mercredi 4 février 2015

La fuite en avant de la médiacratie dans l'intégrisme babelien

Ça fait un moment que je pense et explique à quel point les médias sont devenus contre productifs pour l'agenda babelien.

Il faut entendre la manière d'interviewer des journaleux roquets officiels, les pseudo débats entre babeliens tous d'accord, les éditocrates franc-macs stipendiés expliquant que la République c'est se soumettre à Babel, les pseudo émissions humoristiques pas drôles qui passent leur temps à cracher à la gueule du peuple.

Et que tous ceux qui ne sont pas d'accord, ne sont pas ... "républicains".

Ce bain permanent de propagande dans lequel baigne la population encore un tant soit peu connectée au réel, devient véritablement étouffant, aliénant. Ça pousse le peuple à la révolte.

Ainsi les médias sont devenus contre-productifs pour l'agenda. Mais ils ne peuvent pas l'admettre. Car ça serait admettre leur inutilité, voire pire, leur contre-utilité. Et que du coup, les gros salaires mensuels à 5 voire 6 chiffres que reçoivent tous les foireux de la caste merdiatique ne sont pas justifiés.

Alors ils continuent, et en rajoutent toujours plus dans le crachat à la gueule du peuple, en mode "Regardez ! Regardez comme moi je suis un parfait babelien !".

Sauf que ces crétins n'ont rien compris. Leurs maîtres ne les payent pas grassement pour ça. Le système les paye pour faire taire la populace et la faire se soumettre. Surement pas à braquer le peuple et à le faire se révolter.

Autre remarque subsidiaire, au passage, c'est que l'agenda babelien, pour trouver des gens qui le défendent, racle les fonds de tiroir, et ne trouve plus en réalité que des cons et des médiocres. On est loin désormais de l'intelligence diabolique mais réelle et subtile des manipulateurs trotskystes. Y a plus que des gros niais à gros sabots. Surtout qu'en plus, il ne s'agit plus désormais de vendre un rêve futur, mais bien de cacher aux yeux du peuple la concrétisation de ce rêve devenu cauchemar. C'est beaucoup plus difficile.

En tous cas, moi je n'ai rien à redire. Continuez comme ça, exposez bien le totalitarisme dans lequel on vit, vous êtes parfaits. Par votre excès de zèle, vous réveillez les consciences par millions.

24 commentaires:

  1. Hou la la !

    - j'aurais plutôt écrit : "les éditocrates franc-macs stipendiés expliquant que ..."

    - précision " Et que tous ceux qui ne sont pas d'accord, ne sont pas ... 'républicains'".
    Je ne suis pas républicain, ni ne suis d'ailleurs non plus anti-républicain. Je suis plutôt agnostique concernant l'organisation politique de la société, puisqu'une république, ce n'est "que" ça ; on pourrait tout aussi bien avoir une monarchie (les constitutionnelles sont plus répandues que les républiques dit-on) ; ce qui compte pour moi est l'aspect démocratique au sens premier : pouvoir du peuple (souverain) et non pas au sens corrompu par certaines élites en "pouvoir sur le peuple". La glissade à anti-républicain étant la manière de détourner l'attention sur cette inversion orwellienne, coeurdu problème.

    - "Ce bain permanent de propagande dans lequel baigne la population encore un tant soit peu connectée au réel, devient véritablement étouffant, aliénant. Ça pousse le peuple à la révolte."
    ben non, pas à mon sens, seuls quelques marginaux s'en rendent comptent et luttent contre, les autres, qu'ils s'en rendent compte ou non, s'en foutent ou font comme si. Ce n'est pas nouveau, c'est humain, c'st de toujours ; lire "le voyage" de Beaudelaire "le peuple amoureux du fouet abrutissant" http://fleursdumal.org/poem/231

    - "Ainsi les médias sont devenus contre-productifs pour l'agenda"
    ça m'étonnerait, vu le pognon qu'ils y laissent. Et ils continuent, dernier exemple en date l'exilé fiscal en Suisse (et Israël) et sioniste P. Drahi (Numéricable-SFR, l'Express ...)

    "Alors ils continuent, et en rajoutent toujours plus dans le crachat à la gueule du peuple, ... Sauf que ces crétins n'ont rien compris ... Le système les paye pour faire taire la populace et la faire se soumettre. Surement pas à braquer le peuple et à le faire se révolter."
    ce n'est pas incompatible, en l'absence d'attentats, de coupe du monde ou autres panem & circences il faut organiser des révoltes ou des exutoires ; des faux-choix UMP-PS, etc...
    Ce ne sont pas des crétins.

    - "l'agenda babelien, pour trouver des gens qui le défendent, racles les fonds de tiroir, et ne trouve plus en réalité que des cons et des médiocres. On est loin désormais de l'intelligence diabolique mais réelle et subtile des manipulateurs trotskystes. Y a plus que des gros niais à gros sabots."
    Pas sûr du tout, ils choisissent les profils adapté à leur cible, qu'il ont modelée au cours du temps. A quoi servirait un "subtil" (par son expression) dans le monde actuel ? le besoin est à l'expression vulgaire, ce qui n'exclut pas une pensée subtile.

    - "En tous cas, moi je n'ai rien à redire. Continuez comme ça, exposez bien le totalitarisme dans lequel on vit, vous êtes parfaits. Par votre excès de zèle, vous réveillez les consciences par millions. "
    ce n'est parce qu'ils aurait réveillé la tienne que tu/nous serions des millions. Et même si tel était le cas, il suffit d'en endormir ou d'en paralyser davantage, un simple problème de flux pour ne pas amoindrir le stock.

    --neuneu.

    RépondreSupprimer
  2. Le mythe du réveil du français enraciné ... j'y croirais qu'on on leur aura donné un nom a ces "français" ...
    que pensez vous des "bouseux" ? lol

    Parce que pour l'instant ceux qui se réveillent pour de vrai, c'est les musulmans (qui en ont marre d'être les larbins), et les "républicains babeliens" (qui se sentent menacés). Eux, c'est sûr, ils sont réveillés, conscients, et même s'ils ne sont pas tous d'accord, ils sont suffisamment unis et cohérents pour être des forces politiques agissantes.

    Les autres "réveillés", a part être dans leur coin à râler, je vois pas trop ce qu'ils font.
    Regardez la manif pour tous : des millions dans les rues. Puis ils rentrent chez eux bosser, élever leur gosses, et payer les impôts.
    1 islamigré s'il décide de faire chier (quelque soit la raison), il a toute sa tribu derrière lui, et il fait plier l'état, quelque soit le sujet.

    Et ce serait quoi leur projet de société au juste au bouseux ? la "common decency", c'est à dire, quoi qu'on dise, le retour au valeurs "travail famille patrie"... qui a malheureusement été discrédité pour de nombreuses générations par les épisodes légèrement brutaux du 2ème siècle.

    Je parlerais de réveil quand il y aura des actes.
    Pour l'instant ...

    RépondreSupprimer
  3. En France Babel a pour ligne de défense de se cacher derrière de soi-disant "valeurs républicaines" sacrées qui auraient été là de tout temps (ça aide d'avoir un peuple inculte). La traduction correcte de "valeur républicaine" n'est que "valeur définie par la classe oligarchique".
    Comment expliquer que les oligarchies de Grande Bretagne, Espagne, Belgique, Suède (dictature officielle), Danemark, Luxembourg, Pays-bas, qui ne sont pas des républiques adoptent alors les mêmes positions ? Babel.

    RépondreSupprimer
  4. Que pensez-vous des gamins de 8 ans qui se retrouvent devant les flics pour passer des interrogatoires et aussi des types qui crient " vive kouachi" et qui sont condamnés a de la prison ferme.

    Je veux pas défendre ceux qui crient ce genre de conneries mais je pense que le gouvernement et l'institution judiciaire est en train de sérieusement déraper en ce moment et que ça présage rien de bon.

    Moi je pense surtout a tous ces politiciens qui flirtent avec la corruption, qui détournent l'argent public et qui planquent leur pognon en Suisse et qui ne font même pas un jour de taule, et là c'est pas des mots, c'est du concret.

    Ce système est a gerber.

    RépondreSupprimer
  5. Ce que je verrais bien aussi, ce serait les gros possédants, du moins une partie d'entre-eux, lâcher la caste médiatique actuelle pour en financer une autre. Un peu comme dans la deuxième moitié du XIXème siècle où ils combattaient la république jusqu'à comprendre tout l'intérêt qu'elle pouvait avoir pour contrôler le peuple et maintenir leurs fortunes.

    Ils pourraient très bien avoir intérêt à court-moyen terme à financer un système libéral-sécuritaire compatible avec le FN de Marine (vidé de toute substance contre-révolutionnaire, c'est presque acté lol) et toute la nouvelle caste médiatique qui irait avec. En attendant, ils continueraient à financer l'ancienne caste médiatique en la poussant dans ses retranchements agissant comme un repoussoir tout en finançant un maximum d'immigration virile.

    Et là, je m'interroge. Dans un autre billet Tonio, tu défends le libéralisme pour peu qu'il y ait des frontières ou je ne sais quoi. Certes. Mais de mon point de vue, libéralisme et peuple enraciné ça fait deux. Comme libéralisme et musulmans qui ont gardé un minimum de traditions.

    Je veux dire que que ce libéralisme n'était qu'une étape dans ce que tu appelles le projet babélien. La suite, leur projet, sans tomber dans du conspirationnisme à deux balles tu le connais...

    Ils ont plusieurs coups d'avance et j'ai l'impression que pour lutter contre il faut avoir été élevé dans une Tradition qui a leur système babélien en horreur. Ce qui est le cas de beaucoup de musulmans qui débarquent chez nous sans être passés par l'école de la Raie Publique. En revanche, il reste bien peu de français ayant encore ne serait-ce qu'une once de cette Tradition.

    Je vais me faire l'avocat du Diable. Tel que le pensait un René Guénon, l'Islam ne serait-il pas la seule manière de sortir l'Europe de cette disparition programmée dans un globiboulga mondialiste sans morale ? Il semblerait que ce qui se joue en ce moment entre les laïcs et l'Islam ait un rapport avec cela. Après avoir plié l'église catholique, ils feront tout pour plier l'Islam. Et nous irons tous vers un joyeux noachisme.

    C'est ça qui se joue depuis le XVIIIème siècle. Rien de neuf. On ne peut pas se passer de l'explication eschatologique de ces luttes au milieu desquelles nous ne sommes que bien peu de choses.

    Ca ne te dirait pas de retourner à l'église Tonio ? J'ai toujours trouvé ça mieux qu'une mosquée... A défaut il reste les loges mais alors il ne faut pas se plaindre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon église c'est la nature magnifique de ce pays et la beauté de ses villages d'un côté, et les valeurs de petit capitalisme familial enraciné bien compris de l'autre.

      Pas besoin de guignoleries père-noëlesques pour donner du sens.

      Supprimer
    2. Tu as combien d'hectares dont tu t'occupes à l'année comme moi en sachant qu'il a fallu que je me sorte les doigts et prenne de sacrés risques pour le faire, bien avant que toi-même tu n'y songes ? De mon point de vue, tu es sur le bon chemin mais n'en est qu'au stade de la réflexion et changeras d'avis comme tu le fais tous les six mois. Cela dit, je ne vois pas le rapport avec une église même si j'aime ma terre plus que tout...

      Ce que tu appelles des guignoleries est ce contre quoi ils se battent avant tout car c'était la seule chose qui pouvait s'opposer à leur plan. Et comme ils ont gagné depuis longtemps déjà, tu ne vois que l'arbre qui cache la forêt malheureusement. Sans le côté moral de la Tradition ce que tu appelles le petit capitalisme familial enraciné est balayé par celui qui s'est débarrassé de ces "guignoleries" qui le gênait tant.

      Oui, ils ont gagné. Définitivement.

      Supprimer
    3. Oui, je l'ai déjà dit ici, le choix c'est Babel ou la Charia. Et rien d'autre.
      Oui, la seule force d'opposition cohérente et puissante c'est - c'était - la "tradition" dont l'église était le dépositaire.
      Oui, ils l'ont déjà vaincue. Ils ont déjà définitivement gagné.
      Ce ne sont pas les 3 retardataires qui arrivent après la bataille qui vont y changer grand chose.
      Sinon les dinosaures pourraient espérer régner a nouveau sur terre à ce compte la.

      Pour l'instant, ce "réveil" dont j'entends parler ici ou la, je ne le vois pas (je ne vois qu'un espoir chez certains pour se sentir moins isolé, mais pas de vrai réveil) ...

      En terme mémétique, l'idée de s'enraciner n'est qu'un mème rescapé qui va vivre dans une niche écologique. Même si certains s'y branchent et trouvent que c'est "nouveau" ce n'est qu'une survivance d'une autre époque révolue.

      Du moins c'est mon analyse tant que je ne verrais pas de vraies actions.
      (Le FN n'est qu'une bouffonnerie à mon avis).

      Supprimer
    4. "Oui, je l'ai déjà dit ici, le choix c'est Babel ou la Charia. Et rien d'autre."

      La décadence ou la charia. C'est un peu le sujet du dernier Houellebecq, finalement.

      Supprimer
    5. Oulla, on est en France les gars !

      La voie est toute tracée, athéisme et assimilation. Reste à constater que les fruits de l’immigration sont en partie incompatible avec ces valeurs et trouver une solution.

      Concernant les mœurs, soit on reste sur le tout le monde nique avec tout le monde et c'est la fête, soit on remet au goût du jour la famille mais c'est pas barré.

      Quelque part, les Caroline Fourest vont pousser le mode partouze pour marginaliser cette masse immigrée "réactionnaire", les vrais réactionnaires qui pètent les couilles à tous avec leurs idéologies du moyen age qu'ils veulent imposer à tous.

      Supprimer
    6. L'UMP a finit de lire Houellebecq : selon Fillon, concernant la Loi de 1905 sur la laïcité "« si on veut pleinement réussir l’intégration de la religion musulmane dans la République, il ne faut rien s’interdire »"
      On est en plein cauchemar...
      http://www.fdesouche.com/560519-integration-des-musulmans-fillon-veut-faire-evoluer-la-loi-de-1905?utm_medium=facebook&utm_source=twitterfeed

      Supprimer
  6. Pourquoi accorder une telle importance aux aneries débitées par les médias?C'est rentrer dans leur jeu

    RépondreSupprimer
  7. "Ça pousse le peuple à la révolte"

    Grosse erreur d'analyse Tonio.

    Elle est où la révolte ? Sérieusement ? Montre nous des signes.

    De mon côté, je vois que dimanche dernier il y avait une législative partielle dans le Doubs.
    Il y a eu une médiatisation importante :
    -remplacer le bruxellois Moscovici
    -test national après les attentats, et à un mois des élections départementales
    -il y a eu la médiatisation de la victoire de la gauche radicale en Grèce

    Bref... Les mecs du Doubs avaient toute lattitude pour exprimer leur ras le bol, et le faire savoir publiquement, et faire un gros bras d'honneur à tous les enfoirés.

    Bilan ? Rien. Le nombre de voix pour le FN a BAISSE si on compare avec 1er tour législative 2012....

    Idem pour Front de Gauche.

    A croire que tout s'est amélioré en 2 ans, non ? Le chômage a baissé. L'immigration a baissé. Le matraquage médiatique a baissé. La propagande a baissé. La délinquance a baissé. Les impôts ont baissé.

    Non ?

    En y réfléchissant bien, c'est du pur délire.

    Il n'y a rien à faire Tonio. Ce que tu appelles Babel a DEJA GAGNE.

    Les Français sont des veaux, finis, stade terminal. RIEN A EN TIRER.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Charlie Hebdo => + de lutte contre l'islamophobie ...
      et personne ne moufte contre une énormité pareille ...
      Marine ? => surtout padamalgam !

      Moi je vois l'inverse d'un réveil, une acceptation passive.
      C'est pire : "avant on savait pas, maintenant on sait, et on laisse faire".

      Après je ne sais pas de quoi est fait l'avenir. Demain tout peut changer.
      Mais de réveil, au jour d'aujourd'hui ? non. Relativement à tout ce qu'il se passe ? non.

      On a le même effet (je ne sais pas s'il porte un nom) a une échelle plus large, que quand une nana se fait violer en plein jour devant tout le monde mais que personne ne bouge. Tout le monde se regarde et se dit "je peux pas y aller seul" et au final personne ne bouge.
      En attendant la nana elle, elle se fait bien violer, pendant que les autres regardent et se disent "ça peut plus durer".

      Peut-être que la Grèce fera basculer les choses ? Ou bien qu'elle se couchera ?
      C'est à surveiller.

      Supprimer
    2. J'ai trouvé, c'est " l'effet du passant" :

      Ce mardi, à Lille, une mère de famille s'est fait agresser sexuellement dans le métro lillois pendant trente minutes. Aucun passager du métro, une dizaine selon le un commandant de la DDSP59 cité par le quotidien Le Figaro, n'a réagi. Pourquoi ? L'effet du passant.

      Pourquoi les témoins ont-ils tendance à se déresponsabiliser face à une agression?

      Il existe un phénomène de groupe: si personne n’intervient, les autres sont tétanisés et n’osent pas s’impliquer. Cependant, les êtres qui sont structurellement et psychologiquement bien constitués réagissent.


      La France se fait violer, et nous sommes des passants.


      Cette situation est-elle le reflet d’une société individualiste?

      Il y a une forme de démission généralisée quasiment sociétale car, en effet, nous vivons dans un monde très individualiste. Les gens sont animés par la peur et ne veulent pas être confrontés à l’agression. Il y a quelques années, lorsqu’il y avait la moindre altercation, les gens essayaient de s’interposer; actuellement, on voit de plus en plus de personnes se faire agresser alors que l’entourage ne bouge pas. Toutefois c’est avant tout une réaction citadine parce qu’en province, il y a davantage de proximité entre tout le monde.

      Supprimer
    3. Si on décide de s'interposer lors d'une agression on risque non seulement de se faire blesser mais aussi de se faire trainer devant les tribunaux par l'agresseur. Il y a eu tellement de cas ces dernières années que cela a dû rentrer dans l'inconscient collectif. A une autre époque pas si lointaine, on aurait été traités en héros... Ce système rend impuissant à dessein.

      Et là je ne rentre pas dans les détails qui sont terribles finalement. Rapports hommes/femmes. Atomisation plutôt qu'individualisme. Des petits kapos semi-virils qui font la loi...

      Comme le dit Yoananda, à la cambrousse les semi-virils se tiennent plus à carreaux parce qu'il reste encore des vrais virils là-bas, des chasseurs, etc. Et encore, ça se discute...

      Supprimer
    4. @Yoananda : ton blog est fermé ????? ;-(

      Supprimer
  8. Vendredi 6 février 2015 :

    ALERTE – Grèce : réunion extraordinaire de la zone euro le 11 février à Bruxelles.

    http://www.romandie.com/news/ALERTE--Grece-reunion-extraordinaire-de-la-zone-euro-le-11-fevrier-a-Bruxelles/563120.rom

    RépondreSupprimer
  9. Ton Gourou Fillon qui veut modifier la loi 1905 pour pouvoir financer la construction des mosquées.

    http://www.lepoint.fr/politique/islam-francois-fillon-favorable-a-une-evolution-de-la-loi-de-1905-05-02-2015-1902736_20.php

    RépondreSupprimer
  10. Je n'irai pas voter en 2015, et j’espère que 90% des gens resteront chez eux.
    Hors de question que je signe un chèque en blanc pour des nuls que je méprise et qui n'ont d'autres activités que de nous faire ch..., tous partis confondus, en plus quand je vois comment ils ont "marié" ma région, qu'ils aillent au diable.

    RépondreSupprimer
  11. Un truc drôle.
    http://tinyurl.com/kqkt5lt

    Un nouveau ministre grec lâche une bombe.
    ***********
    La troïka exigeait, au début des programmes d’austérité, la suppression, avant 2015, de 150 000 postes de fonctionnaires sur les 667 000 que comptait la fonction publique grecque. Combien ont été supprimés ? Réintégrerez-vous les salariés licenciés ?

    Nous réintégrerons tous ceux qui ont été licenciés dont le nombre est moindre selon les rapports des services du ministère. Il ne dépasserait pas 3500 fonctionnaires de l’État, auxquels il faut ajouter les salariés d’organismes publics comme les journalistes de [la télévision] ERT licenciés en 2013.


    On avait menti sur les chiffres ?

    Oui ! Les précédents gouvernements signaient des accords et essayaient ensuite de les modifier. Nous voulons négocier avec les institutions compétentes : Conseil européen et institutions européennes.
    ******
    3500 fonctionnaires licenciés au lieu de 150 000 !!!!
    Ouh la la, elle cogne dure l'"austérité". Clairement, la Troïka savait... Mais fermait les yeux.
    En clair, et pour résumer : on a quand même continué à payer le salaire des branlotins fonctionnaires grecs...

    RépondreSupprimer
  12. Après l'ultimatum de la BCE, voici maintenant l'ultimatum de l'Eurogroupe.

    Vendredi 6 février 2015 :

    La Bourse de New York a perdu près de 0,5% vendredi, plongeant dans le rouge en fin de séance après que Jeroen Dijsselbloem, président de l'Eurogroupe, a dit que la Grèce avait jusqu'au 16 février pour demander un prolongement de son programme d'aide, faute de quoi le pays risquait d'être privé de soutien financier.

    http://www.challenges.fr/finance-et-marche/20150206.REU9325/lead-1-wall-street-finit-en-legere-baisse-avec-la-grece.html

    En clair :

    Lundi 16 février, si la Grèce ne demande pas officiellement un prolongement de son programme d'aide, la Grèce n'aura plus aucun soutien financier de la zone euro.

    Et si la Grèce ne reçoit plus aucun soutien financier de la zone euro, elle sera obligée d'en sortir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Allez BA ! On prend les paris ?

      Tu crois tenir ton échec et mat, celui que tu attends depuis 2008 ?

      Comme d'habitude, tu vas perdre.

      Il ne se passera rien. Oh on aura du psychodrame, les Bruxellois sont très forts à ce jeu, les Grecs aussi (tragédie grecque)... et puis toutes ces crapules, ces mafieux trouveront un moyen (illégal) d'acheter du temps.

      Et BA, tu diras "caramba encore raté" !

      Un Grexit est impossible. Il n'aura pas lieu. C'est tout.

      Tu n'as toujours pas compris les méthodes des Bruxellois ? Ces gens sont fanatiques, tu devrais le savoir depuis le temps.
      Un Grexit abattrait tous leurs efforts depuis des années. Tu crois qu'ils peuvent accepter cela ?

      Regarde l'article précédent qui prouve que :
      -les Grecs ont menti
      -et que la Troika DEVAIT FORCEMENT LE SAVOIR... mais n'a rien dit bien entendu;

      Extend and pretend.

      Jusqu'à la lie.

      Seule une guerre pourra faire bouger les pièces sur l'échiquier. Absolument pas des "taux", des "Troika", des "dettes"... et autres trucs techniques.

      Supprimer
  13. Attention. Hollande perd la raison et pousse sans arrêt pour avoir sa "guerre". Cet homme est vicieux, dangereux. Il jouit littéralement du malheur des autres, il a compris que seule la violence peut le maintenir au pouvoir : guerre extérieure, "terrorisme".

    Il faut l'arrêter. Il faut se débarrasser de cette classe totalement fanatique, et voter pour le FN (protectionniste, et non interventionniste).

    Espérons que demain les veaux du Doubs vont se réveiller et comprendre que ces gens de l'UMPS sont dangereux.
    ************
    En déplacement à Tulle, pour la pose de la première pierre d'un cinéma, Hollande a évoqué les négociations de paix avec la Russie sur l'Ukraine. "Je pense que c'est une des dernières chances. (...)Si nous ne parvenons pas à trouver un accord durable de paix, nous connaissons parfaitement le scénario: il a un nom, il s'appelle la guerre", a déclaré le président de la République.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.