samedi 14 février 2015

L'arnaque de l'"étalement urbain" / On peut revivre bien

Je reprends à partir d'un petit passage de mon post précédent sur le discours écolo babelien de Hulot :
Moi je vous dis comment on fait de l'écologie.

On se trouve un pavillon à la campagne, bien dimensionné (100m² pour 4 personnes), avec minimum 1000m² de terrain, à moins de 10km de son travail, des écoles et des magasins. On l'isole super bien. On achète deux vélos électriques en plus de la voiture. On installe une cheminée efficace. On se met une haie champêtre avec plein de petits fruitiers dedans. On fait un potager en bio sur 200m² minimum. On plante des fruitiers. On composte, on paille. On installe des nichoirs. On met un récupérateur d'eau. On cuisine. On bricole. On se coupe son bois. On consomme et on mange local. On a maximum deux paires de pompes en plus des bottes. Pour les plus motivés, poulailler, clapier, toilettes sèches et chauffe-eau solaire. On n'épargne pas dans le ponzi bancaire et de dette publique. Si les permis de chasse et de pêche n'étaient pas si chers, je dirais même chasse et pêche. Pour les beaux jours, on sort le barbecue, on apérote au bon vin, on s'installe une piscine auto-portante à 100€ et on invite les amis et la famille, plutôt que de partir à Bali. On s'enracine, on éteint la télé, on fait siennes les traditions de son terroir, on écoute les vieux. On se fait son réseau et on achète des bons produits directement chez le producteur. Et puis on est cohérent avec soi-même, et on est contre l'immigration et l'augmentation perpétuelle de la population par importation de miséreux assistés inassimilables.

   L'arnaque de l'"étalement urbain"

Tout d'abord, j'aimerais revenir sur l'impact de ce modèle en terme de perte de surfaces agricoles. Le mieux que l'on fasse en terme de culture de blé, c'est du 100 quintaux à l'hectare. Soit 1 kilo de blé au m². Aux cours mondiaux, en déduisant les frais (tracteurs, essence, produits chimiques...), ça fait au max 600€ par an de blé pour 2000m². Rien qu'avec le potager de 200m², on produit le double en légumes. Je parle même pas des fruitiers, des petits fruitiers, de l'éventuel poulailler, de la place que toute habitation prendrait de toutes façons, etc etc... Donc cet argument de l'empreinte agricole de l'étalement urbain est un faux argument.

Surtout que chaque année en France, la forêt (en grande partie même pas exploitée) qui occupe déjà un tiers du territoire, gagne du terrain. Si on manquait de terres, la forêt ne gagnerait pas.


Cette histoire d'étalement urbain, c'est la grande arnaque des faux écologistes, pour trouver un moyen d'empêcher les gens de vivre dans la nature et les obliger à s'entasser dans des appartements en ville hors de prix.

Je pense que c'est devenu clair pour tout le monde que nos écologistes n'ont rien d'écologistes, et que ce sont juste des trotskystes qui ont trouvé ce moyen là pour revenir par la fenêtre. Et en parfaits démiurges totalitaires, ils veulent absolument entasser les gens dans les villes pour pouvoir les contrôler.

Et surtout, maintenir les gens en ville, c'est les maintenir dans le salariat forcé, l'aliénation, et donc comme seule possibilité de vie, la course à l’échalote aux salaires et à la consommation ponctionnables. Et pour justifier ça, les faux arguments écologistes, c'est parfait.

Sans terrain, en appartement, il est impossible de faire sécession de leur racket et de reprendre le contrôle sur nos vies. Et ils le savent très bien.

   Revivre bien

J'ai souvent également entendu, ou dit moi-même, qu'à l'époque de nos grands-parents, une famille avec 4 enfants pouvait vivre bien avec un seul salaire. Et qu'aujourd'hui, c'est devenu impossible pour le commun des mortels.

Et bien, à bien y réfléchir, je réponds que non.

Déjà, il faut bien intégrer qu'en terme de confort, à l'époque, ils vivaient beaucoup plus chichement. Et sans forcément en revenir à abandonner tout le confort gagné depuis, il est illusoire d'espérer refaire pareil en pensant continuer d'acheter une paire de pompes par semaine pour madame, rouler en cabriolet pour monsieur, et partir au ski en famille.

Prenez une ville comme Agen. On trouve à moins de 10 km de la ville des maisons dans leur jus, avec des grands terrains, pour 130 000€. C'est certes pas le confort moderne d'aujourd'hui, mais il y a le charme de la vieille pierre. C'est habitable en l'état, et on peut les retaper au fur et à mesure.

130 000€ aujourd'hui, ça se trouve. Entre un héritage, la revente d'un premier bien, de l'épargne perso, on peut arriver avec 60 000 sur la table.

Ça dépend du cas personnel de chacun. Mais c'est jouable. Peut-être qu'au début, pendant 10 ans, il faut deux temps pleins pour arriver à tout payer, et continuer d'avoir de la marge pour payer la rénovation. Ça dépend des salaires, du nombre d'enfants, de l'apport, du prix de ce qu'on a trouvé, etc etc...

Mais pour un couple motivé et qui se sort les doigts, c'est possible. Et à 40, 45 ans, on peut déjà passer à mi temps pour les deux, ou bien arrêter de bosser pour un des deux.

En tous cas, si vous pouvez mettre 150 000€ cash sur la table (une fois revendu l'appart en ville), la question financière ne se pose même pas. Et si vous courrez partout toute la journée comme un hamster dans sa roue, c'est que vous le voulez bien...

Le blocage généralement, c'est d'arriver à retrouver un boulot. Surtout que les jobs à Paris n'existent généralement qu'à Paris. Maintenant, ayez à l'esprit que les gens travaillent en province, que les taux de chômage y sont même souvent plus faibles, et que pour quelqu'un de civilisé au cerveau bien fait, il y a aussi des bons jobs. A moins que vous teniez absolument à votre job d'urbain ultra spécialisé et sans intérêt dans un domaine totalement abscons...

Mais surtout, il faut être bien sûr de le vouloir. La vie à la campagne n'est pas du tout la même qu'en ville. Si vous ne vivez que pour sortir en ville, pour voir la dernière expo de l'artiste subventionné du moment, si vous voulez 3 boulangeries à moins de 500 mètres, si vous voulez de la foule, de l'agitation et de l'anonymat, etc etc, oubliez de suite. Idem si vous espérez trouver de l'écolo gôchiste autour de vous et si vous faites une attaque à chaque vision d'une affiche du FN, alors qu'à la campagne, vous ne trouverez surtout que des gens sur la ligne que j'ai décrite, si vous êtes une faignasse scotchée à son canapé, si vous n'envisagez même pas de sortir sous la pluie ou dans le froid, ou si vous n'êtes pas du genre à sympathiser avec vos voisins, oubliez... Pour tout le reste, la moindre ville de 20 000 habitants a désormais les mêmes magasins qui vendent les mêmes produits mondialisés que partout ailleurs.

52 commentaires:

  1. Je vais revenir cette fois sur le côté politique de ton billet; en théorie ce n'est pas la gôoche mais bien la drouate qui est enclin à te mettre des bâtons dans les roues pour tes projets : Si tu veux acheter une parcelle agri, même si elle jouxte le terrain de ta maison, tu aura la SAFER sur le dos; en gros cet organisme privé à le droit de préemption et le plus souvent il va le céder une bouchée de pain aux copains de la mafia FNSEA/JA (affilié ump) à un prix bien inférieur que ce que tu à convenu avec le vendeur (genre, vous avez convenu de m 5000€ le terrain, mais préempté à 1000€ pour la safer) Par contre sache que la confederation agricole (gauche) est CONTRE cela.

    Ce pays me rend malade, même quand tu veux mettre de la musique dans ton bistro, il faut payer plus de 1000€ de l'an à la mafia SACEM qui est l'équivalent de la SAFER mais pour la musqiue; Ûùltràliberal qu'ils disent ?
    J'étais nationaliste avant mais je préfère mille fois être dirigé par des technocrates boches "euro-babelien" que des politicards ultrainterventionistes français

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. +1
      ce qu'il y a de bon dans l'Europe, c'est effectivement qu'on a une chance de pouvoir être dirigé à terme par les allemands et de sortir de cet état tiers-mondiste qui dirige la France.
      Mais d'un autre coté, ils sont tellement "haut" dans la hierarchie que je ne suis pas sûr que ça finisse pas "descendre" jusqu'au petites gens.

      C'est un peu le même enjeu en Grèce d'ailleurs, que les boches parviennent à nettoyer les écuries d'Augias étatique ...

      Supprimer
    2. Je suis pas loin d'être d'accord. Mais c'est quand même terrible comme constat que notre seul espoir de sortir du soviétisme français, c'est de se faire tordre le bras par l'étranger. Le tout alors que 70% des français veulent que l'Etat recule.

      Supprimer
    3. tordre le bras : tu a envie que les us interviennent chez nous ? vu qu'obama a utilisé cette expression...

      Supprimer
    4. le role des SAFER est de:
      1- limiter la hausse de prix du foncier agricole (anti speculation)
      2- permettre aux agriculteurs qui restent (encore , ou veulent a ceux qui veulent l'etre) d'en devenir propriétaire un jour.
      3- limiter le mitage des zones agraires par des néoruraux ( conflits de voisinage) .

      maintenant concernant la mafia fnsea etc...
      il y a 2 autres syndicat agricole qui contourne ça correctement pour ce qui est du pb foncier.

      Supprimer
  2. Faut pas cracher sur Hulot, c'est un vrai défenseur de la nature : http://corto74.blogspot.fr/search/label/Nicolas%20Hulot

    (lisez les caractéristique de son "petit " bateau ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hulot à la pêche au gros ? Je doute.

      Supprimer
    2. Apparemment tu n'es pas allé voir le lien, ce n'est pas une question de peche...

      Supprimer
    3. Bah tu vois pas les cannes ? Je suis sur d'avoir déjà vu cette image dans un blog de moniteur guide de pêche, ou un blog de passionné de pêche en lien avec un blog de guide.
      Corto ne démontre rien, et Hulot n'est pas assez con pour s'exposer pareillement, bien qu'il ait cramé plus de carburant avec ses émissions télé,que nous tous réunis ici.

      Supprimer
  3. De ce que je constate en discutant avec les gens, il y a 2 obstacles : gérer la transition vers un nouveau boulot. Ca c'est l'obstacle n°2.
    L'obstacle n°1 : c'est madame.
    Ils semble que ce soit "elles" qui sont accro à la ville en tout premier lieu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je confirme, j'ai eu beaucoup de mal à la décrocher de "sa" rue de Bethune (Lille), maintenant on est en pleine campagne, mais à 5 minutes de la mer et du centre de La Rochelle, c'est comme ça que je suis parvenu à la faire céder ^^

      Supprimer
    2. J'ajouterais également que pour elle, comme pour beaucoup de monde que je côtoie, les guerres, les fins de civilisations ou les faillites d'états, ça ne peut uniquement se dérouler qu'à l'étranger

      Supprimer
    3. "maintenant on est en pleine campagne, mais à 5 minutes de la mer et du centre de La Rochelle, c'est comme ça que je suis parvenu à la faire céder ^^"

      Comme quoi c'est encore possible de concilier les deux.

      Et bonne pêche à pied ;)

      Supprimer
    4. Concilier les deux ne me serait plus possible aujourd'hui, vu les prix de l'immo maintenant. J'ai eu un coup de chance de quitter la métropole Lilloise en 2001 (aidé par l'arrivée d'aubrie, j'ai fuis)

      Au fait disco, j'ai pensé à toi, cette année je tente la culture de pommes de terre sous coupe de gazon, plus besoin de charcuter la terre, il parait que les rendements sont à peine plus faible, et j'aime bien les trucs de feignants :D

      Pour la peche à pied, j'attends avec impatience le 19 mars, marée du siecle

      Supprimer
    5. sous coupe de gazon ? ca va pas les bruler ça ? Normalement, faut plutôt de la paille, non ? Le gazon, ça chauffe à mort et ça bouillasse en compostant.

      Supprimer
    6. Tu me diras si ça a fonctionné

      Supprimer
    7. Pour répondre au commentaire de 09h53, pour ceux qui ne sont pas (ou plus) avec madame, trouver un emploi, c'est bien le problème n°1.

      Et la question n'est pas de savoir si on est prêt à changer de vie ou à travailler pour un salaire inférieur, la question, c'est d'arriver à convaincre les RH.
      Je ne peux pas m'empécher de penser qu'une partie du pourcentage du chômage en France est du au conservatisme des recruteurs (mais eux diront sûrement que c'est à cause de la rigidité du code du travail...)

      Si vous espérez tomber sur quelqu'un qui va comprendre votre projet et reconnaître votre potentiel, laissez tomber. Ce qu'il faut, c'est être dans le moule.

      Au final, la vraie option pour changer, c'est de monter son activité, indépendant, entreprise, peu importe mais il faut être prêt à prendre tous les risques sur soi.

      C'est la face cachée du système protecteur à la française :
      - quand l'économie fonctionne à peu près bien, ça évite de laisser du monde au bord de la route,
      - quand l'économie commence à dérailler, ça entraîne tout le monde dans le naufrage.

      Supprimer
    8. Bien sur que la pomme de terre comme tout végétaux pour culture à l'homme ne poussent pas sous racine concurrente même paillé, le mr à mal compris le principe du compostage récréative.

      Supprimer
  4. L'argument de l'étalement urbain est faux pour ceux qui font quelque chose de leur terrain...Pour la majorité des gens, un terrain c'est bon pour mettre une pelouse, du gravier, du béton. Pas question de jardiner ou d'élever des poules

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. absolument. pour la majorité des gens le terrain est utile... pour ne pas entendre leur voisin (pas forcement inutile).
      une approche permaculturelle permet d'attribuer d'autres fonctions au jardin : production de nourriture, reserve de biodiversité etc....

      reste la question du chauffage et transport qui est beaucoup plus efficace en habitat concentré

      wawa, eleveur de quelques poules et cultivateur sur gazon patate et mais et butte

      Supprimer
  5. Bonjour,
    Une des solutions ne serait-elle pas que tous ceux qui ont les moyens de posséder une maison et un terrain se mettent en mode "standby" maximum avec les produits qui ne sont pas indispensables à la vie organique et ceux qui ne respectent pas le vivant.
    Cette résistance amènerait à fuir les centres ville qui mettent en dépendance et en esclavage ceux qui les habitent. L'habitat en ville sort l'Homme de sa nature grégaire et l'individualise en le domestiquant par la TV et les journaux aux mains de ses maîtres qui lui disent comment il doit penser.
    Il faut repeupler les campagnes et vivre la vraie vie qui est au contact de la nature, des végétaux, des animaux et notre concitoyen. La vie à la campagne nous force à faire plus attention à l'autre car nous sommes beaucoup plus dépendants des uns des autres pour le quotidien.
    Il faut enfin se poser aussi la question de ce qu’est le bonheur auquel nous aspirons tous: un levé ou un coucher de soleil, l'éclosion des arbres en fleurs au printemps, un feu de cheminée avec un bon livre, taper le carton le soir avec les voisins après une journée de labeur...
    J'en parle car je l'ai vécu ce temps de ou l'on ne possédait que très peu mais avec le recul je sais que nous avions une richesse que personne ne pouvait nous prendre c'est à dire le bonheur de vivre en harmonie, tout n'était pas rose mais nous avions un grande maîtrise sur notre alimentation et notre énergie.
    En deux mots, nous étions beaucoup plus libre et nous n'avions pas peur car nous avions ce sentiment d'être plus forts ensemble.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le sacral contre la sacralisation de la marchandise:
      http://meridienzero.fr/mp3/Meridien_0_25.11.2012.mp3

      Supprimer
  6. Et voilà. Sans-Dent est de retour, surfant sur la moindre "fusillade", le moindre "attentat".

    Ca shoote à Copenhague? Allez, il envoie là bas son ministre de l'intérieur ! Il ne faut pas perdre une miette de tension, une miette de l'"esprit du 11 janvier".

    Quelle obscénité.

    Et dire qu'il tiendra de cette façon jusqu'en 2017.
    ********
    Le chef de l'État, qui parle "d'attentat", confirme que l'Ambassadeur de France au Danemark, François Zimeray, participait au débat sur l'islamisme et la liberté d'expression pris pour cible. Le président confirme également qu'il n'a pas été touché par les tirs.

    Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, se rendra dans les meilleurs délais à Copenhague, ajoute le communiqué de l'Élysée.

    RépondreSupprimer
  7. La montée aux extrêmes.

    Elections européennes du 25 mai 2014 :

    Les quatre pays où les extrêmes arrivent en tête :
    1- La France : Front National = 24,86 %
    2- Le Royaume-Uni : UKIP = 26,60 %
    3- Le Danemark : Parti Populaire Danois = 26,60 %
    4- La Grèce : l’extrême-gauche Syriza = 26,58 % (pour info : les néonazis d’Aube Dorée = 9,40 %)

    Elections départementales en France (22 mars et 29 mars 2015) :

    Départementales : près de 30% des Français souhaitent le succès du FN.

    Près de 30% des Français souhaitent le succès du Front National aux prochaines élections départementales, selon un sondage Ifop pour le Journal du dimanche, le parti de Marine Le Pen gagnant 9 points par rapport à une enquête effectuée avant les municipales de 2014.

    Alors que 29% des personnes interrogées souhaitent le succès des candidats du FN, 25% préfèrent ceux de l'UDI et de l'UMP, et 22% ceux du PS.

    Les candidats d'EELV et du Modem sont crédités de 8%.

    Par rapport à une enquête de l'Ifop réalisée avant les municipales de l'année dernière, l'UDI et l'UMP perdent 8 points (de 33% en 2014 à 25 % en 2015) tandis que le PS enregistre une baisse de 6 points (de 28% en 2014 à 22 % en 2015).

    Dans le même temps le FN voit sa cote grimper de 9 points passant de 20 % en 2014 à 29 % pour les prochaines départementales.

    http://www.leparisien.fr/politique/departementales-pres-de-30-des-francais-souhaitent-le-succes-du-fn-15-02-2015-4535353.php

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si les statistiques ethniques étaient permises, on se rendrait compte qu'il y a largement plus de 29 % des français à souhaiter le succès du FN .

      Supprimer
  8. A propos de l'extrême-gauche en Grèce :

    Lundi 16 février 2015 :

    L’Eurogroupe s’achève par un « clash » avec Athènes.

    On s'attendait à un nouvel Eurogroupe interminable après celui de mercredi 11 février, qui s'était terminé par un fiasco, après tout de même sept heures de négociations… Lundi 16 février, ce nouveau rendez-vous, prétendument « de la dernière chance », entre ministres des finances de la zone euro pour résoudre le problème de la renégociation de la dette grecque avec le gouvernement Tsipras, de la gauche radicale, n'a duré que quatre heures, et s'est achevé par un « clash ».

    http://www.lemonde.fr/crise-de-l-euro/article/2015/02/16/l-eurogroupe-s-acheve-par-un-clash-avec-athenes_4577661_1656955.html

    RépondreSupprimer
  9. Mardi 17 février 2015 :

    Grèce : Tsipras annonce le vote par le Parlement de mesures sociales dès vendredi.

    Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a annoncé mardi le vote par le Parlement de mesures sociales en faveur des Grecs dès vendredi, date-butoir donnée par l'Eurogroupe à Athènes pour demander une extension de son programme d'aide.

    « Ces mesures vont conforter les salariés, les chômeurs, les petites et moyennes entreprise et vont relancer l'économie », a expliqué M. Tspiras.

    Figure parmi elles l'étalement en cent mensualités des remboursements de prêts bancaires pour les personnes les plus défavorisées.

    Les mesures sociales voulues par le gouvernement vont à l'encontre des préconisations du programme d'aide.

    « La Grèce n'accepte pas les conditions et les ultimatums, elle dit non », a lancé M. Tsipras, devant les parlementaires de son parti de gauche radicale Syriza.

    Il a également accusé le ministre allemand des Finances Wolfgang Schaüble d'avoir perdu son sang-froid et de s'être adressé de manière humiliante à la Grèce lors des discussions entourant l'Eurogroupe de lundi à Bruxelles.

    http://www.romandie.com/news/Grece--Tsipras-annonce-le-vote-par-le-Parlement-de-mesures-sociales-des-vendredi/566770.rom

    RépondreSupprimer
  10. J'habite dans un quartier relativement récent, construction entamée il y a environ 20 ans. Au début, c'était des petits collectifs, 3 ou 4 étages maxi, avec des coulées vertes, des rues larges, aérées voire quasi piétonnes. Puis les écolos/socialos sont passés par là et ont argué de la nécessaire "densification urbaine", pour construire des merdes staliniennes qui montent jusqu'à 10 étages, des "maisons sur les toits" mais aussi en coeur d'îlots, des vis-à-vis à 5 mètres de distance, des barres de 100 mètres de long. Et ils s'étonnent de ne pas arriver à vendre ça...

    RépondreSupprimer
  11. HS mais intéressant:

    http://lesbrindherbes.org/2013/11/15/le-walipini/

    RépondreSupprimer
  12. Chômage : le nombre d'inscrits à Pôle Emploi vient de battre un record historique.

    Mercredi 25 février 2015 :

    Chômage : catégorie A, B, C, D, E :

    France métropolitaine :

    5 892 500 inscrits à Pôle Emploi. Record historique battu.

    Variation sur un mois : + 0,2 %

    France entière (y compris l'outre-mer) :

    6 219 800 inscrits à Pôle Emploi. Record historique battu.

    Variation sur un mois : + 0,2 %

    http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-NZE88.pdf

    RépondreSupprimer
  13. http://meridienzero.fr/mp3/Meridien_0_25.11.2012.mp3

    RépondreSupprimer
  14. C'est un petit dessin animé, en pâte à modeler, qui dure 7 minutes 23.

    C'est l'histoire de la démocratie française, ou de la démocratie étatsunienne, ou de la démocratie anglaise, ou de la démocratie grecque, etc.

    C'est l'histoire de nos démocraties en 2015 :

    http://tinyurl.com/od69rpe

    RépondreSupprimer
  15. Vous avez twitté sur le viol et la sauvagerie du meurtre de Elin Krantz. Quelques liens :

    http://www.europe-israel.org/2013/08/face-aux-viols-des-femmes-nordiques-lelite-bien-pensante-scandinave-choisit-de-porter-des-oeilleres/

    http://breizatao.com/2014/07/13/limmigration-musulmane-fait-de-stockholm-la-capitale-mondiale-du-viol/

    Pour résumé, Stockolm est désormais la deuxième capitale mondiale du viol. Et comme le dit le deuxième lien.

    "Le réel, rien que le réel est la meilleure arme contre l’idéologie antiraciste."

    "Près de 30% des viols sont commis contre des jeunes filles de moins de 15 ans. Les auteurs de ces viols sont presque exclusivement des immigrés musulmans, dont beaucoup de demandeurs d’asile aidés par l’extrême-gauche et le gouvernement suédois."

    "La Suède détient désormais le deuxième taux de viol le plus élevé du monde, après l’Afrique du Sud, à 53,2 viols pour 100 000 habitants. Six fois plus qu’aux USA."

    "dans la Suède socialiste, le violeur pourra, moyennant remise de peine, sortir de prison dans quelques années et aller vivre dans un autre pays occidental et y récidiver. Car celui-ci avait d’abord émigré aux USA où il avait commis de nombreux crimes avant de venir sévir en Suède et assouvir sa soif d’asservissement de la femme blanche."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce serait bien d'avoir une source autre que "europe israel" parce que ce site sent vraiment le moisi...

      Supprimer
  16. Depuis 41 ans, les élites françaises trahissent la France.

    Depuis 41 ans, les élites françaises vendent la France à la découpe aux pays étrangers en général, aux Etats-Unis en particulier.

    Dernière trahison : la vente d'Alstom à General Electric.

    En clair :

    - Les Etats-Unis sont le suzerain.

    - Le suzerain place ses vassaux à la tête de ses fiefs.

    - La mission de tous ces vassaux : trahir la France pour le plus grand profit du suzerain.

    - Dans les années qui viennent, le peuple français punira les élites qui trahissent la France. A la guillotine, tous ces traîtres.

    Lisez cet article insupportable :

    Vente d'Alstom : le dessous des cartes.

    « Oui, il y a bien une corrélation entre l'étrange défaite de 1940, qui vit en quelques semaines l'effondrement de notre pays et celle, plus insidieuse et plus longue, qui voit le délitement de notre appareil industriel. »

    http://www.lefigaro.fr/vox/economie/2015/01/05/31007-20150105ARTFIG00339-vente-d-alstom-les-dessous-des-cartes-par-jean-michel-quatrepoint.php

    RépondreSupprimer
  17. Dans l'Union Européenne, les élections en France, les élections en Espagne, les élections en Grèce, etc, ça ne sert plus à rien.

    Dans l'Union Européenne, les élections ne servent plus à rien, puisque les nations sont prisonnières des traités européens.

    Les élections ne servent plus à rien, puisqu'il n'y a pas d'autre politique possible.

    TINA !

    There Is No Alternative !

    (TINA, c'était le surnom de Margaret Thatcher.)

    La construction européenne est anti-sociale.

    La construction européenne est anti-populaire.

    La construction européenne est anti-démocratique.

    Elle doit être détruite.

    Mercredi 4 mars 2015 :

    Grèce : Tsipras devra expliquer qu'il ne pourra pas tenir toutes ses promesses.

    Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, estime que le Premier ministre grec va devoir expliquer que certaines de ses promesses électorales ne seront pas tenues, les élections ne changeant pas les traités, dans un entretien mercredi au journal El Pais.

    Alexis Tsipras a fait un pas fondamental: il a commencé à assumer ses responsabilités. Mais il a un problème: il doit encore expliquer que certaines des promesses avec lesquelles il a remporté les élections ne seront pas tenues, déclare-t-il. Les élections ne changent pas les traités.

    Il a posé les bonnes questions, poursuit M. Juncker. Mais n'a jamais donné de réponses. Or, concernant la Grèce et son programme, il y a 19 opinions publiques qui comptent, dans la zone euro. Les élections ne changent pas les traités: il est clair que l'on peut envisager la crise grecque d'une autre manière. On peut faire preuve de davantage de flexibilité, mais la victoire de Tsipras n'ouvre pas le droit à tout changer.

    Evoquant le parti grec Syriza, mais aussi son allié espagnol Podemos, M. Juncker estime que ce type de nouveau parti analyse souvent la situation de manière réaliste en soulignant avec précision les énormes défis sociaux. Mais s'ils emportent les élections ils sont incapables de tenir leurs promesses, de transformer leurs programmes en réalité. Les propositions de ces partis ne sont pas compatibles avec les règles européennes: elles conduiraient à une situation de blocage total.

    http://www.romandie.com/news/Grece-Tsipras-devra-expliquer-quil-ne-pourra-pas-tenir-toutes-ses-promesses/571625.rom

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la démocratie, qu'on te dit !

      Les pays et les peuples c'est has been, et Junk(er) porte parfaitement son nom.

      Les amerloques viennent de déployer 600 paras en Ukraine "pour former l'armée de kiev", parce que « Si la Russie envahit l’Ukraine, qu’est-ce qui nous dit qu’ils n’envahiront pas les États-Unis après ? ». colonel Michael L. Foster, US Army

      Bande de connards, il vont encore nous faire un conflit mondial pour se refaire une santé, j’espère que cette fois ci leur pays sera également rasé.

      Quand on y pense, sans les US sauveur du monde libre, on aurait beaucoup moins de guerre

      Supprimer
  18. Pour éviter une faillite totale, la Grèce se finance en émettant des obligations à trois mois et des obligations à six mois.

    Mais il y a un tout petit problème : personne au monde ne veut acheter ces obligations pourries !

    Du coup, il ne reste plus que les banques grecques qui achètent ces obligations pourries !

    Ensuite, les banques grecques refourguent ces obligations pourries à la Banque de Grèce.

    La Banque de Grèce accepte ces obligations pourries comme collatéral, et elle prête en février 2015 la somme de 65,64 milliards d'euros aux banques grecques. La Banque de Grèce prête en mars 2015 la somme de 69,4 milliards d'euros aux banques grecques.

    C'est le mécanisme ELA, Emergency Liquidity Assistance, en français « Prêt de liquidités en urgence ».

    Mais il y a encore un tout petit problème : les banques grecques ne rembourseront jamais !

    En clair :

    1- La Grèce est en faillite.
    2- Les banques grecques sont en faillite.
    3- Mais tout le monde s'en fout …

    … sauf Jens Weidmann, le président de la Banque centrale allemande, qui voit venir l'effondrement total du système bancaire grec !

    (Rappel :
    « Les prêts ELA de la Banque de Grèce, plus chers que les financements BCE, ont représenté 65,64 milliards d'euros en février, contre 5,2 milliards en janvier. Au total, les refinancements des banques grecques auprès de la BCE et de la Banque de Grèce ont atteint 104,3 milliards d'euros en février, soit l'équivalent de 57% environ du PIB. »

    http://www.challenges.fr/finance-et-marche/20150312.REU4003/grece-chute-des-financements-bce-en-fevrier-bond-des-ela.html

    Vendredi 13 mars 2015 :

    La Banque centrale européenne (BCE) a décidé jeudi de relever de 600 millions d'euros le plafond de son financement d'urgence (ELA) des banques grecques, a-t-on appris de source bancaire grecque. Cela amène ce plafond à 69,4 milliards d'euros.

    La Grèce se finance en vendant des bons du Trésor à trois et six mois, achetés presque exclusivement désormais par les banques grecques.

    Présentant le rapport annuel de son institution, le président de la Bundesbank allemande Jens Weidmann a émis jeudi de sérieuses réserves sur le maintien à flot du système bancaire grec par les biais des ELA.

    "Des banques qui utilisent des crédits d'urgence devraient tout faire pour améliorer leur situation de liquidité", a-t-il dit, mais "avec les achats de bons du Trésor pour lesquels il n'y pas de marché, c'est exactement le contraire qui se passe".

    http://www.romandie.com/news/Zone-euro-la-BCE-releve-de-600-mio-ses-prets-durgence-aux-banques-grecques/574320.rom

    RépondreSupprimer
  19. "si vous voulez 3 boulangeries à moins de 500 mètres" : c'est mon cas et je trouve ça important. En général à la "campagne" les rares boulangeries se permettent de faire du pain dégueulasse...

    RépondreSupprimer
  20. La nouvelle tour de la BCE a coûté 1,3 milliard d'euros.

    Mercredi 18 mars 2015 :

    A Francfort, la BCE claquemurée face à une foule d’activistes.

    La BCE, qui travaille déjà dans ses nouveaux locaux depuis fin novembre, avait à l’origine prévu de faire les choses en grand pour fêter l’inauguration de la nouvelle tour. Histoire de marquer le coup, alors que la construction du bâtiment a mis huit ans et coûté 1,3 milliard d’euros, pour permettre à l’institution la plus puissante de la zone euro d’opérer dans ses propres locaux.

    Mais les gardiens de l’euro ont dû revoir leur plan face à la détermination des manifestants à tout faire pour vouloir gâcher la fête. Résultat, une cérémonie réduite au strict minimum sera tenue en présence de Mario Draghi, le président de la BCE, l’ensemble des gouverneurs de banques centrales de l’Union Européenne, faisant office de représentants de leurs nations, également l’ancien président de la BCE, Jean-Claude Trichet, le maire de Francfort et le ministre de l’économie du Land de Hesse.

    Seule une poignée de journalistes a été invitée à se joindre au pince-fesses : des grandes agences de presse et une équipe de la télévision locale. La plupart des autres journalistes doivent ainsi rester dehors.

    http://www.lesechos.fr/monde/europe/0204232265682-ca-se-passe-en-europe-a-francfort-la-bce-claquemuree-face-a-une-foule-dactivistes-1103170.php

    Chaque siècle a sa forteresse.

    Chaque siècle a sa Bastille.

    Le XVIIIe siècle a eu la forteresse de la Bastille, à Paris. Le 14 juillet 1789, la foule en colère a pris d'assaut la forteresse de la Bastille. Elle l'a détruite. Aujourd'hui, il n'en reste rien.

    Le XXIe siècle aura la tour de la BCE, à Francfort. La foule en colère prendra d'assaut la tour de la BCE. Elle la détruira. Il n'en restera rien.

    En direct devant la tour de la BCE :

    https://www.youtube.com/watch?v=P7gfyZ5we3w#t=12608

    RépondreSupprimer
  21. "J'ai vécu dans votre futur et ça n'a pas marché" Un ex-soviétique parle de l'UE

    https://www.youtube.com/watch?v=0ezJAIIt8Og

    RépondreSupprimer
  22. Aux Etats-Unis, la base monétaire était de 800 milliards de dollars en 2008. Depuis, elle a explosé. Aujourd'hui, elle est de 4500 milliards de dollars.

    Regardez le graphique 4 :

    http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=79791

    Aux Etats-Unis, cette création de monnaie par la banque centrale n'a pas du tout profité à l'économie réelle.

    Partout ailleurs, c'est pareil. Dernier exemple en date : la BCE vient juste d'annoncer qu'elle va injecter 1140 milliards d'euros supplémentaires dans le système !

    Malheureusement, aux Etats-Unis, au Japon, au Royaume-Uni, en zone euro, etc, la création de monnaie par les banques centrales ne profite pas à l'économie réelle. Elle ne profite qu'à la Bourse et aux dirigeants politiques.

    Les banques centrales injectent des centaines de milliards de liquidités, mais ces liquidités ne sont pas investies dans l'économie réelle. Elles sont investies dans :

    1- les marchés actions. Conséquence : les Bourses montent, les Bourses battent leur record historique, et les actionnaires sont contents.

    2- les obligations d'Etat. Conséquence : les taux des obligations d'Etat baissent, et les dirigeants politiques sont contents, car ils vont pouvoir continuer à emprunter des centaines de milliards.

    Conclusion numéro 1 : sans le vouloir, les banques centrales ont créé de gigantesques bulles boursières, partout dans le monde.

    Conclusion numéro 2 : sans le vouloir, les banques centrales ont créé de gigantesques bulles de dette publique, partout dans le monde.

    Hélas, une bulle ne peut pas gonfler jusqu'au ciel.

    Hélas, une bulle finit toujours par éclater.

    Le jour où ces gigantesques bulles boursières éclateront, le jour où ces gigantesques bulles de dette publique éclateront, nous vivrons une crise de type 1929, mais en plus violent.

    Jeudi 19 mars 2015 :

    L'OCDE redoute une nouvelle crise financière.

    En ce qui concerne les taux d'intérêt, « l'ampleur de la baisse allume un signal d'alarme », selon l'OCDE, qui craint un aveuglement des marchés, éblouis par les liquidités énormes qui affluent vers eux.

    « Une mauvaise estimation du risque a été au coeur de la précédente crise financière (de 2008) et il semble bien que ce phénomène ressurgisse aujourd'hui », s'inquiète l'OCDE.

    Le FMI s'inquiète également régulièrement « des prises de risque peut-être inconsidérées de nombreux investisseurs sur les marchés et de la valorisation très forte de certains actifs », ce qui pourrait provoquer de sévères corrections. Mais sa patronne Christine Lagarde se refuse jusqu'ici à parler de « bulle ».

    http://www.lepoint.fr/economie/la-perspective-d-une-nouvelle-crise-financiere-redoutee-par-l-ocde-18-03-2015-1913711_28.php

    RépondreSupprimer
  23. A propos des sociologues, de la sociologie, et de la revue « Sociétés » :

    Et Michel Maffesoli voulu réinventer la sociologie... seul contre tous.

    Un canular publié dans la revue "Sociétés" a jeté le trouble dans le milieu de la sociologie. Une blague qui sonne comme une revanche contre son directeur, Michel Maffesoli, qui annonce sa démission.

    Samedi 7 mars, Arnaud Saint-Martin, chercheur au CNRS et Manuel Quinon, sociologue en fin de thèse, révèlent avoir réussi à faire passer une fausse étude dans la revue "Sociétés", dirigée par Michel Maffesoli. L'étude en question a été signée par un auteur imaginaire, Jean-Pierre Tremblay, et relayée par le "Monde". Elle a pour objet Autolib', le service de location de voiture électrique à Paris, mais est truffée de "sottises".

    Objectif de cette énormité : démontrer le peu de rigueur scientifique de la revue spécialisée et dénoncer le caractère "pseudo-scientifique" du "maffesolisme". L'homme berné rit, mais jaune. Le canular n'est pas si digéré. Michel Maffesoli annonce d'ailleurs à "l'Obs" qu'il va "passer la main" :

    « Laisser passer cet article a été une erreur manifeste et grossière. Nous allons en tirer les conséquences, moi le premier en tant que directeur de cette revue dont je ne regarde pas les articles car je n'ai pas le temps et que cela ne m'intéresse pas. Il faut accepter qu'à un certain âge, on puisse faire autre chose. Je vais me retirer de la revue mais j'assume ma responsabilité, même s'il arrive à toutes les revues qu'il y ait des erreurs d'appréciation. »

    La blague était de nature à faire vaciller la communauté des scientifiques, à jeter le discrédit sur la discipline, à mettre KO la revue attaquée. Mais chez les sociologues, on a surtout beaucoup ri. Ni émoi, ni surprise.

    « J'ai trouvé cela assez drôle, bien fait, car c'est écrit de manière caricaturale mais plausible », estime le président de l'EHESS, Pierre-Cyrille Hautcoeur. « Mes collègues sociologues de l'EHESS ne se sont pas du tout sentis visés. Au contraire, nous avons été satisfaits de voir que la communauté scientifique était capable de séparer le bon grain de l'ivraie et de faire le ménage chez elle. Je comprends que le grand public puisse se sentir trompé. Mais dans le milieu, l'insuffisante rigueur des pratiques de Michel Maffesoli est connue. »

    Même son de cloche chez Baptiste Coulmont, professeur de sociologie à l'université Paris 8-Saint-Denis :

    « Ce canular est salutaire. La revue était déjà déconsidérée alors qu'elle bénéficie de subventions publiques. Michel Maffesoli se dit sociologue, l'ensemble de la communauté lui dit non ! »

    http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20150318.OBS4920/et-michel-maffesoli-voulu-reinventer-la-sociologie-seul-contre-tous.html

    RépondreSupprimer
  24. La mise en place d’un système de propagande au niveau européen.

    Il y a quelques mois, le média EUobserver signalait l’existence d’un document informel à l’initiative de la Grande-Bretagne, de la Lituanie, de l’Estonie et du Danemark, appelant à doter l’UE de moyens d’informations communs destinés à « déconstruire… la propagande hostile » que représenteraient les médias russes dans le cadre du conflit ukrainien.

    L’affrontement du bloc américano-occidental et de la Russie, a en effet permis de mettre à jour l’embrigadement des grands médias occidentaux sur les sujets géopolitiques et stratégiques et a permis à de nombreux citoyens européens à la recherche d’une information réaliste et factuelle de s’informer hors de la sphère d’influence américaine par le biais des grands médias russes, comme Russia Today, qui dispose maintenant d’une édition en langue française. La simple comparaison entre les informations déployées à l’intérieur du bloc OTAN et celles circulants hors de la sphère d’influence américano-occidentale, permet effectivement de prendre conscience de la propagande de guerre à l’oeuvre dans les médias européens et de leur manipulation de l’information.

    Le document, probablement d’origine états-unienne, prévoyait donc la mise en place au niveau européen d’une « plate forme permanente au sein de laquelle l’UE et l’OTAN pourraient échanger leurs points de vue sur la communication stratégique » et appelait les producteurs médiatiques à « encourager les échanges entre les productions des différents pays (divertissements, films, documentaires) afin de fournir des alternatives compétitives à la production russe sur le marché européen de la télévision. »

    Le conseil européen des 19 et 20 mars derniers, a adopté à cet effet une « feuille de route » concernant la mise en place des mesures préconisées par ce document, sous la supervision de la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini, dans le but « de superviser le nouveau programme d’envergure pour contrecarrer le travail des médias russes. »

    Cette dernière a notamment déclaré le 19 janvier : “Nous travaillons sur la mise en place d’une stratégie de communication pour faire face à la propagande en langue russe“.

    A cet effet, il est prévu de lancer un grand média en langue russe destiné à promouvoir la vision atlantiste dans la sphère d’influence de la Russie et à contrer Russia Today, sur le modèle des anciens médias opérés par la CIA du temps de la guerre froide, comme Radio Liberty ou Radio Free Europe. Le document, qui n’a pas été rendu public et serait classé « secret défense », mais dont certains éléments ont fuité, invite également les journalistes d’investigation à se rapprocher de structures telle que la European Endowment for Democracy, opérée par la CIA.

    Russia Today, en tant que premier média international russe, est la cible privilégiée de cette campagne. En Grande-Bretagne, l’Office of communications, la structure de régulation des médias, a formulé en décembre un avertissement à Russia Today en menaçant de lui retirer sa licence si la chaîne ne tenait pas compte de ses remarques.

    Un premier pas dans la mise en place d’une stratégie européenne de propagande de masse vient d’être effectué avec la signature d’une alliance entre sept grands quotidiens nationaux qui comprend Le Figaro, pour la France, La Republica pour l’Italie, El Pais pour l’Espagne, Le Soir pour la Belgique, La Tribune de Genève et Tages-Anzeiger pour la Suisse, et qui sera dirigée par Javier Moreno, ancien directeur de la rédaction d’El País.

    http://lesmoutonsenrages.fr/2015/03/21/la-mise-en-place-dun-systeme-de-propagande-au-niveau-europeen/

    RépondreSupprimer
  25. Lundi 23 mars 2015 :

    1- La Grèce est en faillite. Dette publique : 315,509 milliards d’euros, soit 176 % du PIB.

    2- Les banques privées grecques sont en faillite.

    3- La Banque centrale de Grèce est gavée d'obligations de l'Etat grec, mais ces obligations d'Etat ne seront JAMAIS remboursées. En clair : la Banque centrale de Grèce est en faillite.

    Seule solution pour tenir encore quelques semaines de plus, au moins jusqu'en juin :

    il faut que l'Union Européenne prête en urgence quelques milliards d'euros supplémentaires à la Grèce !

    Ce prêt supplémentaire rajoutera une montagne de dettes par-dessus les montagnes de dettes qui écrasent déjà la Grèce, mais c'est pas grave !

    Dans une lettre datée du 15 mars et révélée ce lundi par le "Financial Times", Alexis Tsipras « a averti Angela Merkel qu'il serait impossible pour Athènes d'assurer le service de la dette d'ici les prochaines semaines si l'UE ne distribuait pas à court terme une assistance financière au pays ».

    « Étant donné que la Grèce n'a pas accès aux marchés financiers et en vue des pics attendus dans nos échéances de dette au printemps et à l'été... il est clair que les restrictions particulières de la BCE combinées à des retards de versement rendraient impossible pour tout gouvernement d'assurer le service de sa dette », explique Alexis Tsipras dans ce courrier qui serait parvenu à la chancelière juste avant que celle-ci n'invite le Premier ministre grec à venir lui rendre visite à Berlin.

    http://www.boursorama.com/actualites/grece--certains-remboursements-impossibles-sans-aide-1c57eb8cdef241e3d9c59be38b4474fa

    RépondreSupprimer
  26. Grèce / Union européenne : la rupture est inévitable.

    Les deux camps se préparent à la rupture.

    Lisez cet article :

    La perspective d'une rupture semble désormais de plus en plus proche et il semble que chacun s'y prépare. Lors du défilé de la fête nationale du 25 mars, une femme a lancé un message d'encouragement à Yanis Varoufakis, le ministre hellénique des Finances. Ce dernier a répondu : « il faudra nous soutenir aussi après la rupture. » Faut-il y voir la preuve que cette rupture est acquise ? L'accord avec les créanciers semblent en tout cas désormais très difficile.

    http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/grece-pourquoi-le-blocage-semble-indepassable-464866.html

    RépondreSupprimer

  27. 1- La Grèce est en faillite.

    2- Les banques privées grecques sont en faillite.

    3- La Banque centrale de Grèce est en faillite.

    4- Mais à part ça, ça va.

    Jeudi 2 avril 2015 :

    Grèce : la BCE relève encore le plafond de l’ELA, à 71,8 milliards d’euros.
    La Banque centrale européenne (BCE) a encore relevé mercredi soir de 700 millions d’euros, à 71,8 milliards, le plafond de son financement d’urgence (ELA) des banques grecques, a-t-on appris de source bancaire grecque.
    La BCE aide par ce seul biais les banques grecques depuis début février.

    http://www.romandie.com/news/Grece-la-BCE-releve-encore-le-plafond-de-lELA-a-718-mrd-EUR/580903.rom

    Sur son blog, Olivier Berruyer vient juste de lancer une alerte.

    Lisez cet article :

    ALERTE Grèce

    J’ai hésité à rédiger ce billet, mais bon…
    J’ai discuté cette semaine avec plusieurs spécialistes du dossier grec, y compris des personnes ayant rencontré des ministres de Syriza.
    Les conclusions étant inquiétantes, je les partage avec vous.

    http://www.les-crises.fr/alerte-grece/

    RépondreSupprimer
  28. La Grèce est hyper-endettée.

    La Grèce est complètement écrasée sous des montagnes de dettes.

    Avril 2015 :

    Le 9 avril, la Grèce devra rembourser 458 millions d'euros au FMI.

    Le 14 avril, la Grèce devra rembourser 1,4 milliard d'euros, et le 17 avril, elle devra rembourser 1 milliard d'euros de bons du Trésor.

    Problème : en avril 2015, la Grèce est en faillite.

    Solution ( ? ? ? ) du problème :

    Mercredi 8 avril, la Grèce a … emprunté 1,14 milliard d'euros sur les marchés. Durée : 6 mois. Taux : 2,97 %.

    http://www.romandie.com/news/Bonds-Grece-114-mrd-EUR-leves-en-bons-du-Tresor-taux-inchange/582379.rom

    Et en mai 2015 ?

    Le 8 mai, la Grèce devra rembourser 1,4 milliard d'euros de bons du Trésor.

    Le 12 mai, la Grèce devra rembourser 763 millions d'euros au FMI.

    Le 15 mai, elle devra rembourser 1,4 milliard d'euros de bons du Trésor.

    Problème : en mai, la Grèce sera en faillite.

    Solution du problème :

    En mai, l'Allemagne paiera à la Grèce les 279 milliards d'euros qu'elle lui doit depuis la Seconde Guerre Mondiale.

    Et comme ça, la crise de la dette grecque sera finie.

    Et comme ça, tout le monde sera content.

    Et tout est bien qui finit bien.

    Non, je déconne.

    Berlin rejette les demandes de réparation d'Athènes.

    En plein débat sur la dette grecque, Athènes a exigé que l'Allemagne rembourse une dette datant de la Deuxième Guerre mondiale, et verse des compensations. Cette demande a été vivement critiquée par le ministre allemand de l'Économie.

    « Pour être honnête, je trouve cela idiot », a déclaré Sigmar Gabriel le 7 avril. Après tout, la Grèce a tout intérêt à obtenir une certaine marge de manœuvre de ses partenaires de la zone euro étant donné ses problèmes financiers, poursuit-il. « Et cette marge de manœuvre n'a absolument rien à voir avec la Deuxième Guerre mondiale ou des réparations », martèle-t-il.

    Le soir du lundi 6 avril, le vice-ministre grec des Finances, Dimitris Mardas, a présenté une évaluation de ce que devrait être la compensation pour les crimes commis par les Nazis au parlement grec. Cette compensation devrait s'élever à 278,7 milliards d'euros, selon lui.

    http://www.euractiv.fr/sections/euro-finances/berlin-rejette-les-demandes-de-reparation-de-la-grece-313608

    RépondreSupprimer
  29. Quand un étranger entre sur le territoire français, et quand il demande l'asile à la France, il y a deux possibilités :

    1- La France lui accorde l'asile. Dans ce cas, l'étranger reste en France.

    2- La France lui refuse l'asile. L'étranger est débouté du droit d'asile. Dans ce cas, il y a Obligation de Quitter le Territoire Français ( OQTF ).

    Chose étonnante : il n'y a que 1 % des déboutés du droit d'asile qui sont reconduits hors de France !

    99 % des déboutés du droit d'asile restent en France !

    La Cour des Comptes écrit dans son Relevé d'Observations Provisoires :


    « les éloignements effectifs ne concernent que 1 % des déboutés du droit d’asile. Les OQTF ne sont donc quasiment pas exécutées, en contradiction avec le code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile. En 2009, la Cour estimait que le retour des déboutés du droit d’asile dans leur pays d’origine devait être « organisé de façon beaucoup plus systématique et rapide que par le passé, afin d’éviter leur glissement vers la clandestinité et le renforcement de l’immigration illégale. »

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/04/12/01016-20150412ARTFIG00218-droit-d-asile-le-rapport-explosif-de-la-cour-des-comptes.php

    RépondreSupprimer
  30. HS: Tonio: il y a un certain temps tu avais recommandé un programme audiovisuel (je ne sais plus si c etait de l animation) "sain" pour enfants en bas-age. J'ai recherché sur le blog en vain... tu pourrais le rappeler? Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Essaye Masha et Mishka.

      Sinon, y a le film d'animation "Ame et Yuki les enfants loups". Superbe.

      Supprimer
  31. L’envol de la poule en ville
    http://www.lemonde.fr/m-plan-b/article/2015/04/14/l-envol-de-la-poule-en-ville_4615800_4498071.html
    Combien de temps avant que des normes sanitaires bien comme il faut interdisent ces petites velléités de démonétisation?

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.