mercredi 15 avril 2015

Croissance et exode rural

Ce matin, tout le monde ne parle que de ça sur BFM. La croissance chinoise serait tombée à seulement 7%.

Et j'aimerais revenir sur ce chiffre soi disant désastreux à en croire nos éditocrates.

Je rappelle ce qu'est la croissance. La croissance, c'est l'augmentation d'une année sur l'autre de la valeur monétaire (ajustée de l'inflation) de toute la masse des échanges monétisés.

Et c'est là qu'il faut bien comprendre l'importance de l'exode rural dans la constitution d'une croissance quasi mécanique. Quand vous avez des paysans à la campagne, qui vivent en quasi autonomie sur la nourriture, l'énergie, le logement, et qui se contentent de vendre deux fois par an leurs surplus au marché local, il y beaucoup plus de richesse produite que de PIB réellement enregistré. Car l'essentiel de cette richesse ne rencontre jamais le marché et n'est pas monétisée.

Si ces paysans décident de partir à la ville travailler dans une usine moyennant salaire. Et qu'avec ce salaire, ils se payent la nourriture, le logement et l'énergie, vous n'avez pas nécessairement plus de richesses produites, mais cette fois-ci, tout ça passe par le marché et est donc intégré au PIB.

En plus des gains de productivité induits par la spécialisation des population campagnardes parties à la ville, l'exode rural comprend en lui-même une part de croissance mécanique liée à la monétisation de ce qui ne l'était pas avant.

Or, voici plusieurs années que l'exode rural chinois faiblit et que les villes peinent de plus en plus à trouver des travailleurs migrants. Ce qui signifie que faire 7% de croissance aujourd'hui, sans afflux de paysans à la ville, est en réalité bien plus conséquent en terme d'augmentation du niveau de vie par habitant, qu'en faisant 10% avec un exode rural maximal.

Notez bien également que comme d'habitude, tous ces gens ne parlent toujours que de croissance, et jamais de croissance par habitant. C'est extrêmement révélateur. Pour ces gens, la population n'est qu'un bétail dont il convient d'extraire le plus possible. En ce sens, et en ce sens seulement, parler uniquement croissance a du sens.

Et naturellement, devant cette croissance qui faiblit, nos élites républicaines maçonniques ne manqueront pas d'en conclure qu'il faut de toute urgence repeupler la Chine avec des centaines de millions d'africains... Je vous parie ce que vous voulez que dans moins de 5 ans, il s'en trouvera pour vous expliquer ça...

Et ça va même au delà. Si l'occident n'arrive pas à forcer Chine et Japon à la destruction migratoire comme lui-même l'a fait en expliquant à sa population Ô combien ce suicide évident les enrichit (ce qui ne manquera pas de faire halluciner les historiens futurs), l'occident est condamné à la relégation dans les poubelles de l'histoire. Car au fur et à mesure que l'Asie sure d'elle même avancera, l'occident, lui, se transformera en zone ressemblant à sa population : sous-développé, arriéré, sans cohérence, déresponsabilisé, et en guerre civile de basse intensité perpétuelle, avec comme seule issue la pente naturelle vers toujours plus de communisme et d'Etat totalitaire.

Tel le communisme en son temps, la religion grotesque de l'universalisme maçonnique doit s'imposer partout ou mourir. Et l'Asie doit plier et se soumettre.

4 commentaires:

  1. Tres bonne analyse Mr Lenain! Heureux de vous lire, comment se porte votre potager?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le potager va bien :) Samedi, c'est grosse plantation des semis

      Supprimer
  2. ouai, mais comment tu payes les retraites dorées qu'ils se sont promis à eux même sans croissance ponziesque ?

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.