilles), la place première d'une armée est d'abord sur son propre sol, pour assurer sa protection. Bon, là j'imagine que l'on a affaire à une assemblée de poules qui ont trouvé un couteau, mais là on parle de kalachnikov, qui est effectivement une arme de guerre de catégorie A et ce ne sont pas 3 policiers avec leur pistolet 10 coups qui ont l'avantage des armes.
    Effectivement le bon sens voudrait qu'on empêche d'abord l'ennemi de passer les frontières, mais ces gens n'ont pas encore fait leur "révolution culturelle" personnelle qui leur permette de comprendre la globalité. Ca viendra.

    Lui aussi a compris : https://www.youtube.com/watch?v=_fFCxGpRBPo

    (Je suis en train de lire "Reconquista" et j'adore ce mec, surtout que j'en étais arrivé sans le connaître au même diagnostic concret que lui : l'islam doit être interdit de pratique en France.
    "Dès qu'on raisonne à partir de réalités irréfutables, implacables, en termes simples et justes, on ne peut arriver qu'à une conclusion : l'Islam doit être interdit en Europe. Mesures de désislamisation : l'Islam est déclaré incompatible avec la nationalité française, un citoyen français ne peut être musulman, tout citoyen français ayant un ancêtre jusqu'à la troisième génération portant un nom ou un prénom marquant son appartenance à l'Islam doit choisir entre la citoyenneté française et l'Islam. Il sera expulsé en cas de propagande pour l'Islam (par exemple par l'attribution de prénoms musulmans à ses descendants). Pour demeurer ou devenir citoyen français, un "Musulman d'origine", donc Musulman selon le droit musulman : signe une déclaration, publiée au Journal officiel et dans la presse d'annonces légales, de renonciation à l'Islam, d'"apostasie"", change ses noms et prénoms, renonce à arborer les signes identitaires de l'Islam, à participer aux rites et cérémonies de l'Islam, à faire de la propagande en faveur de l'Islam. [...] Les dispositions les plus strictes seront à prendre pour ne pas créer des Européens de façade demeurés musulmans de conviction, des moriscos.", Reconquista ou la mort de l’Europe, René Marchand, éditions Riposte Laïque, 2013, p. 387)

    RépondreSupprimer
  7. Je suis aussi abasourdi que toi : je viens d'apprendre que la France avait une armée.
    Sérieusement (bon je n'ai pas écouté Morandini le disque padamalgamiste me casse les oreilles), la place première d'une armée est d'abord sur son propre sol, pour assurer sa protection. Bon, là j'imagine que l'on a affaire à une assemblée de poules qui ont trouvé un couteau, mais là on parle de kalachnikov, qui est effectivement une arme de guerre de catégorie A et ce ne sont pas 3 policiers avec leur pistolet 10 coups qui ont l'avantage des armes.
    Effectivement le bon sens voudrait qu'on empêche d'abord l'ennemi de passer les frontières, mais ces gens n'ont pas encore fait leur "révolution culturelle" personnelle qui leur permette de comprendre la globalité. Ca viendra.

    Lui aussi a compris : https://www.youtube.com/watch?v=_fFCxGpRBPo

    (Je suis en train de lire "Reconquista" et j'adore ce mec, surtout que j'en étais arrivé sans le connaître au même diagnostic concret que lui : l'islam doit être interdit de pratique en France.
    "Dès qu'on raisonne à partir de réalités irréfutables, implacables, en termes simples et justes, on ne peut arriver qu'à une conclusion : l'Islam doit être interdit en Europe. Mesures de désislamisation : l'Islam est déclaré incompatible avec la nationalité française, un citoyen français ne peut être musulman, tout citoyen français ayant un ancêtre jusqu'à la troisième génération portant un nom ou un prénom marquant son appartenance à l'Islam doit choisir entre la citoyenneté française et l'Islam. Il sera expulsé en cas de propagande pour l'Islam (par exemple par l'attribution de prénoms musulmans à ses descendants). Pour demeurer ou devenir citoyen français, un "Musulman d'origine", donc Musulman selon le droit musulman : signe une déclaration, publiée au Journal officiel et dans la presse d'annonces légales, de renonciation à l'Islam, d'"apostasie"", change ses noms et prénoms, renonce à arborer les signes identitaires de l'Islam, à participer aux rites et cérémonies de l'Islam, à faire de la propagande en faveur de l'Islam. [...] Les dispositions les plus strictes seront à prendre pour ne pas créer des Européens de façade demeurés musulmans de conviction, des moriscos.", Reconquista ou la mort de l’Europe, René Marchand, éditions Riposte Laïque, 2013, p. 387)

    RépondreSupprimer
  8. Bonsoir,
    "Tout le monde y parle ouvertement d'envoyer l'armée dans les cités, de tirer à vue, c'est du délire."

    Mais non!!
    Tout est en équilibre: ils ont leurs électeurs, leur doxa. Il ne faut surtout rien y changer (ou alors c'est super long, c'est périlleux et pratiquement voué à l'échec). Les politicards sont des équilibristes; modifier la doxa c'est risquer de perdre tous leurs privilèges.
    Il n'y a pas de plan à long terme… Juste à chaque instant essayer de rester debout.
    C'est leur métier. Le reste n'est que broutilles.
    Leur doxa est primordiale: Ils ne peuvent risquer de casser tout leur château de carte!!!

    Faire venir l'armée (avec le spectre des kalachnikov) ça c'est porteur! Bien sûr, il y aura quelques armes saisies, quelques groupes de moindre importance démantelés… Et voilà…
    Cela c'est faisable et envoie des "messages forts".

    Au contraire, remettre en cause (tant pour la droite que pour la gauche) certaines politiques, qui constituent les fondements de leurs doxa, c'est la disparition assurée!!

    Pyo

    RépondreSupprimer
  9. tout cela est malheureusement exact et en parfait accord avec la réalité. les avantages accordés aux politiques dans notre pays sot tels qu'ils attirent en priorité ceux qui pensent à leurs intérêts et non ceux qui pensent à l'intérêt du pays. pour leur intérêt, ils sont prêts à tout et ils le montrent tous les jours.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.