jeudi 12 février 2015

Babel en perdition

Je reviens sur mon post précédent. Où j'explique qu'in fine, le projet babelien ne peut qu'aboutir en pratique à la misère sur fond de chaos et/ou de dictature.

Je me dis que ce post est somme toute devenu assez banal. Si j'avais écrit ça il y a 10 ans, j'aurais été visionnaire. Mais aujourd'hui, un tel post n'a rien de révolutionnaire...

Et c'est là justement que j'ai tiqué. Sur le fait que ce constat soit de plus en plus partagé. Les petites gens, qui ont des familles, ne peuvent raisonnablement plus suivre dans leurs délires les tarés et les dingues qui nous dirigent. Le temps de la rigolade est terminé. Les enjeux sont trop importants désormais. Et on parle bien maintenant de sauver l'essentiel.

Or, pour continuer de noyauter la société et de tenir le peuple, Babel a besoin d'avoir au moins un commissaire politique pour 20 personnes. Et ce même en mettant de côté les N+1 et en ne comptant qu'à partir des postes d'influence à N+2.

Entre tous les postes de direction dans le privé, chez les fonctionnaires, dans le politique, les médias, la culture, etc etc, il leur faut bien ça.

Comme je l'ai écrit, pour grimper dans la société noyautée par Babel, le critère principal, c'est la soumission à l'agenda. Et que la compétence vient seulement après.

Mais ils ne peuvent décemment pas descendre en dessous d'un certain seuil de compétence. J'estime qu'en gros, ils peuvent piocher parmi 20% de la population. Et parmi ces 20%, il faut qu'ils trouvent 5%, soit une personne sur quatre.

Et c'est là que je dis que Babel commence sérieusement à patiner.

Comme je le disais, le constat que je faisais précédemment sur l'impasse babelienne est de plus en plus partagé. Et ce, de plus en plus, surtout par les gens constructifs à l'intelligence positive et honnête. Et c'est surtout de ces gens là que Babel a besoin pour manager efficacement. Or, ceux-cis sont massivement en train d'ouvrir les yeux, et Babel est en train de les perdre à gros bouillon. Sans forcément prendre publiquement le parti du camp adverse, toute cette élite authentique prend a minima fortement ses distances, et ne mâche plus ses mots dans le privé.

Et donc plus le temps passe, plus dans le camp babelien, il ne reste que des machiavéliques, des haineux, des illuminés, des opportunistes, des niais et des psychologiquement fragiles. Et même les opportunistes, qui sentent le vent tourner, ils commencent à les perdre. Et ça commence sérieusement à se voir.

Rejoindre Babel aujourd'hui, c'est un peu comme se ranger du côté de l'aristocratie en 1788.

J'imagine les cas de conscience des DRH fonctionnaires aujourd'hui, et leur conflit d'allégeance quand ils n'ont plus de disponible pour noyauter un poste que des débiles, quand les réellement compétents ne sont pas du tout sur leur ligne. En plus, placer le débile, c'est s'exposer à ce que le boulot ne soit pas fait, et à ce que ça leur retombe sur la tronche.

Idem dans le privé, ils ne peuvent pas trop s'écarter de la contrainte de profit.

Dans le politique, on a vu également comment le PS galère pour remplir ses listes. Ils raclent tout ce qui traine. Et côté militants, il ne leur reste plus que des 68ards niais, évanescents planant sous xanax.

Dans les médias, on a pu constater aussi l'effondrement du niveau. Regardez Canal+. On n'y voit plus que des chroniqueurs moralistes et épais, des humoristes pas drôles, des dépressifs, etc etc...

Surtout qu'avec leur doctrine du jeunisme, de la nouveauté, du "passé-faisons-table-rase", le babelien se périme très vite.

Ça sent la fin...

Il va falloir qu'ils lâchent le pouvoir, ou qu'ils assument la dictature...

21 commentaires:

  1. Il faut lire et faire lire "La Grève" d'Ayn Rand. Ce livre est extraordinaire de prescience.

    RépondreSupprimer
  2. Une nouvelle alternance oui mais ne pas perdre l'essentiel le côté festif Hein

    RépondreSupprimer
  3. Dans l'esprit je suis d'accord mais j'ai qques remarques quand même.
    « Mais ils ne peuvent décemment pas descendre en dessous d'un certain seuil de compétence » Ah bon et pourquoi pas ? la perte de compétence est compensée par l’endettement

    « J'estime qu'en gros, ils peuvent piocher parmi 30% de la population. Et parmi ces 20%, il faut qu'ils trouvent 5%, soit une personne sur quatre ».
    Peux tu expliquer ce calcul stp ?

    « Et ce, de plus en plus, surtout par les gens constructifs à l'intelligence positive et honnête. Et c'est surtout de ces gens là que Babel a besoin pour manager efficacement ».
    Mais pas du tout babel se fait soi même, entre soi et au détriment de tous les autres. L’efficacité babel s’en fout seul l’agenda compte (tu le dis très bien) et c’est pour ça qu’on va vers une société bimodale, babéliens d’un côté (dont tous les « subventionnés ») et laborieux de l’autre Et le plus fou est que les deuxièmes sont tondus pour faire vivre les premiers.

    « Et donc plus le temps passe, plus dans le camp babelien, il ne reste que des machiavéliques, des haineux, des illuminés, des opportunistes, des niais et des psychologiquement fragiles ». Yes, et comment adolf et sa clique sont tombés ? il a fallu l’armée rouge. C’est dire si babel peut tenir longtemps.

    « En plus, placer le débile, c'est s'exposer à ce que le boulot ne soit pas fait, et à ce que ça leur retombe sur la tronche.
    Idem dans le privé, ils ne peuvent pas trop s'écarter de la contrainte de profit ».
    Mais si, tout fout le camp, et on indemnise le chomage a grand coup d’endettement

    « Dans le politique, on a vu également comment le PS galère pour remplir ses listes. Ils raclent tout ce qui traine. Et côté militants, il ne leur reste plus que des 68ards niais, évanescents et sous xanax ».
    Et pas que le PS, l’UMP et même le FN.

    « Dans les médias, on a pu constater aussi l'effondrement du niveau. Regardez Canal+. On n'y voit plus que des chroniqueurs moralistes et épais, des humoristes pas drôles, des dépressifs, etc etc »...
    il sont largement suffisant pour distraire la plèbe. Ne juge pas le monde à l’aune des tes propres visions. Les veaux sont bien contents avec ça.
    La preuve, discute avec n’importe qui de la Russie et de Poutine en particulier. On te répondra quasi imanquablement que Poutine est un salaud, qu’il livre des armes etc etc.
    La propagande doit être simple et permanente c’est tout ce qu’on demande.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais oublié de remplacer un 30% en 20%.

      Supprimer
    2. A un moment, la médiocratie Babelienne va se retrouvée coincée,
      - confrontée en interne à la misère grandissante de son peuple,
      - et en externe à une Asie qui refuse de marcher dans sa religion grotesque.

      On le voit partout. Babel perd pied.

      Il y a a minima un gros tiers de la population qui rentre progressivement en dissidence et ne mange plus du tout la merde du système. Et ça augmente tous les jours.

      Enfin, économiquement, Babel gère sa médiocrité par le Madoff. Ça ne va pas tenir bien longtemps. Je leur donne au plus 20 ans. Et à mon avis, c'est plutôt 10.

      Supprimer
    3. "...Et à mon avis, c'est plutôt 10."
      Plutôt 10 si le cirque continue "normalement"; Je pense plutôt que "quelque chose" va se passer qui mettra tout le bazar déjà bien instable par terre: explosion de bulle financière, pet solaire, éruption volcanique, centrale nucléaire qui déraille, attentat de grande ampleur,... Toutes les options sont sur la table.
      Nous sommes déjà en roue libre, il n'y à plus de moteur ni de pilotes et nous avons l'impression de continuer à avancer uniquement grâce à la force d'inertie; Cet équilibre instable ne résistera pas à un choc suffisamment puissant et s'écroulera avec fracas.
      La seule question pertinente à mon sens est: Qu'y aura t'il après ...?

      Supprimer
  4. Je vois que vous ne savez pas que ce sont les grands aristocrates qui firent la révolution et les petits aristos que vinrent chercher les paysans pour les défendre contre le monstre révolutionnaire. Celui qui tannait de la peau humaine française aux Ponts de Cé, ce qu'aucun honnête homme ne pouvait plébisciter même à cette époque maudite. Il est vrai qu'on ment tellement aux français qu'ils ne savent plus rien aujourd'hui de leur propre histoire, puisque, n'est-ce pas, elle leur est enseignée par des Peillon et leur clique de petits escrocs à trois francs six sous. Mais ca n'est pas grave. Je crois que vous avez raison, il se passe enfin quelque chose en France mais ca a mis du temps à venir. Néanmoins, vous en conviendrez, comme la BBC reste muette, il ne nous reste plus qu'à scruter l'herbe qui verdoie, la route qui poudroie et aussi et surtout, les temps, afin de ne pas perdre complètement l'espoir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sans jugement de valeur sur les aristos. C juste pour dire que rejoindre Babel aujourd'hui, c'est rejoindre un camp en perdition...

      Quant à la révolution colorée française, entre Sigaut, Guillemin, qq lectures sur la Vendée, vous inquiétez pas, je suis informé...

      Supprimer
    2. Tant mieux si vous êtes informé, tant de gens ne le sont pas qui croient dur comme fer à la propagande mensongère de la république française. Les grands bourgeois et autres grands aristocrates friqués trahirent et vendirent le petit peuple français sans aucune vergogne, et, le Diable étant toujours le même et toujours là à nous faire c..., c'est exactement ce que font les fausses élites dégénérées d'aujourd'hui, si bien qu'il faudra bien un jour se résoudre à admettre - je le crains ! - que la république est l'ennemie mortelle de la France. Quelle horreur, finalement, pour ceux qui y croient encore.

      Supprimer
    3. A cette époque malsaine et infecte, "aristocrate" voulait dire "catholique"...et là on peut mieux comprendre la bafouille étrange de Peillon (pré-républicain) que vous avez remis en avant récemment.

      Supprimer
  5. @ Anonyme 12h44,
    "Cet équilibre instable ne résistera pas à un choc suffisamment puissant et s'écroulera avec fracas"
    c'est bien ce que je disais plus haut, Adolf, sa clique et son système en perdition il a fallu l'armée rouge pour l'arrêter.
    question, qu'est ce qui pourrait être "l'armée rouge" de babel ?

    RépondreSupprimer
  6. Boarf, a anal+ ils ont encore de la ressource, tout à l'heure leur "jt", ça causait de minsk, et du boufeur d'enfant, il font le parallèle avec un écrivain russe à priori introduit au kremlin, qui a il y a quelques années écrit un bouquin style houlbecq.

    Sans se démonter, en faisant des gros yeux incrédules, 'Ali le premier, nous bassinnent que c'est le livre de chevet de poutine car dans le bouquin ça parle d'une eurasie de l'atlantique à l'oural.

    Comment on peut être con à ce point ? On leur explique que ça parait plus logique que du pacifique à kiev ?

    Sinon obama en a laché une bonne, grosso modo il est normal que les US torde le bras des pays qui ne font pas ce que les us veulent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. info entendu sur un grand media tv, juste avant les négociations - accrochez vous - : "Selon les américains, Poutine serait malade, atteint d'une forme d'autisme" .. A ce niveau là, en plus des -10 -16 -18 , il faudrait un petit logo "propagande" ou "suce c'est du belge" ou "prend ça dans ton cul" ou bien comme une alerte enlèvement, une grosse sirène qui fait ouin ouin ouin : "attention, vas y , débranche les neurones qui restent et prend ta dose, gobe "
      boxer

      Supprimer
  7. Ha Ha ! Hervé Falciani, l'ancien informaticien qui a extrait les listings de clients de la HSBC private bank. «Au cours de la journée, vous allez avoir des surprises» (interview de ce matin)

    RépondreSupprimer
  8. Ca va vite...

    http://www.lepoint.fr/politique/departementales-2015-un-parti-musulman-sur-les-rangs-12-02-2015-1904501_20.php

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue n'avoir rien compris au Houellebecq bashing.
      Qu'est ce que cela peut bien faire aux bisounours et autres féministes d'êtres gouvernés par un musulman ? hein ??

      Supprimer
  9. "Ça sent la fin...":et si on était plutot un pays de collabos?Il n'y a qu'a voir l'action de nos politiques,toujours a essayer d'arrondir les angles de faire de la concertation et de reculer devant le lobby qui montre les dents.Ces politiques sont toujours élus par une minorité,les autres subissant en ralant.Pourquoi les gens ne se révoltent-ils pas contre les mairies qui les saignent avec les impots,développent le favoritisme et le clientélisme?Non les gens sont proches de leurs maires!

    RépondreSupprimer
  10. Ca sent la fin ?

    Le PS a du mal à remplir ses listes ?

    Et alors ? La relève est prête !

    -création du parti musulman : UMDF.
    http://tinyurl.com/kggr3aq

    -ajoutons la pseudo droite UMP, et les "centristes"... et hop tu la tiens ta prochaine "majorité".

    Babel craque, sue, trébuche... mais le génie de Babel est de se "renouveler". On change les habits, les déguisements, les étiquettes, les perruques, on parle des "femmes" de DSK dans un prétoire, on amuse la galerie en permanence, un coup des attentats, un coup le Super Loto, et zou.

    Rincez, répétez.

    Les veaux n'y voient que du feu.

    Bien entendu, certains se réveillent. Nous. Et d'autres.

    Mais on pèse quoi ?

    Nibe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tellement raison : http://www.heliofant.com/
      (si ça rame, virez la HD)

      Supprimer
  11. Merci Tonio, un peu de mordant après des divagations UMPistes ,ça fait du bien!

    RépondreSupprimer
  12. creation d'un partie democrate musulman (houelbeck si tu nous enteds...):
    http://www.lefigaro.fr/politique/2015/02/12/01002-20150212ARTFIG00436-la-creation-du-parti-musulman-agite-la-classe-politique.php

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.